Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'Algérie a besoin de matière grise

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L'Algérie a besoin de matière grise

    Les questions que je pose à tous les responsables algériens sont : l’Algérie a-t-elle besoin de moyens ou de matière grise ? L’Algérie a-t-elle besoin d’argent ou d’hommes ? Est-ce l’homme qui engendre les moyens ou les moyens qui font l’homme ?

    Monsieur le président, pourquoi l’Algérie paye des gens non seulement à ne rien faire, mais des gens qui font obstacle à toute prise d’initiative, des gens qui tuent l’espoir de tout Algérien ambitieux et volontaire, des gens qui « luttent » pour stopper l’avancée du pays. Des gens qui finalement nous ramènent au point de départ, au système de l’Algérie tribale, l’Algérie des interventions, l’Algérie des intimidations et des menaces, l’Algérie du mépris du citoyen, l’Algérie de la hogra, l’Algérie de l’abus de pouvoir. Alors que, normalement et vu le déroulement des choses dans notre pays, c’est un système révolu. Le peuple algérien avait cru comprendre que c’est l’ère du renouveau et de la prospérité en Algérie.
    Comme vous l’avez souligné dans l’un de vos discours, Monsieur le président : « L’Algérien était un lionceau, mais il a mûri. Il est devenu un lion. » Mais avec des gens comme ceux-là, cher président, on devient des moutons qui avalent tout ce qu’on leur donne à manger sans digérer. Des gens comme ceux-là ont fait perdre à l’Algérie un grand nombre de ses enfants, très compétents dans divers domaines, qui, malheureusement pour l’Algérie, sont exploités par des forces intelligentes. Ces Algériens exilés ne peuvent faire partie d’une nation où l’échelle des valeurs est bafouée au quotidien et ne peuvent se soumettre à des « minables » qui ignorent les choses élémentaires de la vie en société. Des gens qui pensent que l’Algérie est leur propriété et qui se croient tout permis. Parce qu’ils ont été parachutés à un poste qui dépasse leurs compétences ou bien sous prétexte d’avoir un cousin dans l’armée algérienne ou un proche dans le ministère X...
    Et comme à l’accoutumée, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Avec tout ce que l’Algérie a traversé durant ces décennies noires, les comportements n’ont guère évolué, du moins au niveau de la base des pouvoirs publics. Puisqu’on nous ramène toujours et d’une manière cyclique au passé douloureux. On se croirait dans des micro-monarchies sauvages. J’ai un ami proche qui avait fini son magistère en génie civil en 1992 à Annaba. Un Algérien ambitieux, volontaire et honnête. Toujours la tête haute. Le diplôme en poche, il postule chez une société publique renommée en Algérie. Grande surprise, il décroche un RDV. A l’entretien, le « responsable » lui lance : « Vous venez de la part de qui ? » Etonné et bouleversé, l’ami en question répond : « Mon diplôme et ma formation m’ont dirigé vers vous », prend ses affaires, quitte le bureau et quitte l’Algérie définitivement. Aujourd’hui, il est chef de rayon dans un magasin de bricolage en France. Il mène une vie familiale paisible et sans problèmes. Il n’a plus jamais remis les pieds en Algérie. Pour voir ses parents, ils se donnent RDV en Tunisie, comme beaucoup d’Algériens d’ailleurs. Je pense que les Algériens ont été traumatisés et n’ont eu le choix qu’entre le silence, l’exil ou le maquis. Chacun d’eux a fait le choix qui lui était accessible. Heureusement qu’il y a encore des personnes pour remettre le compteur à zéro et repartir sur de bonnes bases.

  • #2
    Monsieur le président, malgré toutes les consignes claires et strictes que vous avez pu donner pour notre bien-être et pour un Etat de droit, l’abus de pouvoir est toujours présent en Algérie. Sous votre ère, en 2002 après l’Aïd El Adha, je m’apprêtais à reprendre l’avion à l’aéroport de Tlemcen pour Paris. Je me suis fait interpeller par un « pafiste ». Vérification de la carte d’exemption militaire. Je lui explique qu’il suffit de voir l’année de naissance pour savoir si c’est bon ou pas. Car j’ai bénéficié, comme beaucoup d’Algériens, de l’amnistie du président Bouteflika concernant le service militaire. Mais non, il faut que l’officier lui-même vérifie. Pas de problèmes. Sauf que tous les passagers avaient déjà embarqué et se dirigeaient vers l’avion. Là, je demande à ce qu’on me rende mes documents d’un air ferme, bien évidemment.
    L’officier se ramène en traînant la patte, s’approche de moi et me lance : « Ferme ta gueule » Je lui réponds : « Tu n’as pas à me dire “Ferme ta gueule” Toi tu me dis “ferme ta gueule” ? » Il a commencé à calmer le jeu, pas par respect envers moi en tant que citoyen mais par crainte de représailles. Cet « officier » a dû se dire : Il connaît des gens « puissants ». Cela dit, je me suis senti humilié et touché dans mon amour-propre pour la énième fois, 5 minutes avant de quitter l’Algérie. Je tiens à vous dire, Monsieur le président, que l’Algérie a besoin de tous ses enfants. Et pour récupérer les « exilés » exploités par les forces intelligentes et mis à part les grands discours patriotiques, beaucoup de travail reste à faire.
    A commencer par les choses élémentaires de la vie, notamment le respect et l’amabilité envers le citoyen algérien, qui logiquement coulent de source. Mais chez nous, ça se passe autrement. Pourquoi ? Car je tiens à rappeler qu’un Algérien qui désire retourner dans son pays ne le fait pas pour faire fortune, loin de là. Il le fait au détriment d’un certain confort de vie et perd forcément au niveau rémunération. Il le fait pour apporter un plus à la société algérienne dans un domaine précis et surtout pour avoir une « autosatisfaction », ce qu’on ne peut avoir en travaillant à l’étranger.
    Alors je vous renouvelle ma question, Monsieur le président : à quoi servent des gens qui sont payés avec l’argent du contribuable algérien ? Pour faire obstacle à l’avancée du pays ? Pour mépriser et écraser le citoyen ? Pour faire les aghas ? Je tiens à vous dire que même en tant qu’étrangers, nous sommes beaucoup mieux considérés et respectés par les administrations françaises que nos propres administrations nationales ou diplomatiques. Personnellement, je suis convaincu d’une chose : j’aurais pu avoir une réponse très rapidement et être accueilli à bras ouverts que ce soit de la part de l’attaché économique à l’ambassade algérienne à Paris ou bien de la part du chef de cabinet au ministère délégué responsable de la communauté nationale à l’étranger.
    Comment ? En usant d’une manière classique et habituelle du relationnel familial ou amical, ou tout simplement en donnant une identité française (nom, prénom). C’est incroyable ! L’intérêt n’est pas de s’étaler sur la relation Nord-Sud mais, chez nos voisins, deux personnes ayant un même profil intellectuel soumettent un même projet d’investissement ou autre. L’un se voit recevoir systématiquement un avis favorable. L’autre systématiquement un avis défavorable. Le premier étant étranger (Occidental). L’autre étant citoyen.
    Arrêtons les discours !
    L’Algérie est-elle en train de devenir ainsi ? L’Algérie est-elle en train de devenir un dépotoir pour l’Occident ? Un pays à faible coût pour l’investisseur occidental ? Un pays et un peuple pas chers ? Oui, bien évidemment. L’Algérie est en train de perdre de sa solidité. Le pouvoir d’achat de l’Algérien moyen et la valeur du SMIC algérien en sont les meilleures preuves. Un SMIC français vaut 10 SMIC algériens. Autrement dit, dans toutes les couches socioéconomiques : Un salarié français = dix salariés algériens. Ce paramètre associé à tous les avantages fiscaux et sociaux accordés aux investisseurs (occidentaux) explique la grande ruée des pays industrialisés vers la délocalisation des tâches de production et d’assemblage dans les pays du tiers-monde.
    Mais ces investisseurs ont toujours veillé à préserver toutes les phases en relation avec la conception, l’étude et la recherche. Cela est tout à fait clair pour le commun des mortels. Mais le fait qui attire mon attention en tant qu’Algérien est le suivant : en faisant une comparaison logique et simple entre deux pays comparables, le Maroc et l’Algérie par exemple, on peut facilement voir que : 1 SMIC marocain = 3 SMIC algériens environ. Sans être spécialiste en économie ou expert au FMI, je sais que théoriquement l’Algérie est plus riche que le Maroc. L’Algérie est le deuxième pays riche d’Afrique après l’Afrique du Sud. Alors, pourquoi cette contradiction notoire ? C’est à cause du terrorisme en Algérie ? Oui peut-être, mais même avant 1991, c’était à peu près le cas. C’est grâce aux investisseurs étrangers au Maroc et au tourisme ? Oui sûrement. Mais est-ce les seules raisons de cette anomalie ? De plus, je trouve honteux que les autorités algériennes parlent de 6 % de croissance économique. Car, quelle aurait été la valeur de cette croissance sans la recette des hydrocarbures et quelle aurait été la vraie valeur de l’Algérie sans ce don du ciel ?
    Alors arrêtons les grands discours patriotiques qui ne servent plus à rien, si ce n’est à renforcer le snobisme des dirigeants et des responsables dans ce pays. Laissons place à l’action et au renouveau. L’attitude des administrations algériennes envers le citoyen est déplorable. Il faut qu’elles se remettent à jour, à commencer par les détentrices des différents portefeuilles. L’Algérie n’est pas une tribu mais une nation. Répondre au courrier d’un citoyen algérien est la moindre des choses, vu que c’est lui qui rémunère l’administration et qu’elle est à son service. C’est aussi un signe de respect et de considération envers l’Algérien. En bref, la majorité des Algériens ayant un poste à responsabilité est atteinte de snobisme et n’est guère responsable. Au contraire, les « responsables » algériens utilisent leur autorité pour écraser le citoyen et abusent de leur pouvoir. Chose normalement réprimandée par la loi.
    Mais en Algérie, la loi s’applique aux gouvernés (les « indigènes ») seulement, les gouvernants jamais. Ce sont eux l’Algérie, c’est leur propriété privée. Ils bénéficient d’une immunité inimaginable et inexistante ailleurs, dans les nations « civilisées ». Je tiens à vous préciser, Monsieur le président, que ces attitudes sont loin d’être des bavures ou des dérives de fonctionnement. C’est le quotidien des Algériens. La tâche principale et essentielle des administrateurs en Algérie est de mépriser le citoyen, d’être indifférents à ses propos et de le traiter comme un moins que rien. Tout cela, afin de préserver leur confort et leur bien-être conquis au détriment de l’intérêt du pays et au détriment de personnes plus compétentes poussées au silence ou à l’exil. En tout cas, je pense que beaucoup de choses restent à faire puisque malgré vos énormes efforts dans tous les secteurs, les mentalités n’ont guère changé. Et toutes les réformes instaurées n’ont pu venir à bout des personnes et des comportements enracinés par l’ancien système. Le système du mépris, de la hogra, de l’intimidation, des interventions et de l’indifférence.
    Personnellement, je pense que pour redonner au citoyen sa place dans la société algérienne, les sanctions envers ces gens-là doivent être fermes et sans appel. La sentence doit être appliquée sur la place publique pour que cela soit un exemple de renouveau et un avertissement pour les autres virus qui pourrissent le quotidien du citoyen et empêchent l’Algérie d’évoluer.
    Mohamed Nacim Maâtallah
    Universitaire. Courbevoie
    Source : El Watan

    Commentaire


    • #3
      Je lis la colère d'un Algérien mais nul SMIG Algérien, ni Marocain.
      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

      Commentaire


      • #4
        Pour info :

        Un ingénieur débutant en informatique gagne entre 8 000 DHS et 10 000 DHS. ( 800€ à 1000 € )

        Après 5 années d'éxperiences le salaire devient : 16 000 DHS ( 160 € ).

        Commentaire


        • #5
          Et qu'est-ce que ceci à voir avec le smic ?
          ou avec la lettre de l'article d'El watan ?
          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

          Commentaire


          • #6
            Pour info :

            Un ingénieur débutant en informatique gagne entre 8 000 DHS et 10 000 DHS. ( 800€ à 1000 € )

            Après 5 années d'éxperiences le salaire devient : 16 000 DHS ( 160 € ).
            Je ne sais pas si c'est des vrais salaire où pas mais ce qui est sûr, le maroc doit améliorer son système scolaire et précisément dans l'arithmetique.....

            Commentaire


            • #7
              Pas grave.

              Moi je te le dis Annabi.

              Effectivement :

              Il y'a un grave problème dans le système éducation au MAROC.
              Problèmes graves dans le système de santé qui fonctionne à deux vitesses.
              Problème de développement humain ...
              ...ect
              ...ect

              Pour un pays pauvre avoir un SMIC le double d'un pays aussi riche
              aussi intelligent
              aussi bien armé
              aussi développé
              aussi ....
              ect
              ect

              N.B : Pour les cadres le rapport augmente du double à un rapport du * 6 !!!!

              A méditer

              Commentaire


              • #8
                Il y'a un grave problème dans le système éducation au MAROC.
                Problèmes graves dans le système de santé qui fonctionne à deux vitesses.
                Problème de développement humain ...
                C'est peut-être pour ça que votre smic est plus élevé.
                Tout le monde ou presque le perçoit.
                héhéhé
                Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                Commentaire


                • #9
                  Il y'a un grave problème dans le système éducation au MAROC.
                  Problèmes graves dans le système de santé qui fonctionne à deux vitesses.
                  Problème de développement humain ...
                  ...ect
                  ...ect
                  Combien sont qui touchent ce smic?
                  ....tu verras toi même le résultat ....

                  Commentaire


                  • #10
                    C'est ce qui est cherché. Tout le monde oui.

                    Ya rabbi Inchaallah, c'est le but.


                    Et une amélioration encore pour les cadres. Qu'on s'approche un petit peu des voisins du nord.

                    Ya rabbi.

                    Commentaire


                    • #11
                      Combien à Annaba vaut le SMIC
                      Pour un cadre, quel est le salaire moyen, ça doit être marrant de me le dire Annabi.

                      Juste pour savoir.

                      Commentaire


                      • #12
                        C'est ce qui est cherché. Tout le monde oui.
                        Tu espères que tous les Marocains ne perçoivent que le smig ( salaire minimum garanti) ?

                        Ils ne vont pas t'aimer...
                        Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                        Commentaire


                        • #13
                          C'est ce qui est cherché. Tout le monde oui.

                          Ya rabbi Inchaallah, c'est le but.
                          Amine!

                          Et une amélioration encore pour les cadres. Qu'on s'approche un petit peu des voisins du nord.

                          Ya rabbi.
                          Amine

                          Dis pour le prèche du prochain Vendredi, où est ce que tu le ferais?

                          Combien à Annaba vaut le SMIC
                          Mon SMIC où le SMIC d'Annaba?
                          Parceque le mien il peut acheter toute ta famille alors que pour Annaba est une Willaya Algérienne donc t'as déjà posté le smic.
                          Après les arthmétique c'est la géographie
                          Dernière modification par Annabi, 19 février 2008, 18h04.

                          Commentaire


                          • #14
                            j'ai bien parlé d'un rapport de 6 fois aussi

                            Commentaire


                            • #15
                              6 fois

                              franchement c'est marrant
                              quand je vois ce qui est écrit sur site.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X