Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Algérie-France : 70.000 algériens veulent devenir français

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Algérie-France : 70.000 algériens veulent devenir français

    Le Centre d’anciens combattants algériens dans l’armée française a enregistré au cours des 18 derniers mois plus de 70.000 demandes de naturalisation.

    Dans une déclaration accordée au quotidien arabophone Echourouk, un représentant dudit centre a indiqué que le nombre d’algériens ayant demandé la nationalité française entre le 2 janvier 2017 et le 30 juin 2018, a connu une nette hausse par rapport aux années précédentes. Ces demandes sont formulées soit par les intéressés eux-mêmes ou par des membres de leurs familles, en présentant la carte d’ancien combattant de l’armée française ou du titre de reconnaissance de la Nation (TRN).
    La question de l’attribution de la nationalité française pour les algériens a été soulevée à plusieurs fois par le parlement français. En mars dernier, le député de l’assemblée nationale française Patrick Vignal avait interpellé le Ministre de l’intérieur français concernant l’acquisition de la nationalité française par les personnes nées en France métropolitaine avant le 1er janvier 1963 de parents algériens.

    À noter que le Ministère de l’Intérieur français avait indiqué qu’environ 400.000 algériens ont obtenu la nationalité française entre 1998 et 2017.
    Algérie Focus

  • #2
    Si la nationalité française serait proposée aux Algériens, je ne vois pas beaucoup qui refuseraient. Ca sera la guerre pour l'avoir. Les temps ont changé et les mentalités aussi.
    اكليتو لعسل واقتلتو النحل

    Commentaire


    • #3
      @sekrouf: " Si la nationalité française serait proposée aux Algériens, je ne vois pas beaucoup qui refuseraient. Ca sera la guerre pour l'avoir. Les temps ont changé et les mentalités aussi. "

      Je m'inscris en exception qui prouve la règle.

      Commentaire


      • #4
        par des membres de leurs familles, en présentant la carte d’ancien combattant de l’armée française ou du titre de reconnaissance de la Nation


        j'ai pas bien compris , c'est une demande pour devenir harki ?

        Commentaire


        • #5
          Quant on sait que la France a abandonné au moins 140 000 harkis en Algérie, c'est peu. Surtout que la constitution des dossiers de reconnaissance relèvent aussi du parcours du combattant. Pour les infiltrés, par exemple, c'est un vrai casse tête pour y parvenir
          Les libertés ne se donnent pas, elles se prennent

          Commentaire


          • #6
            Pour quelles raisons ?
            Dans la nuit noire, sur la pierre noire, une fourmi noire, ... Dieu la voit.

            Commentaire


            • #7
              Les rats s'apprêtent à quitter le navire "Dzair"...La fin est pour bientôt.

              Commentaire


              • #8
                Les rats s'apprêtent à quitter le navire "Dzair"...La fin est pour bientôt.
                Le pire est que c'est juste une solution plus pratique pour tranférer toutes les richesses de l'Algérie vers la france, mais ils ne lâcheront rien les traitres.
                اكليتو لعسل واقتلتو النحل

                Commentaire


                • #9
                  Le pire est qu' on se la joue avec fierté, alors que la décence recommande dans le cas de l' Algérie à plus d'humilité ! ...

                  Commentaire


                  • #10
                    La nationalité française pour certains algériens est surtout synonyme de carte vital et de RSA. et aussi d'un visa permanent.

                    L'état dans lequel se trouvent nos hôpitaux ne donne pas trop envie de tomber malade n'y (pour les femmes) d'y accoucher.
                    Et la minable pension de chômage que touchent une frange de la population ne permet pas de nourrir un chat de gouttière.

                    Il suffirait donc de s'y rendre une fois l'an, récupérer le magot et de le vendre au square, ce qui représente une fortune et, en cas de pépins de santé, le SAMU s'occupera de tout...

                    Commentaire


                    • #11
                      Algérie-France : 70.000 algériens veulent devenir français
                      .
                      Mon avis
                      Une autre manière de devenir des nouveaux " Harkis " moderne
                      A qui sait comprendre , peu de mots suffisent

                      Commentaire


                      • #12
                        la nationalité française pour certains algériens est surtout synonyme de carte vital et de rsa. Et aussi d'un visa permanent.
                        comme il a dit lui je dirais meme la majorite
                        et inchallah collombey les 2 mosquees


                        plus serieusement combien d algeriens naturalises ont renonce a la nationalite algerienne ce que cette etude n ose dire
                        zero nada

                        d ou ce qui est quote dessus est plus que probable quoique ceux qui viennent du bled trouvent plus de travail bien renumere
                        The truth is incontrovertible, malice may attack it, ignorance may deride it, but in the end; there it is.” Winston Churchill

                        Commentaire


                        • #13
                          Une autre manière de devenir des nouveaux " Harkis " moderne
                          Pourquoi les insulter, la guerre est terminée!
                          Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

                          Commentaire


                          • #14
                            @Chouan


                            Bien sur la guerre d Algérie est terminée , mais , il reste un mais entre l ex-colon et l Algérie souveraine

                            ORAN : Des cartes de résidence européennes vendues à 3.000 €
                            Les services des renseignements généraux et ceux de la police judiciaire appartenant à la sûreté de l’aéroport international Ahmed Benbella d’Oran, ont réussi en fin de semaine dernière, à démanteler un gang international spécialisé dans la falsification des documents officiels.

                            En effet, ce réseau composé de plusieurs individus de différentes nationalités, y compris algérienne, falsifiait des cartes de résident et des cartes d’identité européennes d’un certain nombre de pays européens, à l’instar de l’Espagne, la Belgique, la France ainsi que le Canada.

                            L’affaire remonte au mois de juin dernier lorsqu’un des enquêteurs a pu infiltrer le réseau grâce à un contact noué avec un des suspects, en feignant de vouloir acquérir frauduleusement un document officiel.

                            Le but étant de mettre la main sur l’ensemble des éléments dudit gang, sachant qu’il était extrêmement difficile de distinguer un document authentique d’un document falsifié. Dès leur arrivée à l’aéroport Ahmed Benbella d’Oran en provenance d’Alger à l’heure convenue, le procureur de la République près le tribunal de Es Senia (Oran) a été saisi pour intervenir et surprendre en flagrant délit de fraude les deux éléments. Selon nos sources, il s’agit de deux individus d’un certain âgé originaires de la wilaya de Blida et d’Alger. Après leur audition, il s’est avéré qu’ils appartiennent à un réseau international composé de trafiquants de différentes nationalités, entre autres tunisienne, italienne et française. D’après nos sources, les faussaires se donnent rendez-vous en Tunisie pour discuter de leurs plans, collecter les dossiers et les demandes de falsification.

                            Ils promettent à des citoyens désireux de partir en Europe de leur délivrer des documents officiels, dont des visas, des passeports et des cartes d’identité à 3.000 euros.

                            Notons que les deux individus en question n’ont jamais quitté le territoire national, dont l’un d’eux était en possession de 50 cartes d’identité étrangères, des cartes de résidence européennes, des dossiers et des photos de certains jeunes qui souhaitent en bénéficier.

                            L’enquête est toujours en cours.

                            Media algerien
                            A qui sait comprendre , peu de mots suffisent

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X