Annonce

Réduire
Aucune annonce.

500 enseignants ont fui le pays cette année»

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 500 enseignants ont fui le pays cette année»

    Bonjour, alors que Sonatrach a perdu 100 agents spécialisés dans le forage en deux mois, 500 enseignants ont quitté l'Algérie en une année, ce n'est plus une hémorragie, c'est un cauchemard, pour l'économie, pour la société, pour l'Algérie, le développement et la survie du pays est mis en danger.
    -------------------------------------------------------------------------

    La porte-parole du parti a accusé le ministre de l’Enseignement supérieur d’être derrière cette saignée.

    La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a dressé, hier, un bilan alarmant de la situation universitaire. Intervenant à l’ouverture de la réunion de la coordination nationale de l’organisation des jeunes du parti, elle a accusé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique d’être derrière la fuite des enseignants.
    «Aucun engagement de sa part vis-à-vis des enseignants n’a été respecté, que ce soit en matière d’augmentation de salaires ou de statut particulier», lancera Mme Hanoune en qualifiant la situation socioprofessionnelle des enseignants de dramatique. Chose qui a, selon elle, contribué à faire fuir, chaque année, un nombre important de ces derniers à l’étranger. A ce propos, elle avancera le chiffre de 500 enseignants universitaires ayant quitté le pays cette année pour les mêmes raisons. Pourtant, a-t-elle poursuivi, l’université enregistre un déficit de 25.000 encadreurs.

    Louisa Hanoune a dénoncé, également, le licenciement de quatre enseignants universitaires pour avoir procédé à des vacations aux lycées. «C’est interdit par la loi, mais les raisons qui les ont poussés à faire cette vacation justifient largement leur acte», a-t-elle souligné en s’interrogeant «qui est derrière la clochardisation de l’université?» Sur la situation des étudiants, le PT soutient la contestation de ces derniers contre le système du LMD (licence, master-doctorat). Selon Louisa Hanoune, ce système nous a été imposé par l’Union européenne alors que la France et la Belgique l’ont rejeté car il remet en cause la valeur des diplômes.

    Le LMD, depuis son application, a permis la sortie de 1000 diplômés de licences qui ont du mal, selon Louisa Hanoune, à trouver un emploi car elles ne correspondent pas aux besoins du marché.
    «Le système est dangereux, il faut l’arrêter et le retirer», lancera-t-elle. Evoquant le problème du chômage, la secrétaire générale du PT considère que les statistiques avancées par le ministre de l’Emploi sont irréelles. Elle a argumenté ses propos par le fait que le taux de suicide des jeunes est en hausse, et leur tentative de fuir le pays pour l’étranger demeure importante. Le même constat a été établi concernant le projet des 100 locaux par commune qui a du mal à démarrer et qui ne peut en aucun cas régler le problème du chômage. Louisa Hanoune propose, dans ce cas, de réfléchir à réunir un tribunal international pour juger les responsables du drame de la jeunesse.

    Sur un autre volet et interrogée sur le nouveau découpage administratif, Louisa Hanoune a affirmé le soutien de son parti à ce projet. Pour elle, l’augmentation du nombre de wilayas et de communes permettra de rapprocher les citoyens de l’administration et de faciliter la réalisation des projets. Elle a appelé à ce sujet, à l’accélération de ce dispositif.

    Très attendu, le nouveau découpage administratif de l’Algérie se dessine. Les wilayas déléguées, dont le projet de loi sera soumis prochainement au conseil de gouvernement, auront à assumer les tâches administratives dignes d’une wilaya, en attendant la mise en place de toutes les commodités et infrastructures administratives nécessaires pour ce transfert.

    Fatiha AMALOU
    26 décembre 2006 L'expression
    Dernière modification par zek, 26 décembre 2006, 00h10.
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

  • #2
    Selon Louisa Hanoune, ce système nous a été imposé par l’Union européenne alors que la France et la Belgique l’ont rejeté car il remet en cause la valeur des diplômes
    Pour les 500 partants, je ne saurai confirmer ou infirmer.
    Pour le LMD rejeté en France c'est totalement faux.
    Le LMD, depuis son application, a permis la sortie de 1000 diplômés de licences qui ont du mal, selon Louisa Hanoune, à trouver un emploi car elles ne correspondent pas aux besoins du marché.
    C'est encore faux. La première promotion de licenciés LMD est pour juin 2007. Sacrés Trotskistes.
    Dernière modification par jawzia, 26 décembre 2006, 07h56.

    Commentaire


    • #3
      ben c'est bien sa va pérmettre au autres de trouver un job

      Commentaire


      • #4
        Le niveau de vie des profs n'a fait que baisser durant des années avec des salaires aussi minables fallait pas s'attendre à un miracle c'est normal que les profs partent à cause du manque de moyens scolaires, et des faibles salaires.

        Commentaire


        • #5
          A moins d'importer des profs cubain, comme on la fait pour le secteur de la santé, (médecins), mais va falloir se mettre à l'Espagnol.
          Sacrée Marxiste.
          L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

          Commentaire


          • #6
            Si c'est vrai pour les enseignants..?, ma foi, que croit t-ils qu'ils vont faire en europe, si se n'est pour faire manoeuvre , vendeur de chiffon au puce etc..; Leurs diplômes, si ils en ont un bien sur, n'a aucune valeur dans ces pays c'est bien connut !!.
            Autre chose , Je n'ose pas imaginer que ce soit pour les avantages sociaux qu'offres la pluparts de ces pays , parceque ca serait vraiment lamentable .

            Commentaire


            • #7
              Leurs diplômes, si ils en ont un bien sur, n'a aucune valeur dans ces pays c'est bien connut !!.
              Pourquoi, tu crois qu'en Agérie on recrute des enseignants sans diplôme? et que nos diplômes n'ont aucune valeur?
              Tu me semble oublié les milliers de chercheurs algériens qui font la navette entre l'Algérie et l'occident.
              (رأيي صحيح يحتمل الخطأ، ورأي غيري خطأ يحتمل الصواب (الامام الشافعي

              Commentaire


              • #8
                Bonjour Auressi

                Si c'est vrai pour les enseignants..?, ma foi, que croit t-ils qu'ils vont faire en europe, si se n'est pour faire manoeuvre , vendeur de chiffon au puce etc..; Leurs diplômes, si ils en ont un bien sur, n'a aucune valeur dans ces pays c'est bien connut !!.
                Autre chose , Je n'ose pas imaginer que ce soit pour les avantages sociaux qu'offres la pluparts de ces pays , parceque ca serait vraiment lamentable .
                Justement c'est là ou le bas blesse, parce qu'ici en Europe (France) même étant au SMIC tu peux vivre très correctement, louer faire un crédit pour acheter une voiture, ou une maison, voyager etc… Tu as un coup de la vie assez bas par rapport au salaire contrairement au bled.

                Maintenant même un prof qui gagne bien sa vie, qui a une famille et qui touche dans les 300€/mois ne peut pas faire de crédit bancaire pour acheter un appartement ou une voiture. Chose qui est possible en France même si tu es au SMIC, donc beaucoup préfèrent laisser tomber leur poste de professeur ou de je ne sais quoi et aller s'installer ailleurs même pour être au SMIC.

                Commentaire


                • #9
                  Vivre avec le SMIC n'est pas aussi simple que tu le démontres Walid surtout lorsque tu es diplomé....
                  LA vie avec le SMIC surtout au niveau bancaire n'a pas beaucoup de liberté notamment sur la question des crédits...

                  La misère sociale algérienne est indéniable mais il ne faut pas non plus dans la comparaison réfuter la misère sociale française
                  300 Euros sans APL tu n'as que le loyer d'une chambre de bonnes.

                  Commentaire


                  • #10
                    non , les diplomes comme le permis de conduire ne sont pas reconnus ; ils sont obligés de reprendre les études pour une équivalence .

                    avec ou sans diplomes ,tout le monde cherche à partir , alors je pense qu'il faut trouver les causes ailleurs .

                    un découpage supplémentaire dans le nord , ne rapprochera certainement pas le citoyen de l'administration , faux raisonnement , trop de fonction publique ne fait que tuer le pays .
                    Mr NOUBAT

                    Commentaire


                    • #11
                      non , les diplomes comme le permis de conduire ne sont pas reconnus ; ils sont obligés de reprendre les études pour une équivalence .
                      Pour Le magister peut être mais un grand nombre d'enseigants ont un diplôme de docteur (3ème cycle,francais) ou diplôme de docteur d'état (franco-algérien) et bien d'autres Ph.D..etc.
                      (رأيي صحيح يحتمل الخطأ، ورأي غيري خطأ يحتمل الصواب (الامام الشافعي

                      Commentaire


                      • #12
                        L’année 2004 a été caractérisée, en algérie, par des ventes en forte hausse : toutes marques confondues, le volume des ventes a ainsi atteint 120 000 unités, soit une progression de 66 % par rapport à 2003.

                        Avec 54 928 véhicules neufs vendus en 2004, dont près de 15 000 issus des chaînes de la SOMACA et un parc présentant un âge moyen de 19 ans, le marché Marocain demeure modeste comparé à celui de son voisin.
                        Est ce, du aux salaires ou au pouvoir d'achat ?

                        Commentaire


                        • #13
                          Bonjour Alya

                          Vivre avec le SMIC n'est pas aussi simple que tu le démontres Walid surtout lorsque tu es diplomé....
                          LA vie avec le SMIC surtout au niveau bancaire n'a pas beaucoup de liberté notamment sur la question des crédits...
                          Attention je ne dis pas que tout est rose en France je dis qu'il est plus facile de vivre avec le SMIC en France que de vivre avec le salaire d'un prof au bled c'est une comparaison entre deux pays et deux situations. Mon père à toute sa vie était un ouvrier un "métalo" et nous vivions avec le SMIC dans une famille de 6 personnes et nous ne manquions de rien. Je voyais mes cousins du bled qui avait des postes dans l'administration et qui gagnaient plus que le SMIC du bled mais pourtant leur vie était beaucoup plus difficile que la notre, mais certes ils vivaient mieux que d'autres personnes de notre famille qui eux les pauvres n'avaient que les 10 000 DA du SMIC national.

                          La misère sociale algérienne est indéniable mais il ne faut pas non plus dans la comparaison réfuter la misère sociale française
                          300 Euros sans APL tu n'as que le loyer d'une chambre de bonnes.
                          Le SMIC en France n'est pas à 300 €/mois il est a environ 1000€/mois plus les APL + (les allocations familiales quand une famille y a droit).

                          Commentaire


                          • #14
                            Je connais le montant du Smic
                            , 300 euros comme je l'ai écrit , tu n'as pas une chambre de BOnnesWalid, il n'est jamais bon de comparer deux situations sociales sans avoir un élément comparant ( le PIB, la consommation, l'équivalence et le taux de change)
                            Dernière modification par Absente5, 26 décembre 2006, 14h46.

                            Commentaire


                            • #15
                              hakkimm : la France est saturée en prof , elle n'arrive pas à casér ses diplomés et chaque année on assiste à la fermeture de classes .
                              Mr NOUBAT

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X