Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Après son arabe rudimentaire, Sellal amuse les Algériens avec son français cassé -

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • MarsOran
    a répondu
    Qu'il parle mal l'arabe ou le français cela ne me gène pas (même si, il y a un minimum que notre Sellal n'a pas !), c'est sa gestion qui me pose problème. Cette personne n'a pas le niveau d'un ministre, encore moins celui d'un premier ministre.
    Quand il parle, le fond est absent, il n'y a aucune idée qui ressort, on dirait une discussion de café.
    Et puis, même si la langue n'est pas importante, elle traduit quand même les traits de la personnalité, et là j'avoue que ......

    Laisser un commentaire:


  • ghaza
    a répondu
    de toute façon mr Sellal est 1ier ministre
    il ne la obtenu en faisant des discours rudimentaires ou cassés

    Laisser un commentaire:


  • Risk
    a répondu
    on s'en fout de son français, Khore a bien résumé mon opinion sur la question

    je fais des fautes d'orthographes fréquemment, et je n'ai pas honte de moi loin de là.

    Laisser un commentaire:


  • Samtit
    a répondu
    Et c'est d'ailleurs cette arme qui nous fit gagner la guerre, pas les armes...rappelles toi

    Laisser un commentaire:


  • Samtit
    a répondu
    Réponse

    Salam,

    Ta position tient de l'affliction et de l'ignorance historique, kho le franc marin est déjà la langue la plus parlée dans Alger intra muros et ce au 16 eme siècle (source, le moine Diego de haedo, captif deux ans à Alger au cours du 16 eme siècle ), notre révolution nationale s'est faite en arabe et en français, puisque que les tracts de la résistance furent rédigés dans les deux langues mais beaucoup plus souvent en français; ces joutes oratoires dont tu parles, c'est vrai peuvent paraître passer pour une mise en valeur de la culture du colon, et pourtant, le français était la langue exclusive, maintenant avec l'anglais, des traites internationaux et de la diplomatie, ne penses tu pas que, pour faire valoir au mieux nos droits et aspirations, ne fallait ils pas nous armer d'une des armes les p,us meurtrières de notre ennemis, les mots? Salam

    Laisser un commentaire:


  • KHORE
    a répondu
    rouler les R , ne pas respecter l'orthographe, la grammaire et les coordinations de temps est à la mode chez les Algériens soucieux de leurs valeurs.

    Le bon Français est laissé aux nègres blanc, ou blancs négrillons qui par le langage français châtié - entendez To Bee Rat - se veulent plus gaulois que leur colonisateur. Etudiant , au resto u , je me souviens encore des Français des colonies, regroupés autour des mêmes tables, et se livrant à des joutes oratoires se défiant pour savoir qui d'entre eux possèdait le mieux la langue dite de Molière. Y a pas à dire, ils étaient doués. Ils n'avaient oublié qu'un petit détail . Leur accent de petit nègre.

    RROULE mon Sellal et vive ouled Sidi Mabrouk

    j'attends que les même prosateurs, rectifient mon autografe , merci pour leur savoir

    Laisser un commentaire:


  • Après son arabe rudimentaire, Sellal amuse les Algériens avec son français cassé -

    septembre 10, 2014( Algérie focus)

    Mots mal articulés, bégaiement, mauvaises prononciations, absence ou non respect de la ponctuation … En clair un « français cassé », pour reprendre la formule populaire. Si ce constat est souvent observable chez les chérubins de l’école fondamentale, ce n’est pas le cas chez les générations précédentes. Lesquelles générations avaient fréquenté l’école avant son arabisation totale au début des années 1980. Et pourtant, notre Premier ministre, Abdelmalek Sellal, fait exception.

    Né en 1948, à l’époque coloniale, énarque de surcroît (diplômé de l’ENA, option diplomatie, en 1974), Abdelmalek Sellal s’est illustré, cette fois-ci, par son handicap francophone.

    Au cours de son intervention lors du dernier Sommet du Conseil de la Paix et de la Sécurité de l’Union africaine, tenu à Nairobi (Kenya), début de ce mois de septembre, le Premier ministre avait du mal à articuler convenablement les mots de son discours écrit dans la langue de Molière.

    Un extrait de son intervention, diffusé par la chaîne Canal Algérie (ENTV), montre Sellal entrain de lire son discours à la manière d’un « mauvais écolier » du système fondamental. Visiblement gêné, il tape, alternativement, de ses deux mains sur son pupitre.

    Derrière lui, on aperçoit Abdelkader Messahel, embarrassé, retenant péniblement son sourire. Tentant vraisemblablement d’éviter la caméra, le Ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines tourne son regard vers le sol.

    La vidéo a été largement partagée et commentée sur les réseaux sociaux. Chaque internaute y va de son commentaire. Du plus burlesque au plus virulent. « Cela me rappelle un journal télévisé en français sur une chaîne yéménite (une vidéo ayant fait le buzz à cause de la non-maîtrise de français par la présentatrice)», commente Khadidja Dida Malak, sur Facebook . « Ils (nos gouvernants, ndlr) ont fait de nous la risée du monde », s’indigne une autre Facebooker. Et beaucoup de commentateurs se demandent « quelle langue maîtrise notre Premier ministre ? ».

    Habitués aux déclarations burlesques en arabe populaire (derdja) d’Abdelmalek Sellal, les Algériens découvrent cette fois-ci le talent du Premier ministre pour écorcher la langue française. Cette tragi-comédie nationale serait presque drôle si cela n’était pas de la politique.
Chargement...
X