Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Fin de présence des colonels du DRS dans les ministères

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Fin de présence des colonels du DRS dans les ministères

    Les colonels du DRS détachés auprès des ministères ont été priés de regagner leurs casernes, a appris TSA de source sûre. Désormais, aucune présence officielle d’éléments des Services de renseignements dans l’enceinte des ministères n’est autorisée.

    Les colonels du DRS qui officiaient dans les ministères et les grandes administrations ont été très critiqués après les derniers scandales de corruption. Leur présence s’est avérée inefficace dans la prévention des affaires de corruption, particulièrement à Sonatrach et dans le dossier de l’autoroute.

    Tout le monde les connaît et, souvent, ils font l’objet de convoitises ou de pressions. Le cas le plus emblématique concerne le colonel Khaled, qui était détaché auprès du ministère de la Justice. Le militaire a été mis à la retraite après l’éclatement du scandale de l’autoroute Est-Ouest.

    Les écoutes confiées à la Justice

    Autre décision prise par le président Bouteflika : le DRS a été dessaisi des écoutes téléphoniques. Selon nos informations, elles seront directement gérées par la justice.

    Auparavant, c’est une structure du DRS qui plaçait des personnes sur écoute dans le cadre d’enquêtes, souvent déclenchées sans l’accord préalable des magistrats. Une situation qui a engendré de nombreux abus.

    TSA
    Othmane BENZAGHOU

  • #2
    C'est plutôt ouvrir encore plus grand les accès...qui parie?

    Commentaire


    • #3
      Ah bon!!! parce qu'ils étaient retreints....
      Othmane BENZAGHOU

      Commentaire


      • #4
        C'est plutôt ouvrir encore plus grand les accès...qui parie?
        Je parie que tu gagnes ....
        Les libertés ne se donnent pas, elles se prennent

        Commentaire


        • #5
          Fin de présence des colonels du DRS dans les ministères

          Les colonels du DRS détachés auprès des ministères ont été priés de regagner leurs casernes, a appris TSA de source sûre. Désormais, aucune présence officielle d’éléments des Services de renseignements dans l’enceinte des ministères n’est autorisée.

          Les colonels du DRS qui officiaient dans les ministères et les grandes administrations ont été très critiqués après les derniers scandales de corruption. Leur présence s’est avérée inefficace dans la prévention des affaires de corruption, particulièrement à Sonatrach et dans le dossier de l’autoroute.

          Tout le monde les connaît et, souvent, ils font l’objet de convoitises ou de pressions. Le cas le plus emblématique concerne le colonel Khaled, qui était détaché auprès du ministère de la Justice. Le militaire a été mis à la retraite après l’éclatement du scandale de l’autoroute Est-Ouest.

          Les écoutes confiées à la Justice

          Autre décision prise par le président Bouteflika : le DRS a été dessaisi des écoutes téléphoniques. Selon nos informations, elles seront directement gérées par la justice.

          Auparavant, c’est une structure du DRS qui plaçait des personnes sur écoute dans le cadre d’enquêtes, souvent déclenchées sans l’accord préalable des magistrats. Une situation qui a engendré de nombreux abus.
          tsa
          عيناك نهر من جنون... عيناك أرض لا تخون

          Commentaire


          • #6
            Auparavant, c’est une structure du DRS qui plaçait des personnes sur écoute dans le cadre d’enquêtes, souvent déclenchées sans l’accord préalable des magistrats. Une situation qui a engendré de nombreux abus
            Des abus comme celui de Chakib khelil ?! bientôt il sera de retour , je l'ai dit depuis que les services de sécurité ont été dé-saisit de l’enquête et ça sera toujours le cas.
            شبابنا ساهي متزنك في المقاهي مبنك

            Commentaire


            • #7
              La remise en branle du systeme judiciaire presage plutot d un traitement proche du dossier Sonatrach par la justice competente. Les declarations du ministre de la justice le laisse aussi penser. J ai toujours dit qu il est plus simple pour le citoyen algerien de suivre une justice publique, et de juger de sa justesse, que de suivre les chroniques periodiques de branches secretes et indiscernables, fortement orientes politiquement, qui nous a destile des infos, mais incapables de rediger correctement un mandat d amener internationnal. A ce niveau, on ne peut accuser simplement l incompetence, mais vraissemblablement, une volonte delibere de garder loin de ce pays le principal protagoniste. Il a d ailleurs declare publiquement, qu il etait pret a rentrer au pays, si l on lui assurait un proces equitable. Il est ainsi plus simple pour le citoyen de s assurer de cette equite des juges, que de celle de colonels et generaux du DRS...
              Othmane BENZAGHOU

              Commentaire


              • #8
                est voila le boulevard grand ouvert Chakib sera de retour.
                شبابنا ساهي متزنك في المقاهي مبنك

                Commentaire


                • #9
                  une nouvelle ligne qui commence.....ou la cloture difinitive de l'ancienne ligne .....
                  dz(0000/1111)dz

                  Commentaire


                  • #10
                    4 publication de la meme info dans ce forum, et notre ami nous livre la meme obsession, pourvu qu on l ait rate sur de ses riches interventions
                    Othmane BENZAGHOU

                    Commentaire


                    • #11
                      on part du principe que la justice algérienne est indépendante .... alors qu'elle nous a bien prouvé sa partialité ... sinon un mandat c'est le juge...
                      شبابنا ساهي متزنك في المقاهي مبنك

                      Commentaire


                      • #12
                        Personne n affirme que la justice est exemplaire et independante. J affirme seulement qu il serait plus aise pour le citoyen de verifier son equite, au regards de Lois, procedures et avocats, que de verifier les affirmations politiquement orientes de colonels et generaux du DRS qui nous livrent leur affirmations par le biais des memes journalistes, toujours aussi epris de justice et de probite...
                        Othmane BENZAGHOU

                        Commentaire


                        • #13
                          De plus une question reste posé quelle structure technique possède le ministre de la justice pour opérer des écoutes; aucune; donc cette décision si elle est avéré ne pourra pas etre mise en place techniquement sauf si c'est la DGSN sous le controle du clan néo oujda sera mandaté pour le faire

                          Commentaire


                          • #14
                            C'est quoi cette organisation?????? des antennes de services de renseignement au sein des institutions d'Etat.... jamais vu nulle part sauf aux urss, iran, corée du nord.....

                            Commentaire


                            • #15
                              même si elle possède la structure elle est toujours mandaté par le même clan.


                              Le problème ici c'est Moussa el hadj - hadj Moussa , le problème n'est ni la justice ni le DRS mais le régime lui même , ces changements ne sont que des manœuvres pour donner une crédibilité pour un régime corrompu , au fond c'est surtout donner plus de pouvoir à un clan au détriment d'un autre.
                              شبابنا ساهي متزنك في المقاهي مبنك

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X