Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pauvre Bouteflika

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Pauvre Bouteflika

    vieilli, décati, handicapé et de plus en plus seul.

    ses scenarii de changement dans la continuité sont déjoués avant qu'ils fassent mouche. D'abord il y eut chakib khelil et maintenant hamel. Deux hommes au destin complètement dépendant du vieux moudjahid, deux hommes aux origines contigües qui font partie des fidèles parmi les fidèles.


    mais le sérail veille, césar ne mettra pas son fils spirituel, césar aura son brutus spirituel ! immanquable ! affreuse la politique !


    il a bien sûr, à chaque fois, réagi. d'abord avec mediene même s"il a fini par lâcher son roquet saadani, ensuite tout le staff technique de la présidence et susurre-t-on une lame de fond à l'état major et au passage la gendarmerie comme un butin de guerre ; mais le mal est fait.


    le roi est nu, vive le roi. enfin pour quelques mois encore car à un moment, il faudra bien qu'il se marie, avant que la mort ne vienne le cueillir. Je sais c violent mais ô combien réaliste !


    car le chef va bien partir un jour et le plus tôt sera le mieux ! mais qu'il le veuille ou non, il semble avoir de plus en plus de mal à laisser sur place son poulain ! et maintenant qu'il ne marche plus, il lui sera de plus en plus difficile de se trouver de bonnes et vraies jambes.


    c la rançon de la gloire, celle de son pouvoir. autour de lui des prétendants qui l'attendent au tournant et d'aucuns s'affairent déjà d=sans cesse à lui savonner le plancher.

  • #2
    c méchant car je viens de lire sa lettre aux algériens à l'occasion du 5 juillet. pour moi, il dit qlq chose d'important sur la prochaine présidentielle ! il a tjrs eu bcp de mépris envers ses administrés.

    Commentaire


    • #3
      Diversification économique et approfondissement de la démocratie: nouvelles batailles de l'Algérie (le Président Bouteflika).

      ALGER - Diversification économique, approfondissement du processus démocratique et préservation de l'indépendance nationale, sont en dépit de toutes les réalisations accomplies, les nouvelles batailles de l'Algérie, a affirmé mercredi le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

      En dépit de toutes les réalisations accomplies, de tous les pas franchis par notre pays, beaucoup reste encore à faire et nous aurons à relever le défi de la diversification de l'économie nationale pour nous affranchir de la dépendance démesurée aux hydrocarbures et celui de l'ancrage de la démocratie et de la promotion du sens civique pour tirer le meilleur avantage de la diversité de nos opinions et régler tous les conflits de la manière la plus civilisée qui soit", a écrit dans son message le Chef d'Etat à l'occasion de la célébration du 56e anniversaire de la fête de l'Indépendance et de la Jeunesse.

      "Nous sommes appelés à préserver l'indépendance nationale et la souveraineté dans la prise de décisions dans un monde instable et non régulé" (le Président Bouteflika)

      Il a soutenu, à ce propos, qu’"autant de batailles qui pèsent sur notre pays et sur bien d’autres pays du monde, des batailles qui nous interpellent fortement à l'effet de prendre exemple sur nos aïeuls et de s'appuyer sur toutes les compétences de l’Algérie que nous sommes appelés à mieux exploiter".

      Le président Bouteflika a affirmé que ce message était destiné, en particulier aux jeunes, pour qu'ils sachent que ""la volonté et l'amour de la patrie nous aident toujours à surmonter les difficultés et à relever les défis quelles qu'en soient les proportions".

      "Aujourd'hui et à l'heure où je m'adresse à vous, l'Algérie, entourée de foyers de conflits et de crises où sévit la criminalité transfrontalière, veille à la protection de son peuple et à la préservation de son intégrité territoriale, grâce aux efforts et sacrifices de ses enfants engagés, sous la bannière de l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l'Armée de libération nationale (ALN) et des forces de sécurité, des jeunes qui veillent à notre sécurité le long des frontières et qui combattent encore les résidus du terrorisme dans les maquis", a-t-il dit dans son message.

      Il estimé, dans ce cadre, que "ce jour mémorable nous permet, une fois de plus, de rendre un vibrant hommage à notre Armée nationale populaire et à nos forces de sécurité et de nous incliner humblement à la mémoire des martyrs du devoir national.

      "L'Algérie a décidé d'instituer le 5 juillet fête de l'Indépendance et de la Jeunesse, en reconnaissance de la lutte et des sacrifices de jeunes artisans de la liberté de l'Algérie" (Le Président Bouteflika)

      "L'Algérie a décidé d'instituer le 5 juillet fête de l'Indépendance et de la Jeunesse, en reconnaissance de la lutte et des sacrifices de jeunes artisans de la liberté de l'Algérie", a-t-il indiqué, précisant que "notre pays entend, par-là, assurer la continuité du combat mené, hier, par des jeunes qui ont pris les armes et payé de leur vie pour que vive l'Algérie et, aujourd'hui, par des jeunes appelés à redoubler d'efforts pour construire et édifier leur pays".

      Le Chef de l'Etat a saisi l'occasion de cette glorieuse journée pour se recueillir à la mémoire de "nos valeureux chouhada qui ont combattu, sur de longues périodes, et payé un lourd tribut aux forces coloniales dont ils ont brisé le joug pour affranchir le pays et hisser haut son emblème aux côtés de ceux des Etats indépendants".

      Le Président Bouteflika a adressé, également, ses salutations et a exprimé toute l'estime et la reconnaissance qu'il voue à ses compagnons Moudjahidine et Moudjahidate, ceux toujours en vie et ceux qui ont rendu l’âme, rendant hommage à leurs sacrifices pour la libération de l’Algérie et leur apport à l’édification et la construction du pays.

      "Certes, l’indépendance de l’Algérie a été arrachée au prix fort payé par des générations qui se sont succédées pour briser le joug colonial par des révoltes continuelles et un combat politique puissant et perpétuel, combat d'un peuple contre lequel le colonisateur a porté sa barbarie répressive à ses ultimes extrémités, en témoignent les massacres du 8 mai 1945", conclut le chef de l'Etat.
      APS

      Commentaire


      • #4
        tawenza

        A moins de t'avoir mal lu, mais la GN n'a pas été "récupérée" par le clan des Boutef : elle est bel et bien passée sous la coupe de l'EM.

        En revanche, le vieux diplomate est effectivement fini. La récente "lettre" a un parfum d'adieu, pour ne pas dire d'allégeance à l'ANP. Il n'y aura pas de 5e mandat. Tout au plus, lui accordera-t-on une sortie honorable. Et là, on peut compter sur le régime pour mettre les formes...
        Fortuna nimium quem fovet, stultum facit.

        Commentaire


        • #5
          @fortuna: " En revanche, le vieux diplomate est effectivement fini. La récente "lettre" a un parfum d'adieu, pour ne pas dire d'allégeance à l'ANP. Il n'y aura pas de 5e mandat. Tout au plus, lui accordera-t-on une sortie honorable. Et là, on peut compter sur le régime pour mettre les formes..."


          Excellente analyse! Adieu Abdelazziz Bouteflika!

          Commentaire


          • #6
            hihihi.. le système cache son jeu saha saha !!
            Les journaux officiels N° 35 et 36 ont été publiés.. mais sont non accessibles au public et aux chancelleries !.. secret

            Commentaire


            • #7
              La récente "lettre" a un parfum d'adieu, pour ne pas dire d'allégeance à l'ANP. Il n'y aura pas de 5e mandat. Tout au plus, lui accordera-t-on une sortie honorable. Et là, on peut compter sur le régime pour mettre les formes...
              Je n’ai pas senti que c’était un message d’adieu. Chaque année on rend hommage á l’ANP et á la Jeunesse dans les messages de la fête de l’indépendance. A savoir si Bouteflika lit ces messages qu’on écrit pour lui.
              Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

              Commentaire


              • #8
                Moi non plus, je ne vois aucun adieu
                Du reste, il nous a fait ce coup là déj; avec son discours de Tab jnanna
                ce type mourra sur le koursi
                Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                Commentaire


                • #9
                  Je n’ai pas senti que c’était un message d’adieu. Chaque année on rend hommage á l’ANP et á la Jeunesse dans les messages de la fête de l’indépendance. A savoir si Bouteflika lit ces messages qu’on écrit pour lui.
                  Justement, c'est parce que ce n'est pas lui qui a écrit, ni validé, ce message, qu'on peut affirmer dans le contexte actuel que que c'est le Gaïd, par plume interposée, qui s'en est chargé.

                  Pour le reste, comme je le répète souvent, qui vivra verra...
                  Fortuna nimium quem fovet, stultum facit.

                  Commentaire


                  • #10
                    celui de l'ancrage de la démocratie et de la promotion du sens civique pour tirer le meilleur avantage de la diversité de nos opinions et régler tous les conflits de la manière la plus civilisée qui soit"
                    il reconnaît qu'il y a un conflit au sommet de l'état. il se positionne comme arbitre et non comme acteur

                    l'Algérie, entourée de foyers de conflits et de crises où sévit la criminalité transfrontalière, veille à la protection de son peuple et à la préservation de son intégrité territoriale, grâce aux efforts et sacrifices de ses enfants engagés, sous la bannière de l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l'Armée de libération nationale (ALN) et des forces de sécurité, des jeunes qui veillent à notre sécurité le long des frontières et qui combattent encore les résidus du terrorisme dans les maquis
                    il cite les deux parties !
                    pour moi le futur "candide" doit avoir ces assentiments là.
                    vous remarquerez qu'il ne parle pas de société civile ou de partis politiques pour façonner l'opinion publique..


                    enfin dans la version entière publiée par la presse électronique, il rappelle que l'algérien n'a pas les compétences humaines etc.. ce qui fait appel à son fameux "médiocrité" des algériens..

                    Commentaire


                    • #11
                      Conflits au sommet de l'état ???
                      Les conflits qui sont liés principalement au pouvoir , à l'argent ,aux privilèges et autres considérations personnelles .Il n'est nullement question de position politique ,de projet de société ...
                      Il semble que les hommes du président vont sauter un par un .
                      Un régime présidentiel sans contre-pouvoir et dont le président est impotent sont les meilleures conditions pour que le pouvoir soit pris par le plus fort (l'armée ) . Pourquoi avoir attendu si longtemps pour toucher aux hommes du président ???Est-ce que l'affaire de la cocaïne est la goutte qui a fait déborder le vase ???

                      Commentaire


                      • #12
                        la diversité de nos opinions et régler tous les conflits de la manière la plus civilisée qui soit"
                        Amnistie générale quoi

                        Commentaire


                        • #13
                          Tant que dieu lui prête encore vie, nous , on n'a pas le droit de spéculer , le jour où il ne sera plus là , à ce moment -là on ouvrira le débat pour discuter dans le concret.
                          Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
                          (Paul Eluard)

                          Commentaire


                          • #14
                            Il a soutenu, à ce propos, qu’"autant de batailles qui pèsent sur notre pays et sur bien d’autres pays du monde, des batailles qui nous interpellent fortement à l'effet de prendre exemple sur nos aïeuls et de s'appuyer sur toutes les compétences de l’Algérie que nous sommes appelés à mieux exploiter".
                            Yaw le mort vivant réveille toi,les compétences sont parties et ceux qui restent ne demandent qu'à partir.
                            Ce mort vivant veut en 2018 mieux exploiter les compétences? Il aurait mieux fait de commencer en 1999 si il en était capable. Lui qui porte en lui la haine des Algériens dixit "MEDIOCRITE".

                            Commentaire


                            • #15
                              Tant que dieu lui prête encore vie, nous , on n'a pas le droit de spéculer
                              et pourquoi donc ?

                              hada nabbi wallah rassoul?
                              Boutoz n'est qu'un politicien médiocre et véreux et nous avons tous le droit de dire ce qu'on pense de lui.
                              Hada ma khasna ghir nousktou ou nmoutou devant notre bon dieu sur terre !
                              Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X