Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Un an de prison ferme pour l’ancien ministre du tourisme et le general

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Un an de prison ferme pour l’ancien ministre du tourisme et le general

    Un an de prison ferme pour l’ancien ministre du tourisme

    Abdelaziz Ben Mehidi (Aucun lien de parenté avec le valeureux martyr de la révolution de 1954), l’ancien ministre du tourisme du gouvernement Ouyahia, n’a pas de relations solides au pouvoir. Il vient d’être condamné, par le tribunal d’El-Harrach à un an de prison ferme.

    Arrêté en état d’ivresse, l’ancien ministre au lieu de se faire petit et discret a voulu jouer au nabab. Traîné en justice, il refusait de comparaître devant le tribunal. Il est alors condamné à 6 mois de prison ferme. Pour ne pas purger la peine, il fait appel. L’affaire est de nouveau jugée devant le tribunal d’El-Harrach.

    Alors qu’il devait faire preuve de décence et de retenue, cet ancien pion du pouvoir des généraux a voulu faire une exhibition de force en s’en prenant à la présidente du tribunal. Un violent accrochage verbal l’opposa, alors, à Madame la juge qui n’avait que faire des menaces de ce larbin mal élevé. Elle ne sera nullement intimidée. Bien au contraire, et comme beaucoup de femmes juges des tribunaux algériens elle fait honneur à sa profession en prononçant une peine plus lourde que la première. Abdelaziz Benmehidi ira, donc, faire un peu de tourisme dans les cellules de la prison civile d’El-Harrach. Bon séjour, Monsieur le ministre !

    13 décembre 2006



    Un an de prison ferme pour le général retraité

    Le tribunal de Blida a rendu son verdict dans l'affaire du général retraité qui faisait du cahntage à sa jeune maîtresse pour l'empêchger de se marier. (voir notre article précédent).

    Ce général crapuleux a finalement écopé d'une année de prison ferme alors que le parquet avait requis une peine de quatre années.

    Il est bon de souligner que hormis le quotidien Echourouq-El-Youmi dont il convient de saluer le courage, aucun organe de la presse algérienne n'a osé donner l'information. Et on vous le dit. Même à la retraite ces généraux maffieux continuent de faire regner la peur en détenant le pouvoir occulte.



    informations receuillis du site de hicham aboud
    The truth is incontrovertible, malice may attack it, ignorance may deride it, but in the end; there it is.” Winston Churchill

  • #2
    a qui le prochain tour? y'en a pleins

    pour la presse, elle a 1 liberté de ton mais surtout pas d'expression comme tout le monde sait

    Commentaire


    • #3
      Salut à tous!

      Voilà un exemple de justice à saluer. C'est le commencement de l'Etat de droit. Un général en prison n'est pas anodin! C'est une honte pour lui et sa famille. Il est mal élévé et en plus devant UNE présidente, bien fait pour sa tronche.

      Commentaire


      • #4
        Elle applique tout simplement la devise que Boutéflika avait prononcé lors d'un discours, personne n'est au dessus des lois, dixit personne n'est au dessus de l'état même si c'est un ministre ou un particulier.
        L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

        Commentaire


        • #5
          Il y a des nouvelles agréables à lire.
          Je ne suis pas ministre, encore moins général. Il m'est arrivé d'être épinglé au volant de ma voiture pour une infraction, et à chaque fois, le fait de reconnaître sa faute, de se justifier ou de s'excuser poliment m'a évité la contravention.
          Jouer au dur ne profite jamais, surtout quand on est en faute.

          Commentaire


          • #6
            une justice independante est a meme de retablir la confiance entre les citoyens que nous sommes et l image de l algerie que nous souhaitons et voulons
            cette justice ne doit pas etre actionner contre tel ou l autre clan en disgrace pour conforter les positions du clan dominant.
            il faut que le president de la republique,en tant qu institution supreme(en dehors de sa personne)
            siffle la fin de la recreation
            The truth is incontrovertible, malice may attack it, ignorance may deride it, but in the end; there it is.” Winston Churchill

            Commentaire


            • #7
              je pense si on fait le ménage en haut , le bas , n'aura pas d'autre choix que de suivre .
              Mr NOUBAT

              Commentaire


              • #8
                ...sauf que ... aucun général Algérien escroc ou assassin... n'a encore mis les pieds en prison
                pour une vrai justice en Algérie, on est enore trés loin :22:

                Commentaire


                • #9
                  Code:
                  Il y a des nouvelles agréables à lire.
                  Je ne suis pas ministre, encore moins général. Il m'est arrivé d'être épinglé au volant de ma voiture pour une infraction, et à chaque fois, le fait de reconnaître sa faute, de se justifier ou de s'excuser poliment m'a évité la contravention.
                  Jouer au dur ne profite jamais, surtout quand on est en faute
                  .

                  Laari1, je me permets de t'épingler à mon tour:
                  l'agent qui te dispense de la contravention pour une raison ou une autre ne mérite pas lui même une plus grande contravention? car au lieu de faire respecter la loi (ce qui est sa mission), il se substitue au juge et s'arroge le droit de faire appliquer ou non une sanction. Il n'est pas au service de la loi, il est la "loi". Celà est une culture chez nous. La preuve: tu y adhére, Le ministre y adhère, le général y adhère, tout le monde y adhère.
                  Conséquences:
                  1- Il suffit de corrompre l'homme pour corrompre la loi
                  2- la "capacité de nuisance" est la vraie carte de visite de la personne.
                  3- l'"importance" d'une personne se mesure à son "immunité".
                  4-A la "dictature" de la loi se substitue la dictature d'un "homme"....
                  Écrire l’Histoire, c’est foutre la pagaille dans la Géographie...

                  Commentaire


                  • #10
                    Nazim

                    Doucement, Nazim!!!
                    Je n'ai jamais commis de fautes graves au volant de ma voiture. Il s'agit de fautes légères, telles que ceinture de sécurité, maintenant, c'est devenu un réflexe, petit excès de vitesse sur une route dégagée, ligne continue au milieu d'un palier, ect...
                    De telles fautes sont inévitables même pour le conducteur très prudent et discpliné que je suis.
                    Il faut dire aussi que nous avons parfois des interdictions qui n'ont aucun sens, qui ne servent à rien, mais qu'on garde toujours. Les conducteurs ne les respectent pas et les flics ferment les yeux.
                    Ce n'est pas un manque de conscience professionnelle, c'est tout simplement de la compréhension et les gendarmes et les policiers sont sencés en avoir et ne pas sévir à tout bout de champ.
                    Je t'assure que rencontrer des flics corrects et sympa est très agréable, quand on sait que les ripoux sont nombreux.
                    Ceci dit, il m'est quand'même arrivé d'être verbalisé "convenablement".
                    Pour le reste, je suis d'accord avec toi.

                    Commentaire


                    • #11
                      "Je n'ai jamais commis de fautes graves au volant de ma voiture"

                      laari1
                      loin de moi toute mauvaise intention de ma part.
                      Excus moi, si j'ai pu t'offenser.
                      meilleurs salutations
                      Écrire l’Histoire, c’est foutre la pagaille dans la Géographie...

                      Commentaire


                      • #12
                        Nazim85

                        Excus moi, si j'ai pu t'offenser.

                        Mais, pas du tout!
                        Tu as parfaitement raison de penser que la loi devrait s'appliquer pour tout le monde y compris pour chacun d'entre nous.
                        On remarque souvent des gens qui conduisent comme des fous et qui ne respectent rien. Les flics les connaissent et préfèrent les ignorer.
                        J'ai voulu seulement dire que très souvent, les flics sont disposés à pardonner une infraction légère ou involontaire. Ils sont parfaitement habilités à le faire, comme un juge peut apprécier des circonstances atténuantes dans un procès.
                        Mais lorsque le contrevenant est de mauvaise foi, ou impoli ou agressif (et c'est justement le cas de notre ministre), alors la loi s'applique dans toute sa rigueur.
                        Bonne soirée, Nazim.

                        Commentaire


                        • #13
                          Un an de prison ferme pour l’ancien ministre du tourisme et le general ?

                          j'espère que d'autres actions vont vites suivres pour mettre en aplication la belle device : personne n'est au dessus des lois !
                          Mr NOUBAT

                          Commentaire


                          • #14
                            oui il faut que cela ne soit plus

                            pour que les jeunes puissent croire en ce pays
                            The truth is incontrovertible, malice may attack it, ignorance may deride it, but in the end; there it is.” Winston Churchill

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X