Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sétif, la wilaya des chauffards ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sétif, la wilaya des chauffards ?

    Selon la Gendarmerie nationale, 24.193 accidents de la route ont été recensés en Algérie en 2006, dont 19% pour la seule wilaya de Sétif, soit près de 4600 accidents. Alger vient en 2e position avec près de 3740 accidents.

    ===
    24 193 accidents de la route recensés par la Gendarmerie nationale en 2006

    En effet, rien que dans le bilan dressé par la Gendarmerie nationale, pas moins de 24 193 accidents ont été constatés durant l’année 2006, causant la mort à 3 379 personnes et des blessures à 41 091 autres, dont 3 000 souffrent actuellement de différents handicaps physiques. Comparativement avec les statistiques concernant l’année 2005, le phénomène a connu une hausse notable de 1 509 accidents, 447 morts et de 2 234 blessés, soit une hausse de 35,06% dans le nombre des accidents, 15,25% dans le nombres de morts et 0,75% de plus pour ce qui est des personnes blessées.

    Le bilan de la même institution démontre, également, que certaines routes sont plus meurtrières que d’autres. Ainsi près de 19% des accidents enregistrés durant l’année 2006 sont survenus sur les routes de la wilaya de Sétif, suivie d’Alger qui représente 15,44% des catastrophes, Oran avec près de 10%, Tlemcen et Batna avec plus de 8% et Blida avec 7,92%. Le commandant Abdelhamid Kerroud a indiqué, lors du point de presse organisé, hier, par la cellule de communication de la gendarmerie, que pour l’année écoulée, la saison estivale a été plus sanglante avec 38,45% des accidents de la route enregistrés entre les mois d’août et septembre. La saison hivernale, allant du mois d’octobre à décembre, a connu, quant à elle, 25,61% des cas d’accidents.

    L’analyse minutieuse des périodes durant lesquelles on compte plus d’accidents de la route a permis de constater que près de 16% de ces accidents surviennent la journée du mercredi, notamment dans l’après-midi entre 14 et 18 heures. Pour ce qui est des causes des catastrophes constatées sur les différents axes routiers, le conférencier a insisté sur le comportement humain qui est à l’origine de 87,51% accidents alors que les 12,48% sont liés à l’état des véhicules et des routes et aux conditions atmosphériques. Près de 35% des accidents sont causés, faut-il le préciser, par des conducteurs âgés entre 18 et 29 ans et près de 29% par ceux âgés entre 30 et 39 ans. L’être humain demeure donc la cause principale de ses maux et ses souffrances ainsi que celles des autres.

    En effet, des milliers de familles sont affectées par le décès ou l’handicap de certains des leurs et le Trésor public dépense près de 100 milliards de dinars pour la prise en charge des conséquences des accidents de la circulation routière. Une autre synthèse établie par les spécialistes de la sécurité routière lie la hausse des chiffres de 2006, en outre des causes directs, à d’autres facteurs contribuant d’une manière ou d’une autre à la gravité de la situation.

    Il s’agit, entre autres, du parc d’automobiles qui a connu la mise en circulation durant l’année dernière de 50 000 nouveaux véhicules ce qui l’a augmenté à 4 650 000 véhicules, les sanctions insignifiantes pour certaines infractions graves telle que les dépassements dangereux méritant normalement le retrait du permis de conduire au lieu d’une amande forfaitaire de 1 500 dinars. Pour plus de sécurité routière, les représentants de la Gendarmerie nationale ont appelé au durcissement des dispositifs, des lois et des sanctions contre les chauffards, à la redynamiation des activités du Centre national de prévention et de sécurité routière et à la révision certaines lois et mécanismes des auto-écoles.

    Pour sa part, le colonel Abderrahmane Ayoub, chef de la cellule de communication de la même institution, a insisté sur la nécessité de la criminalisation de certaines infractions au code de la route causant des accidents suite à des comportements issus d’une certaine «négligence criminelle».

    source : la nouvelle république

  • #2
    à Setif, cette attitude est devenue comme une fierté.
    il faut des sanctions séverts

    Commentaire


    • #3
      Malheureusement oui, mourir sous les roues d'une voiture est une fierté pour les Sétifiens!! mais la question qui se pose, elle est due à quoi cette fierté???????
      Enrichissez votre savoire autant qu'il vous est possible mais souvenez-vous toujours que Dieu ne récompense que les actes

      Commentaire


      • #4
        setif

        slt jr confirme ils sont tous tares avec leurs poubelles ya que les taxis qui se tiennent un peu pres en ville en dehors cai la course poursuite avec le collegue taxieur,voila la devise du setifien , mieux vaut l hopital qune seconde en retard? les forces de l ordre dorment a longueurs de journees font 100000 bises a tous le monde dans la journee et toujours moyen de s arranger? a setif ils ont juste peur des brigades de pj qui rodent la nuit en 4x4 tout feux eteints ceux de la circulations attendent juste la paye

        Commentaire


        • #5
          setif

          slt l axe le plus meurtrier ai setif a eulma portant ya une 2x2 voies pas dangereuse du tout , a setif au centre ville quand il ya un accident cai les bagares assurees a la barbe des policiers des scenes hallucinantes ,ou le gars te tue te poignarde pour un oui ou un non ,setif nai plus depuis que les populations avoisinantes ont exportes leurs miseres leurs lois de la jungle pendant la periode des terros

          Commentaire


          • #6
            Il devraient organiser la formule 1 chez eux.

            Commentaire


            • #7
              Il faut surtout éviter de monter dans leurs taxi
              (رأيي صحيح يحتمل الخطأ، ورأي غيري خطأ يحتمل الصواب (الامام الشافعي

              Commentaire


              • #8
                setif

                slt non dans setif tu risque rien ,le plus dangereux cai pour aller au matar de constantine alors la oui tu flippe surtout si vous etes partis un peu en retard accroche toi bien ? BEJAIA ET ALGER cai simple defendu et defendu a toutprix

                Commentaire


                • #9
                  En effet, les gens de Sétif sont réputés pour leur conduite à vitesse excessive. A Béjaia, on nous apprend depuis tout petit qu'une voiture immatriculée "19" est un danger potentiel dont il faut s'éloigner à tout prix!

                  Le climat sec de la capitale des hauts plateaux semble avoir des effets sur le mental de nos amis de Sétif! La vitesse agit sur eux comme une drogue!

                  Commentaire


                  • #10
                    donc pour faire baisser le nombre d'accident d'une façon significative en Algérie , il faut se pencher sérieusement sur la situation à Sétif et région .
                    Mr NOUBAT

                    Commentaire


                    • #11
                      setif

                      slt il ya que la repression qui arrivee a bout de ce fleau, sevir retrait de permis,amende,fourriere, de la fermetee donc les policiers de la circulation la sieste ai finie debout au boulot, tant quil n y auras pas la peur de l uniforme cai cuit

                      Commentaire


                      • #12
                        Le climat sec de la capitale des hauts plateaux semble avoir des effets sur le mental de nos amis de Sétif! La vitesse agit sur eux comme une drogue!
                        Non c'est juste une légende qui a la peau dure et qui trouve son origine dans la route nationale N°:5, route desservant l'est du pays et par laquelle passent beaucoup de conducteurs sétifiens!!! J'ai souvent vu des autos 19 rouler de manière tout à fait correcte! et encore d'autres essayer de doubler en deuxième position!!! A Sétif comme ailleurs, il y a du bon et du mauvais!!!
                        "La chose la plus importante qu'on doit emporter au combat, c'est la raison d'y aller."

                        Commentaire


                        • #13
                          setif

                          slt va faire un tour 15 jrs la bas tu te rendras compte par toi meme , il ai vrai que tous ne sont pas contamines ,tu peut pas traverse un passage clouter pour pietons ,ils evitent un trou, une crevasse pour pas abime sa caisse mais toi pousse toi sur le cote tu nauras pas la chance de la crevasse ,ils re spectent rien a stif

                          Commentaire


                          • #14
                            Le trancon Constantine - Sétif est aussi très dangereux. Il n y a pas une fois où je passe et je ne trouve pas des accidents
                            Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

                            Commentaire


                            • #15
                              19, el mahna wez3af

                              Seul un taxieur 19 peut faire Setif-Alger en un peu plus de 3h. C'est en effet une fierte pour bcp...
                              L'education est importante pour la securite routiere (et je ne parle plus que de Setif) mais en attendant qu'une telle politique porte ses fruit il faut axer le travail sur la repression.
                              Personne n'a le droit de mettre la vie des gens en danger.
                              Les Mathematiques Sont La Poesie De La Science

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X