Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Importantes réserves de pétrole à Béchar et au sud de Naâma ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Importantes réserves de pétrole à Béchar et au sud de Naâma ?

    YOUCEF YOUSFI EN VISITE DANS LA RÉGION :
    Importantes réserves de pétrole à Béchar et au sud de Naâma ?


    Le ministre de l’Energie, Youcef Yousfi, a effectué, mardi dernier, une visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Naâma. Un périple qui l’a conduit auprès de plusieurs structures relevant de son département, notamment une centrale électrique d’une puissance de 1163,444 MW, d’un coût d’investissement de 84,2 milliards de dinars à Touifza (Mécheria), l’un des six grands projets répartis sur le territoire national, totalisant en cycle combiné une puissance de 8 000 MW et qui sera opérationnelle fin 2017 avec clé en main quelque 354 employés permanents. Ce projet a été confié à plusieurs entreprises : groupe Samsung sud-coréen, General Electric, la société engineering Company Electric et du gaz ainsi que Energa (filiale Sonelgaz).
    M. Yousfi a ensuite visité le projet du poste transformateur 400/220 KW ainsi que la ligne de transport de 400 KW reliant la wilaya de Naâma à la wilaya de Sidi-Bel-Abbès (commune de Sidi-Ali-Boussidi), en cours de réalisation par les entreprises Kahrakib et Kahrif et a entendu un exposé sur les différents programmes d’urgence des activités du secteur de la Sonelgaz et du gaz naturel au niveau de la wilaya. 
    Un programme très satisfaisant et apprécié par M. le ministre, puisque le taux de couverture a atteint les 76% en électricité et les 92 % en gaz naturel. Notons que l’exploitation de la haute tension au niveau de la wilaya est de 895 km et 668 km sont en cours de réalisation, et 27 000 km en moyenne et basse tension pour quelque 44 542 branchements.
    Concernant le gaz naturel, 11 communes des 12, sont alimentées de cette énergie vitale, sur un réseau de distribution de 584 km.
    Poursuivant sa visite à Naâma, le membre du gouvernement s’est également enquis du fonctionnement de la centrale électrique de 23 MGW, activant avec huit turbines et mise en service depuis 2006 ; il a aussi posé la première pierre pour la réalisation d’une centrale solaire de 20 MGW au lieudit Sedrate Laghzal).
    Le projet, qui est confié à une société allemande et qui sera livré vers la fin 2015, fait partie d’un programme national des Hauts-Plateaux pour la réalisation de 453 MGW d’électricité à partir de l’énergie solaire.
    M. le ministre a clôturé sa visite par la mise en service du réseau d’alimentation en gaz naturel à la cité Hammar d’Aïn-Sefra, ainsi que pour les habitants du hameau d’El-Ouez, dans la commune de Tiout.
    Dans une déclaration, le ministre de l’Energie n’a pas manqué de signaler que plusieurs projets sont à l’étude, d’abord dans les deux mois à venir, un nouveau programme national de production de l’électricité developpé en haute technologie moderne serait lancé à partir d’énergies propres.
    A l’horizon, dans les 12 à 13 années à venir, la réalisation de la première centrale électrique fonctionnera grâce à l’énergie nucléaire, alors qu’à l’horizon 2030, 30 à 35% d’énergie seront produits d’énergies renouvenables (énergie solaire et éolienne).
    Concernant les recherches et l’exploration des hydrocarbures, M. Yousfi a fait savoir que des recherches sont lancées à travers le territoire national, alors que des études sont en cours pour les régions de Béchar et du sud de la wilaya de Naâma (ndlr : Région de Sidi-Brahim sise à Moghrar), ces régions pourraient disposer d’importantes réserves et seront exploitées en temps opportun, a-t-il conclu.
    B. Henine
    le soir d'algerie

    dz(0000/1111)dz

  • #2
    A l’horizon, dans les 12 à 13 années à venir, la réalisation de la première centrale électrique fonctionnera grâce à l’énergie nucléaire, alors qu’à l’horizon 2030, 30 à 35% d’énergie seront produits d’énergies renouvenables (énergie solaire et éolienne).
    aller vers le nucleaire alors qu'ailleurs on cherche à en sortir ,
    un pays qui a 365 jours de soleil par an et des régions à vent à profusion .
    ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
    On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

    Commentaire


    • #3
      Il y a une différence entre aller vers le nucléaire, et aller vers le tout nucléaire. Le gaz et le pétrole se tarissant dans les 30 ans avenirs, le nucléaire n'est pas une source d'énergie à négliger, d'autant plus qu'elle a besoin de très longs cycles et investissement pour la maîtriser...
      Othmane BENZAGHOU

      Commentaire


      • #4
        le nucléaire , ou on y va ou on y va pas .
        les pays europpéens -hormis la france- sont en train d'en sortir pour aller vers des énergies propres et durable .

        le nucléaire en Algérie ( et dans les pays arabes) fait peur , c'est une technologie qui demande de la maitrise technique et beaucoup de sérieux .
        c'est pas pour nous .
        ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
        On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

        Commentaire


        • #5
          pétrole à bechar: vous êtes fous les gars il faut se taire si non les far avec à leur tête chabat vont venir nous envahir !

          Commentaire


          • #6
            Les energis propres sont un complément, mais ne peuvent être, aujourd'hui, une substitution complète. Ces pays optent pour un panier énergétique...
            Othmane BENZAGHOU

            Commentaire


            • #7
              @Xenon

              entièrement d'accord avec toi.
              " C’est la rivière qui apporte dans son cours l’espoir aux chercheurs d’or…Elle n’attends jamais de ces derniers qu’ils en remettent dans le sien" (r.b)

              Commentaire


              • #8
                c'est une technologie qui demande de la maitrise technique et beaucoup de sérieux .
                c'est pas pour nous .
                Dans les prochaine année avenir ce sont eux qui van placer ces centrale en algerie parsqu'ils ont besion de plus d'énergie pétrole et gaz
                dz(0000/1111)dz

                Commentaire


                • #9
                  Hamdoulah ya rabi , mais il y en a qui ne vont pas être contents ...

                  Commentaire


                  • #10
                    A moyen et long terme, l'Algérie sera dans le tout nucléaire. Par contre, l'Europe et l'Asie n'ont pas d'autre choix que d'abandonner le nucléaire civile pour le pétrole, c'est la seule manière de trouver la croissance grâce à une stimulation économique à grande échelle. Quand on achète une BMW ou de la verveine marocaine, on génère de l'argent et de nouveaux humains. C'est un peu de l'esclavage moderne du fait que l'on ne se consacre plus à soi même. Mais le péché originel y est pour quelque chose. On ne traite pas le problème à la base. Au contraire, on se réjouit qu'il pleuve des hommes comme si c'était une bénédiction.
                    S'il pleut du pain dans le désert, c'est uniquement pour la faim du moment.

                    Commentaire

                    Chargement...
                    X