Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Feu Boukharouba Etait'il Communiste?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Boumedienne

    Salut Tizi oualou,
    Ou bien tu n'est pas juste dans ton jugement ou bien tu t'aveugles exprès. On ne peut pas nier que le batisseur de l'Algérie indépendante est bel et bien Errayes Boumedienne. Ceux qui ont entachés l'Algérie ce n'est certainement pas Boumedienne mais certains éléments qui l'entouraient comme Bouteflika. Boumedienne est mort en leguant à sa jeune épouse que 3 000DA dans son compte personnel. Je te raconte une anecdote mais combien elle est vrai. Pendant les tractations de la nationalisation des hydrocarbures Bouteflika n'était pas chaud à cette idée et voulait plutôt un raprochement avec la France, alors le feu Boumedienne, un certain 22 ou 23 février, a instruit son poulin (Boutef) de partir en France pour negocier ce dossier. Le 24 février son poulin continuait de rassurer ses amis de France. Au grand damne de ses derniers et a l'insu de son poulin que Boumedienne a nationaliser, ce 24 février, les hydrocarbures, alors que Bouteflika était encore en France. La morale de cette anecdote, c'est combien cet homme est plein de nationalisme pour son pays et même son entourage immédiat ne l'était pas comme lui.

    Pour la visite de M. Mandela au Maghreb sans passer par Alger je te demande dans quelle année? une chose est sur ce n'est certainement pas pendant le vecu de Boumedienne...puis le dicton algérien dit "man ghibete laktat yaoussaoôu wadnine el firane...si je peux traduire par "labsence des chats donne aux souris des gros oreilles.

    Salut Amelle,

    tu dis que la France à légué une grande infrastructure à l'Algérie surtout agricole...laisses moi rire....J'aimerais bien la connaitre...surtout agricole tu me dis. Dis moi plutôt surtout de la viticulture qui ne servaient aucunement les besoins de l'Algérie de l'époque. C'est pourquoi Boumedienne a decidé de les substituer par d'autres type d'agricultue. Danc le légué de la France est un cadau bien empoisonné.

    Pour la stature du vivant Boumedienne, tu ne fais que la travestir par méconnaissonce ou par ingratitude. Les monarches du Golf, à l'époque, se faisaient la queue pour une entrevue de 15 à 30 mn avec lui ma chère.

    Comment ça Hadi Bla Mzitou? Alors demande a Bouteflika aujourd'hui de le faire avec un baril de petrole à 55$, alors que le peuple se nois dans la misère la plus triste. C'était comme on dis el houkme errached ma chère. Effectivement, la population était de 15 millions mais le pétrole était de 3$ avant qu'il soit augmenté vers la mi-1975 pour atteindre son maximum de 14$ le baril. Aujourd'hui, on parle de 55$ le baril et la misère bas son plein partout en Algérie et 10 fois plus si ce n'est pas 100 fois.

    Dire que l'algérien avait de la dignité parce qu'il lui interdit de sortir à l'étranger c'est du travestissement pur est simple de l'histoire. Je connaissais personnellement des gens qui sortaient à l'étranger par la maudique somme du change de l'époque de 300 FF. Qui ne se souviens pas de ça?

    Cette période 80-86 dont tu parles je l'ai vecu pour me dire que je me trempe. Oui! moi même j'ai vu des émigrés s'installer dans ma ville natale avant 1978.

    Pour la liberté de l'expression, de grâce, ne me fais pas dire ce que je ne l'ai pas dis. Je l'ai dis dans le contexte de la période du regne de Boumedienne, danc 1965-78. À cette époque, le peuple, le petit peuple avait besoin du pain, du travail, du logement etc...le contexte on avait faim trop faim, les familles étaient constituées de 8 à 12 personnes et le chef de famille est sans travail, pire enore c'était la guerre froide, danc qui ose parler de la liberté d'expression à l'époque?

    Bien à vous.
    Dernière modification par Souki, 28 mars 2005, 03h03.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Envoyé par Souki
    Rappellez vous qu'en 1965 l'Algérie ne disposait d'aucune infrastructure industrielle, agraire, culturelle ou sportive.
    Faut pas exagéré, les français avais laissé pas mal de chose surtout au niveau agricole
    Envoyé par Souki
    L'influence de Boumedienne sur la scène internationale a fait de l'Algérie le pays incontournable dans les prises de décision aux niveaux arabe, africain, musulman, du tiers-monde, du groupe des 77 et des non alignés et dans l'OPEP et notamment avec sa constitution de son "Carré Noir" (Boumedienne, Fidel Castro, Joseph B. Tito et Curte Val Dheim ex-secretaire de l'ONU). Grâce à Boumedienne que l'arabe est devenue une langue officielle à l'ONU.
    C'est ce qu'on nous a fait croire, Boumedienne n'a jamais eu la stature internationale d'un Castro ou Tito quoique tous des dictateurs, pour le monde arabe, demande aux moyen orientaux qui est Boumedienne, rare sont ceux qui le connaisse contrairement a Nasser, El Assad, Fayçal, Saddam, Roi Hussein, Roi Hassen II ...
    Envoyé par Souki
    Je ne connais pas une commune en Algérie qui ne disposait pas d'une maison des jeunes et un stade. En 1978, la majorité des algériens, si ce n'est pas la totalité, disposait d'un emploi. Le niveau de vie était 10 fois supérieur à celui d'aujourd'hui, malgrès avec 55$ le baril. Grâce à la politique de Boumedienne que la majorité des algériens ont pus finir leur études universitaires pour devenir des cadres d'État. La seule période ou l'Algérien était digne d'être algérien, à l'étranger, c'est pendant la période de Boumedienne.
    Comme on dis chez nous, hadi bla mzitou, un pays riche comme l'Algérie se devais de nourrir, éduquer et entretenir la santé de ses citoyens d'autant plus qu'il y avait moins de 15 millions de personnes, il n'aurait pas fait cela, les gens auraient tous pris les armes, il avais voulu acheter la paix en vendant aux peuples les droits sociaux contre les droits civiques, un odieux chantage à la soviétique comme si les droits se marchandait.
    Envoyé par Souki
    La seule période ou l'Algérien était digne d'être algérien, à l'étranger, c'est pendant la période de Boumedienne.
    Surtout parce à quelque exceptions près, les algériens n'avait pas le droit de quitter le territoire.
    L'Algérie de Boumedienne n'a pas connu la fuite de ses cadres pourtant beaucoup étaient formés à l'étranger et dès qu'ils finissent leurs études ils revenaient servir leur cher pays. L'algérien de l'époque ne sentait pas la necessité de fuir son pays et vivre sous d'autre cieux. Beaucoups d'émigrés ont revenu definitivement au pays et d'autres envisageaient de le faire.
    Tu te trompe de période c'était les années fastes 80-86.
    Envoyé par Souki
    L'Algérie de l'époque n'avait pas besoin de la liberté d'expression, ni de multi-parti mais plutôt du pain, du travail, d'un logement, des soins et de l'enseignement. Boumedienne l'a compris, c'est pourquoi l'a fait son cheval de travail.
    Si tu pense vraiment que la liberté et la démocratie ne sont qu'un luxe et qu'il faut dissocier les droits sociaux des droits fondamentaux, personnellement je n'ai plus rien à dire, je reste sans voix.

    Laisser un commentaire:


  • tizi oualou
    a répondu
    @souki !
    tu veux que je te dise ? tout ce que tu as dit est vrai et bien vrai MAIS ! en ce moment si tu va à Zagreb ou à Moscou, je suis sur que les gens diraient la meme chose en relatant leur memoire du temps du Tito ou de Brejnev !
    la verité c'est qu'il y'a une difference entre ceux qui avaient gouverné leur pays sans l'entacher de decisions presque irreversibles qui entameront pour longtemps encore leur redeploiement c'est un peu notre cas malheureseument !
    l'algerie sur la scéne internationale laisse moi rire ! c'est pas avec des salamalecs et les "solidarités sud sud" que nous aurions pu avancer ! autant le discours de l'epoque est flatteur pour nous autres, autant le revers de la medaille est cinglant !
    une anectote qui me vient à l'esprit et demontre que cette obsession "internationale" des algeriens, c'est quand Mandela est venu il y'a quelques années faire une tournée en afrique du nord ! et bien devinez quoi ! il a trouvé le moyen de visiter le Maroc, la tunisie, la lybie et l'egypt, et je t''en fiche de l'Algerie, elle est passée à la trappe ! pourtant, si notre apport aux pays du sud et à l'afrique du sud en particulier etait notoire, force est de constater que ca ne permet pas à traverser le temps, seules, les decisions economique et sociales SOLIDES auraient pu maintenir notre tete haute et non pas nos foireuses apparitions à l' onu et autres reunions internationales qui ont permi surtout à nous montrer du doigt une fois à terre !

    Laisser un commentaire:


  • tizi oualou
    a répondu
    @Tizi Oualou
    Tu affirmes que Boumedienne avait cautionne le pillage de l'Algerie as tu la preuve de ce que tu avances ?

    sindbad !
    ce n'est pas l'expression exacte que j'ai utilisée, mais le fond de ma pensée revient presque au meme resultat !
    c'est de notoriete publique que le président Boumedienne était entouré d'escrots corupteurs et corumpus du moins vers les dernieres années de son régne forcement un pouvoir absolu ca use !, bien entendu cela ne veut pas dire qu'il l'etait lui meme corrompu, c'etait un dictateur éclairé qui aimait d'abord et avant tout LE POUVOIR et comme tout dictateur eclairé, il aimait sans aucun doute son peuple et son pays, mais la contradiction dans cette politique, c'est qu'il etait obligé de cautionner le pillage d'une bonne part de l'economie algerienne ( l'import export bien sur ) pour avoir les coudées franches et demeurer au pouvoir !
    je n'irais pas jusqu'a croire qu'il etait manipulé par Boutef je n'ai pas de preuves de leur relations et cela me parait bien flatteur pour Boutef, en revanche, Boutef n'avait pas que son salaire de ministre à cette époque, mais si ce n'etait que Boutef..... , tous les autres membres du conseil de la revolution avaient le choix entre se la fermer et faire du fric paralléle ou bien se faire zigouiller en plein conseil !
    je ne suis pas de ceux qui ont la facilité de jeter le bébé avec l'eau du bain, je respecte quand meme la memoire de Boumedienne pour la simple raison qu'il a quand meme fait beaucoup de choses bien qu'il s'est trompé sur l'essentiel, ca aurait pu etre pire s'il était un vrai escrot ! nos voisins pétroliers africains l'ont démontré ( congo,zaire,gabon etc )
    je ne comprend pas certains Algeriens qui ne veulent pas voir les choses en face malgré le temps et nos malheurs successifs !
    Boumedienne a cru certainement pouvoir sortir l'algerie de sa misere et son sous develloppement, en fait il n'a fait que detruire ses bases pour un redeploiement ulterieur ! ( l'ecole, l'agriculture, l'initiative individuelle,etc ) c'est pour ca que je relativerais en disant que Boutef de nos jours, meme s'il est le plus honnete des honnetes ( j'en doute fort ) , n'arriverait pas à grand chose puisque la faille d'ou s'est installée definitivement la corruption et la gabegie date de l'ere Boumedienne !
    si tu veux des preuves mon ami, t'a qu'a revoir les archives sur l'algerie de 1978 ! l'algerie commencait sa chute vertigineusement bien avant cette date la.
    chadli n'est venu que pour temporiser et relayer un pouvoir ramassé par terre.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Boumedienne

    Salut!

    Je pense que Boumedienne est le seul président, qu'a connu l'Algérie, qui a servi sincerment son pays. Vous allez me dire qu'il a fait beaucoup d'erreurs. Je dirais alors y'a que ceux qui ne travaillent pas qui ne le font pas. Rappellez vous qu'en 1965 l'Algérie ne disposait d'aucune infrastructure industrielle, agraire, culturelle ou sportive. L'Algérie de l'époque comptait plus de 90% d'illitrés et que dire du chomage et de la pauvreté. Grâce à la politique de Boumedienne le petrol qui était à moin de 3$ le barile a augmenté de plus de 14$. Ne me dites pas c'est la crise de 1970 ou 73. L'influence de Boumedienne sur la scène internationale a fait de l'Algérie le pays incontournable dans les prises de décision aux niveaux arabe, africain, musulman, du tiers-monde, du groupe des 77 et des non alignés et dans l'OPEP et notamment avec sa constitution de son "Carré Noir" (Boumedienne, Fidel Castro, Joseph B. Tito et Curte Val Dheim ex-secretaire de l'ONU). Grâce à Boumedienne que l'arabe est devenue une langue officielle à l'ONU.

    Je ne connais pas une commune en Algérie qui ne disposait pas d'une maison des jeunes et un stade. En 1978, la majorité des algériens, si ce n'est pas la totalité, disposait d'un emploi. Le niveau de vie était 10 fois supérieur à celui d'aujourd'hui, malgrès avec 55$ le baril. Grâce à la politique de Boumedienne que la majorité des algériens ont pus finir leur études universitaires pour devenir des cadres d'État. La seule période ou l'Algérien était digne d'être algérien, à l'étranger, c'est pendant la période de Boumedienne. L'Algérie de Boumedienne n'a pas connu la fuite de ses cadres pourtant beaucoup étaient formés à l'étranger et dès qu'ils finissent leurs études ils revenaient servir leur cher pays. L'algérien de l'époque ne sentait pas la necessité de fuir son pays et vivre sous d'autre cieux. Beaucoups d'émigrés ont revenu definitivement au pays et d'autres envisageaient de le faire.

    L'Algérie de l'époque n'avait pas besoin de la liberté d'expression, ni de multi-parti mais plutôt du pain, du travail, d'un logement, des soins et de l'enseignement. Boumedienne l'a compris, c'est pourquoi l'a fait son cheval de travail. L'enseignant et l'étudiant universitaires était des choses sacrés aux yeux de Boumedienne et de sa politique.

    Ceci étant dit! cela ne me donne pas le droit de dire que Boumedienne était parfait et toute sa politique était un franc succès sur toute la ligne. Si toutefois Boumedienne a connu quelque échecs, je les qualifierai par "des échecs de bonne foi". C'est le cas, entre autres, de la révolution agraire.

    De grâce, ne soyez pas ingras et hypocrites dans vos jugements et rendez à Cesar ce qui appartient à Cesar.

    Bien à vous.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Salut

    Boussouf oui mais pourquoi ne pas citer les autres comanditaires ? A savoir L. Bentobal et K. Belkacem ? Merci. C'est de l'histoire sur mesure ou quoi ?

    Tu n'a pas entendu parler de l'arrestation de Boudiaf par Z'biri moi si. Et de la bouche meme de Boudiaf lors de son passage dans une emission consacree a la revolution durant 89/90. Son arrestation s'etait operee avant l'arrivee de Boumedienne au pouvoir !

    Dans la meme emission Bentobal a qui l'enqueteur avait demande les raisons qui avaient conduit les 3 B a lancer un contract contre Ramdane, Bentobal avait repondu je cite "El koursi".

    Certes il est question de Boumedienne mais dresser la totalite du decor ne peut conduire qu'a mieux informer les gens. S'il faut faire le proces du pouvoir il faudrait a mon avis passe en revue la troupe entiere.

    Stp ne me prends pour un idiot en parlant de Zeroual .

    a+
    Dernière modification par sindbad, 27 mars 2005, 23h23.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Envoyé par sindbad
    L'espionite avait atteint tout monde et l'appat du pouvoir n'avez epargne perssone medites un peu sur l'assassinat de Abane Ramdane...
    Abane Ramdane a été tuer par Boussouf le mentor de Boumedienne.

    Envoyé par sindbad
    Quand a Boudiaf pourquoi passer sous silence le fait qu'il fut emprisonne par Zbiri. Zbiri avait meme pousse le bouchon jusqu' a embarquer la belle famille de Boudiaf ???
    je n'en ai pas entendu parler, cela dis toujours est il que Zbiri avait fait corps et âme avec l'armée des fontières sous commande de Boumedienne, donc au moment de la rebellion de Boudiaf et son exil ils faisait parti du même clan, les choses se sont corsé entre les deux homme qu'a partir de 64.

    Envoyé par sindbad
    Doit-on parler de coup d'etat en 92 ? Si c'est non pourquoi devrait on qualifier de coup d'etat la prise du pouvoir par la force en 65 compte tenu des abus de Ben Bella.
    C'était un coup d'état dans les deux cas, du moment qu'il y avait destitution du president de manière non démocratique ni même constitutionnelle

    Envoyé par sindbad
    Commencer et s'arreter a Boumedienne, I just don't buy that sorry !
    Parce qu'il est le sujet du topic, on vas pas parler de Zeroual alors que le sujet est Boumedienne, en plus il est a l'origine de tellement de méfaits qu'on a franchement quoi dire sans parler des autres.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    @Avuvic
    J'ai apprecie ton intervention honnette. Il m'est difficil de croire cependant que Boumedienne etait manipule telle une marionnette par Bouteflika. Ca ne cadre pas avec le personnage de Boumedienne.

    @Tizi Oualou
    Tu affirmes que Boumedienne avait cautionne le pillage de l'Algerie as tu la preuve de ce que tu avances ?

    @Amelle
    Ton interpretation et tres simpliste ! Faire porter le chapeau de l'Echec Algerien sur l'unique personne de Boumedienne ce serait a mon avis pas tres juste.

    L'espionite avait atteint tout monde et l'appat du pouvoir n'avait epargne personne. Medites un peu sur l'assassinat de Abane Ramdane... Quand a Boudiaf pourquoi passer sous silence le fait qu'il fut emprisonne par Zbiri. Zbiri avait meme pousse le bouchon jusqu' a embarquer la belle famille de Boudiaf ???

    Il faudrait a mon avis dresser un parallel avec ceux qui ont gouverne l'Algerie depuis 62 (et avant) pour que les choses aient un sens. Jusqu'ou l'Algerie pouvait elle se targuee d'independante" dans le cadre geopolitique de l'epoque etc, etc...

    Doit-on parler de coup d'etat en 92 ? Si c'est non pourquoi devrait on qualifier de coup d'etat la prise du pouvoir par la force en 65 compte tenu des abus de Ben Bella.

    Les luttes pour s'accaparer le pouvoir et s'y maintenir de facon illegitime remontent (au moins) aux annees quarantes. Et c'est a partir de cette epoque au moins qu'il faudrait commencer pour comprendre la genese du pouvoir en Algerie.

    Commencer et s'arreter a Boumedienne, I just don't buy that sorry !

    a+
    Dernière modification par sindbad, 29 mars 2005, 02h54.

    Laisser un commentaire:


  • Océane
    a répondu
    Boumediene était un dictateur qui aimait son peuple.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Boumedienne était un dictateur au vrai sens du terme, dans son actif deux coups d'état l'un contre l'assemblée constitutionnelle et l'autre contre Ben Bella qu'il avait pourtant lui-même choisi sur les "six historiques" car le plus influençable pour s'en servir pour arriver au pouvoir.

    En bon dictateur, il elimina tout les personnages qui ont une stature par leur passé durant la guerre à commencer par Chaabani le plus jeune colonel de l'ALN, Khider, Krim belcacem, Issat idir ... etc. Ait Ahmed réussi à s'évader mais exila Boudiaf tout commele poete de révolution Moudi Zakaria a qui on doit "kamamen" parce qu'il n'était pas d'accord avec lui et ce dernier mourra en Tunisie.

    Il musela la presse, la liberté d'expression était inexistante, à son époque les services de sécurité était hyper actif, les algériens voyaient des espions partout. la justice était a ses pied, l'état de droit une chimère, la bureaucratie s'installa durablement, il devellopa le clientelisme et la corruption et les passe droit qui vont avec, Il interdisa les citoyens de quitter le territoire sans laisser passer. La société civile a été raser avec tout ce qui pouvais évoluer en contre pouvoir.

    Il était egocentrique, voulais être un deuxième Nasser pour la nation arabe, ces photos étaient partout, il aimait qu'on parle de lui, rien que de lui ne supportait aucune critique. Et son egocentrisme nous couta cher car il fallait avoir la plus grande usine d'Afrique, le plus grand stade d'Afrique, la plus grande université d'Afrique ....etc, des projets qui malgré ou a cause de leur taille n'ont jamis pu rayonner ni faire rayonner l'Algérie.

    Sa politique économique était aussi catastrophique que sa politique tout cour, sa révolution agraire a pratiquement tué l'agriculture, sa revolution industrielle était un vrai gouffre financier avec ses usines clé en main qui n'ont jamais vraiment marcher à plein régime car non adapter aux algériens.


    Bref, le plus grand service qu'il a rendu à la nation était de mourir, son pouvoir avait trop durée.
    Je sait c'est trés méchant comme conclusion, mais c'est tout ce que ce type m'inspire.
    Dernière modification par amelle, 28 mars 2005, 00h52.

    Laisser un commentaire:


  • Avucic
    a répondu
    SINDBAD.......Ta question était....

    « Boumedienne était il sincere en affirmant qu'il oeuvrait pour le bien du pays ? »
    ______________________________________________

    Il m'a toujours semblé que derrière la soit disant politique de Mohammed
    Brahim Boukharouba, un ancien étudiant de théologie à Tunis et au Caire, était en réalité celle de Bouteflika qui agissait dans les coulisses.

    Ce dernier était au service du premier maître qui le prendrait bien, mais qui lui servira à long terme de tremplin pour atteindre le trône.
    Après mars 62 le voilà gagné à l'idée de la présidence pour le mythe Ben Bella devenu réalité....
    Ensuite le voilà au service de Boukharouba... qu'il a manipulé...

    Mais après la mort du président... c'est le passage au désert pendant 20 ans!
    Boudiaf l'avait approché... mais il croyait devoir être au trône en 92... déjà...mais il est patient notre homme...

    Mais revenons au président à son époque: Le président devait faire des choix: et après l'éclatement du GPRA, c'était inévitable, chacun devait se positionner.
    Boukharouba pensant bien agir a commis des erreurs que tous les autres commettront pas la suite: Il aurait pu ramener la Kabylie dans le giron de la République! Mais l'élimination du colonel Zbiri... et graduellement la mise sur la touche ou à l'exil (si ce n'est la résidence maison)... ont créé une atmosphère ou tout le monde est conspirateur potentiel: J'en sais quelque chose en commençant par Kasdi, Mécili dès le départ!

    Et notre ami Boukharouba....un bon musulman en tandem avec Bouteflika grand buveur et charmeur à l'époque.... ont-il est vrai- le pétrole aidant mené une politique économique sains, il faut le reconnaître... mais du point de vue social ? Ce fut la catastrophe: Un peuple emprisonné dans son pays, un système scolaire à la base entre les mains de moyen orientaux qui islamisaient (et en même temps abrutissaient) les petits à cause de leur façon de faire les choses....
    Et c'est tout le peuple qui connaît un malaise qui mènera, hélas à toutes les dérives qui ont culminé avec le terroriste d'état et islamiste!

    Alors en résumé a-t-il été sincère…

    Au vu de ce résumé je dis ceci : Les dirigeant algériens de l’époque était trop divisé, trop inexpérimenté… et surtout vivaient sous la peur : La peur des comploteurs…alors même s’il était sincère, l’Algérie était (et est encore) un pays trop difficile à gouverner.

    Alors qu’on le veuille ou non, sincère ou pas….qu’on ne s’étonne pas qu’il y a eu des échecs successifs… surtout et je le répète que nous les algériens nous sommes trop difficiles à gouverner.

    Et le président d’aujourd’hui risque de mieux faire car
    -il est déjà passé par là
    -la situation internationale lui dicte d’être bon gérant
    -le peuple a évolué
    Il reste une chose qu’aucun président ne semble avoir comprise : Régler le problème de la Kabylie reviendra à résoudre tous les problèmes politiques économiques et humains de toute la République.

    Boumediene a manqué l’occasion…. Bouteflika et Ouyahya saisiront ils l’occasion pour tourner la page ?

    Il me semble que le moment est favorable!

    Laisser un commentaire:


  • tizi oualou
    a répondu
    bonsoir sindbad !

    "En fait il avait lance un avertissement aux malfrats corrompus qui commencaient a porter du 46."

    tu en es sur de la taille ?...... moi je me pencherais pour plus gros encore ! je plaisante bien sur !
    effectivement, le mot "droit" n'aurait pas été accomodant dans un discours presidentiel, mais sur le fond, je ne sais pas si on est sur la meme longueur d'onde, toi tu dit que c'etait un avertissement pour les corrompus et moi je disais que c'etait plutot démagogique pour excuser le pillage flagrant de l'economie ! dans quel contexte exactement a il sorti cette phrase ? en tous cas, Boumedienne a fabriqué son pouvoir autour de corrompus, sans cela, il n'aurait pas pu maintenir la fidelité exemplaire de son entourage.
    c'est la seule chose en commun qu'il partageait avec un certain Saddam Hussein.

    Laisser un commentaire:


  • tizi oualou
    a répondu
    saha jilla !
    les "executants" comme tu dit et qui faisaient partie de l'administration algerienne jusqu'a 1978 representaient presque 99 % de la population ! il y'a trois illustres hommes qui l'ont compris à leur depends : Boudiaf, Ait ahmed et Benbella !
    ces trois la étaient tellement écoeurés de l'ere Boumedienne jusqu'a peter les plombs et n'arrivaient pas à comprendre comment apprivoiser leur "nouveau" peuple alors qu'ils avaient fait partir une puissance occupante de 130 ans !
    c'est pour ca que l'algerie de 1988 avait loupé le coche, tellement l'ere Boumedienne nous a "préfabriqué" alors... au lieu de se concentrer sur ce qui nous unissait et faire reformer ENSEMBLE le regime qu'on a ENSEMBLE permi de perdurer pendant 20 ans, on s'est retrouvé à s'affronter comme des chiffoniers !
    c'est la ou le Pouvoir algerien a su trouver la faille, créer une fausse Democratie qui risque de durer encore longtemps encore !

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Saha Tizi Oualou

    Ce qu'il avait dit c'etait "Ceux qui travaillent dans le miel lechent leurs doigts" la cote n'est pas exacte mais proche de ce qui'il exprima lors d'un dsicours. Il n'avait jamais dit que c'etait un "droit". En fait il avait lance un avertissement aux malfrats corrompus qui commencaient a porter du 46.

    @Jilla
    Je m'attendais a plus consistant ("proche du pouvoir") je constate cependant (que jusqu'a present) tu n'est pas plus fait des choses qu'un simple citoyen. C'est tout et sans rancune. Quand au choix politique tu sembles mettre de cote le contexte de l'epoque.

    Bref ce n'est qu'une opinion.

    Allez salut
    Dernière modification par sindbad, 27 mars 2005, 23h33.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    lorsque j'ai dit :
    proche du pouvoir
    je voulais dire comme "executant " mais pas intouchables.
    IL YA NUANCE ,monsieur !
    je ne parle pas de moi ,mais! de boukharouba et je ne lit pas dans les pensées de personne.
    COMME ACTIONS OU VIE QUOTIDIENNE DE SES GENS
    J'EN CONNAIS UN BOUT ET C'EST TOUT
    la preuve j'essaie tjr de cerner les motivations avec lucidité.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X