Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les fatwas au service du fanatisme criminel

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Gharib38:
    Une vue assez coincée mon cher Alilii
    Laisses ma vue de côté et consacres-toi plutôt au debat, car je ne le suis pas!!!

    Blackmore:
    La conception anachronique du droit musulman qui lui est imposée par des attardés mentaux et des autistes intellectuels , fait du musulman aujourd'hui un fataliste revanchard et hargneux , affreusement coincé entre une modernité qui le fascine et un passé qui l'alourdit considérablement .
    Merci

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Bonjour

    Tant que les sunnites n'auront pas compris que la démocratie et la laicité sont les seuls garants d'une société stable et apaisée , et qu'une identité à travers l'histoire et le temps , ça s'enrichit et ça s'épanouit aussi ; ils resteront coincés dans un "no man's land" de misère , tant matérielle que spirituelle .

    La conception anachronique du droit musulman qui lui est imposée par des attardés mentaux et des autistes intellectuels , fait du musulman aujourd'hui un fataliste revanchard et hargneux , affreusement coincé entre une modernité qui le fascine et un passé qui l'alourdit considérablement .

    Bonne matinée .

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Gharib,
    Le chiisme a un clergé et est bien organisé pour le bien ou pour le mal. Les sunnites sont tous atteint du syndrome hilalien: sans foi, ni loi, même pour nuire.

    hodjatolislam, mollah, ayatollah, ayatollah el ozma, mardja et-taqlib....ça te dit quelque chose?

    Laisser un commentaire:


  • Gharib38
    a répondu
    Ariless:
    Le manque de formalisation des rôle est dû à l'absence de clergé

    Le clergé? On aura tout entendu

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Dans le cas de l'islam, elle est comprise comme porteuse de haine, de terrorisme et de meurtre.
    Seulement pour les ignorants Alili.

    Laisser un commentaire:


  • Gharib38
    a répondu
    Je trouve que la religion n' est apparente qu' à travers ses pratiquants,
    Une vue assez coincée mon cher Alilii

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Evite de m'attaquer personnellement dans tes post de croisade contre l'Islam. J'aime ma religion, j'en suis fier, et elle est loin de ressembler à celle que tu nous ponds de ton esprit tordu dans tes post d'arriéré mental.
    Je trouve que la religion n' est apparente qu' à travers ses pratiquants, sinon elle reste une metaphysique. Dans le cas de l'islam, elle est comprise comme porteuse de haine, de terrorisme et de meurtre.
    Le monde est trés simple, il ne peut juger que ce qu'il voit!!!!!

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Bonjour

    Tout d'abord , une fetwa n'engage que celui qui s'y conforme . Celui qui la donne , n'est jamais innocent ni désinteressé ! Illa men rahima rabbak !
    Il y a deux sortes de Fetwas ; celles qui ont trait à la vie de tous les jours et sont par conséquent "demandées" au Faqih , et celles qui concernent toute la nation et qui ne doivent provenir que du chef supreme , puisque engageant toute la nation .

    Concernant le Djihad , la seule fetwa dans ce sens ne peut être émise que par ce chef supreme (amir el mou'minine) et toute autre disposition est assimilée à de la "fitna" .

    En ce qui concerne la fetwa de Khomeini , le texte cité pretterait à sourire , s'il ne comportait un véritable appel au meurtre .
    Même si l'on considérait Khomeini comme le chef d'état d'un pays , sa fetwa est une grave entorse au droit musulman qui exige un jugement avant l'application d'une quelconque peine , contrairement à ce que beaucoup croient en se basant sur un verset coranique tres contextuel .

    Par ailleurs , imaginez un peu que l'Islam chez nous ait un clergé et que ce clergé ait pété les plombs après le 26/12/1991 .

    Ce n'est pas 200 000 victimes qu'on aurait eu , mais deux millions ou plus .


    P.S: Il est aussi très utile de se rappeler que l'écrasante majorité des victimes de ces fetwas sauvages sont.............des musulmans .

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Evite de m'attaquer personnellement dans tes post de croisade contre l'Islam. J'aime ma religion, j'en suis fier, et elle est loin de ressembler à celle que tu nous ponds de ton esprit tordu dans tes post d'arriéré mental.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Si el fetw joue un grand role en temps de paix comme en tant de guerre, le statut de mufti n'existe pas en islam sunnite. D'ailleurs aucun statut officiel n'existe pour les différends titres (imam, cheikh, émir, faqih, âalim, mufti, khalif, qadhi....). Il semble que le plus fort et le plus virulent est légitimé dans le titre qu'il se donne. Cela était valable même pour le khalifat.
    Le manque de formalisation des rôle est dû à l'absence de clergé. L'islam vit de lui même et une version de l'islam s'impose au musulman par la voix du plus fort, selon l'époque et selon le lieu. De l'islam peut surgir le meilleur, comme peut surgir le pire. Quand le "meilleur" régne, on dit que c'est par la grace d'Allah. Quand c'est le "pire" qui régne, on dit que tout cela est étranger à l'islam et que ce sont les hommes qui ont failli. Ces hommes sont pourtant sensés être guidés par l'islam puisqu'ils ne savent rien faire rien en dehors du contexte islamique comme civilisation, comme philosophie, comme culture, comme religion, comme politique.
    La khalouta est une caractéristique islamique sunnite. Les chiites semblent être bien mieux organisés. C'est vrai qu'ils s'organisent beaucoup mieux pour servir le mal que pour servir le bien. Au sens moral universel. Ils ont su institutionnaliser la violence, la haine, l'injustice, l'incurie économique, la corruption et même la prostitution. La version wahhabiste essaie d'égaler le chiisme dans l'organisation. Mais le reste du monde musulman sunnite ne suit pas et se complait dans l'anarchie où il n'y a ni chefs, ni justice, ni loi établie, ni processus de désignation des dignitaires musulmans, ni même organisation dans le crime, dans le racket, dans la repression de la femme, dans la collecte des fonds. Tout le monde est mufti. Tout le monde est prince (émir), tout le monde faqih...
    Le plus petit fieff qu'on puisse avoir, c'est au moins sa famille. Si c'est tout le quartier, c'est bien. Si c'est toute la ville, c'est encore mieux. Si c'est tout un pays, c'est une belle dawla islamia qui peut propulser le pére fouettard en guide "spitituel" de toute une nation, en émir national, en grand mufti dont les fatawi sont des ordres, en grand âalim dont les paroles sont bues chaque vendredi, ... C'est bizarre, mais cela me rappelle toujours le bon vieux systéme soviétique!
    Le petit cheikh el Tighzirti a bien compris cela. Plus un imamillon de quartier est virulent, violent, arrogant, haineux, mençant et surtout courageux, plus il a des chances de drainer des foules.
    Un cheikh mou et poli a beau édicter des fatawi, personne ne bouge. d'ailleurs ils s'abstient. Comme Djaballah, par exemple.

    Laisser un commentaire:


  • nassim
    a répondu
    Envoyé par sentenza
    L'Islam propose un mode de vie, une spiritualité, qui est individuelle.
    Malheureusement, cette conception de l'Islam est au mieux minoritaire et au pire, sans poids politique dans les pays dits musulmans.

    On se souvient des sinistres fatwas des sanguinaires du FIS qui terrorisaient des populations entières de nos villes et de nos villages.

    Laisser un commentaire:


  • sentenza
    a répondu
    La question que tu soulèves rejoint un autre point crucial dans les pays musulmans : celui du Pouvoir et de la Religion.
    Mais restons en dans un premier temps au sujet initial.
    Qu'est ce qu'une fatwa ?
    Sur plusieurs sites on peut lire la définition suivante :
    "A legal opinion or ruling issued by an Islamic scholar"
    ou encore
    "a ruling on a point of Islamic law that is given by a recognized authority"

    "Recognized autority" et "Islamic scholar" seraient à priori synonymes, mais dans les faits il en est tout autre.
    Cette "autorité reconnue", aujourd'hui, désigne malheureusement la plupart du temps, celui qui est au pouvoir d'un état théocratique. Vous les connaissez, inutile de les repasser en revue.
    Ces gens là, sont souvent des illuminés. Et pour cause : ils asseoient leur pouvoir en s'accaparant le titre de "guide spirituel".
    Cette notion, est selon moi, un non sens en Islam.
    L'Islam propose un mode de vie, une spiritualité, qui est individuelle.
    Ce qui signifie, qu'un musulman n'a nul besoin de se faire dicter ce qu'il doit faire ou ne pas faire par une autorité quelconque.
    Pour rappel, la notion de clergé n'existe pas en Islam, dans la Sunna.

    Ces illuminés, ces fameux guide spirituels, sont ni plus ni moins des dictateurs : ils imposent par la force une certaine ligne de conduite, très restreinte, qui est dictée par cette fameuse "recognized authority".
    Pas étonnant alors, que les fatwas décrétées, soient des lois ridicules, antidémocratiques, et inhumaines.

    Mais ces fatwas, n'auraient pas l'impact qu'elles ont, si ce n'étaient les personnes qui les exécutent.
    Qui sont-ils ?

    Des intégristes ? sans doute; des gens conditionnés ? certainement

    Ces lois, illégitimes, discréditent terriblement l'Islam.
    Il n'est pas étonnant, que beaucoup aient une image négative des pays musulmans.
    Ces fatwas n'expliquent pas tout, mais elles contribuent certainement à la peur du terroriste potentiel que peut représenter tout musulman.

    C'est aux musulmans de s'opposer à ces décrets qui ne valent rien, à ne pas se soumettre à des décisions issues d'un pouvoir despotique, et qui sont contraires à l'Islam.

    Laisser un commentaire:


  • Stanislas
    a répondu
    Bonjour nassim.

    Sémantiquement une fatwa, et une reflexion basée sur les principes relgieux pour interpreter un texte ou répondre à une problématique liée au comportement quotidien vis à vis de la religion.

    Elle n'a jamais eu pour but de lancer des appels à la haine. De mémoire, je ne me souviens pas avoir entendu ce genres de fatwas macabres avant la révolution de khomeiny de 1979.

    La nouvelle verison du chiisme pronée par les chiites iraniens qui ont mélés le religeu et le politique comme nul autre ne l'a fait jusqu'a présent à mené vers une dérive de la Fatwa. Elle devenue un instrument au service du politique.

    La contagion vers le monde sunnite est venue quelques années plus tard en egypte dans les années 80 puis s'est propagée dans le monde musluman.

    Il se trouve que maitenant , n'importe quel illuminé aussi excentrique qu'il soit peut déclarer une fatwa sur une autre personne et la on assiste à l'ouverture de la boite du pandore !!!!

    Laisser un commentaire:


  • nassim
    a crée une discussion Les fatwas au service du fanatisme criminel

    Les fatwas au service du fanatisme criminel

    Souvenez-vous, c'était en 1989, l'Ayatollah Khomeini, haute personnalité du chiisme, lancait une fatwa contre Salman Rushdie, auteur des "Versets sataniques". Voici le texte de la fatwa :
    J'informe le fier peuple musulman du monde entier que l'auteur du livre Les Versets sataniques, qui est contraire à l'Islam, au Prophète et au Coran, ainsi que tout ceux impliqués dans sa publication et qui connaissaient son contenu sont condamnés à mort. (...) J'appelle tout musulman zélé à les exécuter rapidement, où qu'ils soient. (...) Tout qui serait tué dans cette voie sera considéré comme un martyr.

    Contrairement à ce que l'on peut penser, aussi minable soit la fatwa du charlatan Khomeini, on ne peut exclure qu'elle soit entendue et comprise par les intégristes. Ce genre de fatwas a déjà fait des dizaines de milliers de victimes du terrorisme en Algérie et continue à en faire partout dans le monde. Une fatwa de ce même type a peut être été à l'origine du récent assassinat du xénophobe hollandais "Van Gogh".

    Je pense que ce genre de fatwas est en grande partie responsable de la décadence du monde musulman et renforce les arguments des xénophobes occidentaux (à l'image du hollandais Geert Wilders) selon lesquelles l'Islam et la démocratie sont incompatibles.

    Qu'en pensez-vous?

    Références :
    - http://www.ulg.ac.be/presse/ra99/rushdie2.html
    - http://www.guardian.co.uk/worldlates...625965,00.html
Chargement...
X