Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le terrorisme islamiste nuit au tourisme en Algérie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le terrorisme islamiste nuit au tourisme en Algérie

    Devenu un connaisseur de l’Algérie pour ses contacts permanents et sa seconde visite au pays, Francesco Frangialli, secrétaire général du tourisme (OMT), organe de l’ONU, a abordé dans son allocution l’aspect sécuritaire et son impact sur le développement du tourisme soutenant que la menace sanitaire est plus à craindre que la menace terroriste. “Le terrorisme n’influera pas sur le développement du tourisme” a déclaré le représentant onusien comme pour rejoindre l’avis exprimé quelques jours auparavant par Chérif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme. Francesco Frangialli, qui a déploré l’attentat qui a touché l’institution de l’ONU, le 11 décembre dernier, attestant que l’Algérie n’est pas le seul pays qui connaît ce type d’incidents et que nul n’est à l’abri qu’il soit chez lui ou ailleurs.

    “Les choses ont changé de par le monde et l'on n'est plus à l'époque où les attentats terroristes provoquent des désastres dans le secteur du tourisme”, a-t-il dit, rappelant à l’occasion qu’en 2004, Madrid, siège de l'OMT, a été secouée par des attentats terroristes, de même que Louksor en Égypte ou Djerba en Tunisie, etc. Il précisera d’ailleurs que la menace sanitaire (grippe aviaire) est beaucoup plus à craindre que la menace terroriste et de se rassurer du fait que toutes ces préoccupations sont prises en compte. Le SG de l’OMT n’omettra pas aussi de s’attaquer de front à une autre problématique tout aussi préoccupante qui concerne les changements climatiques et leur impact sur l’environnement naturel et économique puisqu’ils influent sur la qualité de vie.

    Qu’il s’agisse de stations de ski ou d’accès à l’eau potable dans les régions arides, les changements climatiques peuvent être un réel danger pour l’humanité entière. Francesco Frangialli a plaidé pour une vision qui prend en compte le moyen et le long terme à même d’assurer la durabilité de la croissance du tourisme qui a connu en 2007 une évolution considérable avec 900 millions d’arrivées de touristes internationaux, soit une progression de 6,2% par rapport à 2005 et 2006.

    Une tendance qui ne fera que se confirmer avec 1,1 milliard de touristes attendus en 2010 et 1,6 milliard en 2020. À ce propos, le responsable de l’OMT a évoqué une croissance solide et plus modérée qui repose, entre autres, sur l’accès de la classe moyenne au tourisme qui, selon lui, est un facteur décisif. En proposant à l’Algérie son aide en mettant à disposition toute son expérience, Frangialli n’a pas manqué de féliciter l’Algérie pour les efforts consentis en matière de réforme à travers le Schéma directeur d’aménagement touristique (Sdat) qui entraînera inéluctablement une politique d’investissement. Il a, en outre, appelé à faire le pari du tourisme et venir nombreux investir en Algérie qui tend à développer des pôles de tourisme d'excellence, autour de villages touristiques privilégiant l'authenticité des oasis et la beauté des sites méditerranéens du pays.

    source : Liberté

  • #2
    A Nassim,

    tu as mal chosit ton titre, l'article dit que le terrorisme n'a plus d'effets sur le tourisme en total contradiction avec ton titre!!!!:

    ...“Le terrorisme n’influera pas sur le développement du tourisme” a déclaré le représentant onusien comme pour rejoindre l’avis exprimé quelques jours auparavant par Chérif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme. Francesco Frangialli, qui a déploré l’attentat qui a touché l’institution de l’ONU, le 11 décembre dernier, attestant que l’Algérie n’est pas le seul pays qui connaît ce type d’incidents et que nul n’est à l’abri qu’il soit chez lui ou ailleurs.

    “Les choses ont changé de par le monde et l'on n'est plus à l'époque où les attentats terroristes provoquent des désastres dans le secteur du tourisme”, a-t-il dit, rappelant à l’occasion qu’en 2004, Madrid, siège de l'OMT, a été secouée par des attentats terroristes, de même que Louksor en Égypte ou Djerba en Tunisie, etc. Il précisera d’ailleurs que la menace sanitaire (grippe aviaire) est beaucoup plus à craindre que la menace terroriste et de se rassurer du fait que toutes ces préoccupations sont prises en compte...
    "Ce qui est à moi, est à moi, ce qui est à vous est négociable."

    Commentaire


    • #3
      pas seulement le terrorisme islamique, faut pas oublier le raquetage de l'opinion que le pouvoir exerce sur notre peuple qui le rend de + en + MOINS pret a relever les defies du ciecle

      Commentaire

      Chargement...
      X