Annonce

Réduire
Aucune annonce.

: «Des migrants clandestins de 42 pays subsahariens se sont installés en Algérie»

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • : «Des migrants clandestins de 42 pays subsahariens se sont installés en Algérie»

    Entretien avec Hacène Kacimi, expert en flux migratoires et questions de sécurité du Sahel :«Des migrants clandestins de 42 pays subsahariens se sont installés en Algérie»

    entretien réalisé par Abla Chérif
    Dans cet entretien, Hacène Kacimi évoque l’ampleur prise par la migration clandestine depuis un moment dans notre pays, un phénomène porteur de danger pour toutes les raisons qu’il aborde ici… Il appelle les autorités à un plus grand contrôle de la situation.

    Le Soir d’Algérie : Dans toutes vos interventions vous adressez depuis un moment des messages alertant les autorités sur le phénomène de l’immigration clandestine qui prend de l’ampleur selon vous. Vous avez également évoqué l’existence d’un village africain à Magtaâ-Kheira. Pouvez-vous nous en parler ?
    Hacène Kacimi :
    Effectivement, ce village existe, il est composé essentiellement de migrants nigériens. Selon les riverains, leur nombre est évalué entre trois cents et quatre cents personnes et l’on évoque des mouvements suspects et incontrôlés. Chaque jour, des colonnes de femmes et d’enfants sortent de l’oued et se rendent en contrebas de la route nationale, Douaouda-Koléa où les attendent un nombre important de véhicules, taxis clandestins qui les conduisent vers plusieurs destinations, Alger, Tipasa et Blida…
    Les mêmes clandestins les ramènent le soir vers leur résidence de fortune pour remettre le butin journalier de la mendicité au réseau nigérien de traite des personnes. Les migrants qui pratiquent la mendicité, femmes et enfants surtout, sont encadrés par des adultes qui contrôlent l’activité de tout ce quartier illicite. Des informations rapportées par les riverains font état d’une grande organisation dans ce village où les adultes qui encadrent la population qui y vit contrôlent les entrées et les sorties des lieux et interdisent à quiconque d’y entrer.
    Le plus grave est que ces personnes sont en possession d’armes blanches et d’objets contondants. Un tel phénomène est appréhendé avec crainte par les riverains qui évoquent toutes sortes d’activités illicites et immorales. En 2018, des situations similaires ont donné lieu à des confrontations violentes avec les populations locales notamment à Tamanrasset, Béchar, Oran, Alger et Tlemcen.

    Pourquoi le choix de Magtaâ-Kheira en particulier ?
    Ce choix n’est pas anodin. Ce village est situé à la limite administrative entre la wilaya d’Alger et celle de Tipasa, ce qui veut dire que les réseaux nigériens de traite des personnes et de trafic de migrants connaissent parfaitement les limites administratives des wilayas.
    Cela veut dire qu’ils sont bien renseignés. Or, l’on sait que le lien existant entre les réseaux de trafic de migrants et les réseaux criminels transfrontaliers n’est plus à démontrer et l’on ne peut pas de ce fait écarter l’hypothèse de l’instrumentalisation de certains faux migrants, pour collecter d’autres informations précieuses et sensibles. Les antécédents sanitaires et judiciaires des migrants subsahariens qui arrivent en Algérie, par milliers, sont inconnus. Une telle situation constitue incontestablement une menace à la sécurité publique.

    Les Nigériens sont-ils les seuls concernés ?
    Non, on enregistre actuellement 42 nationalités de migrants subsahariens qui arrivent en Algérie, un chiffre qui indique l’ampleur de cette migration envers notre pays. Ils sont en situation irrégulière et implantent des bidonvilles à la périphérie des agglomérations. L’Algérie reçoit à elle seule plus de migrants que les vingt-huit pays de l’Union européenne (Source OIM). C’est une migration intra-africaine massive qui peut donner lieu à de sérieux problèmes si des mesures urgentes ne sont pas prises.

    Pourquoi cette opération s’effectue-t-elle à partir du Niger ?
    Agadès reçoit annuellement environ 500 000 migrants des pays du Sahel et de la Cedeao. Les frontières de la Cedeao (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) ne sont pas maîtrisées et cet espace a été transformé, à dessein, en couloir migratoire à destination de l’Algérie. Les frontières du sud du pays ont été transformées en « Méditerranée du Sahel et des pays de la Cedeao. »
    Le Sahel et les pays de la Cedeao sont connus pour être les plus grands producteurs de migration, elle est évaluée à environ 19 millions et une bonne partie de ces derniers tente de rejoindre notre pays grâce à de puissants réseaux. Il y a lieu de préciser que les pays producteurs de migration sont très réticents quant à la conclusion d’accords bilatéraux de rapatriement, ce qui explique l’absence d’accords entre l’Algérie et les pays du Sahel et de la Cedeao.

    Vous avez évoqué plus haut le risque d’instrumentalisation de certains de ces migrants…
    Il faut savoir que les migrants nigériens qui arrivent en Algérie sont dans leur totalité des Haoussas du sud du Niger, un espace frontalier avec le nord du Nigeria où les alliances familiales et tribales sont nombreuses. Cet espace frontalier entre le Niger et le Nigeria est passé sous contrôle du groupe terroriste Boko Haram qui peut, en cas de besoin, infiltrer cette communauté de Haoussas nigériens en Algérie. L’arrivée des Haoussas en Algérie est assez préoccupante.
    Cette éthnie répartie entre quatorze pays de la Cedeao compte une population d’environ 45 millions d’individus ne disposant pas d’un État national. Les Haoussas sont à la recherche d’un territoire de substitution et tout indique qu’ils ont la ferme volonté de s’installer durablement en Algérie avec l’aide de certaines parties étrangères hostiles à notre pays qui souhaiteraient implanter, par tous les moyens, cette ethnie sur le territoire national comme cela s’est fait au sud de la Libye avec les Toubous tchadiens.
    À Tamanrasset, les Haoussas aspirent à contrôler le commerce de cette ville, où ils sont fortement installés avec l’argent de la contrebande et de la mendicité, qui arrive à flots de toutes les wilayas d’Algérie. La problématique des Haoussas a été étudiée sur le terrain. Cela nous a permis de mettre en évidence cette tendance lourde, anonyme et dangereuse de vouloir les implanter massivement en Algérie pour installer durablement dans notre pays les germes futurs de conflits interethniques.

    Vous avez également fait état d’une migration probable massive des peuls vers l’Algérie…
    Les peuls sont une population de pasteurs nomades, très mobiles, qui ne connaissent pas les frontières, ils sont environ 50 millions d’habitants installés dans tous les États du Sahel et des pays de la Cedeao. Selon nos prévisions, ces derniers sont appelés à migrer massivement vers les wilayas du sud du pays suite à la disparition des pâturages provoquée par une détresse hydrique dans le Sahel. La prévention du terrorisme doit également passer par un meilleur contrôle de la migration clandestine. Au Mali, beaucoup ont rejoint les rangs de l’Aqmi. Amadou Koufa, le chef du Mouvement de libération du Macina, au nord du Mali, a fait allégeance à Iyad Ghali, chef de l’organisation terroriste GSIM (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans).

    Les opérations de rapatriement ont-elles été suspendues ?
    Plusieurs facteurs ont été à l’origine de la suspension et du ralentissement des opérations de rapatriement ou de refoulement des migrants, en situation illégale, en Algérie. Avec le déclenchement de la pandémie de Covid-19 en 2019, l’Algérie avait suspendu provisoirement et à titre humanitaire les opérations de rapatriement et de reconduction aux frontières. Les réseaux de passeurs ont cependant profité de ce répit pour intensifier le transfert de milliers de migrants vers notre pays à partir du Niger, en pleine pandémie de Covid-19.

    Quelle relation entretient l’Algérie avec l’Organisation internationale de la migration (OIM) ?
    L’Algérie dispose de très bonnes relations, exemplaires, avec le bureau de l’OIM-Algérie avec lequel elle a pu mettre en place plusieurs dispositifs d’accueil de prise en charge et de rapatriement volontaire des migrants. Les actions des pouvoirs publics, foncièrement à caractère humanitaire, sont considérées comme de bonnes pratiques, inscrites au crédit de l’Algérie.
    L’analyse du phénomène de la migration n’a pas pour objet de jeter l’opprobre sur le migrant ou d’en faire un bouc émissaire. L’Algérie est exposée à plusieurs menaces sur le plan régional, c’est pourquoi il est recommandé d’anticiper les périls actuels ou à venir aux frontières du pays.
    A. C.


    Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
    (Paul Eluard)

  • #2
    Si l'Algérie ne fait rien pour rapatrier définitivement les migrants clandestins et mieux garder les frontières , un jour ou l'autre ils vont se retourner contre notre pays et le menaceront avec de sérieux problèmes de sécurité et de stabilité
    Dernière modification par ACAPULCO, 06 avril 2021, 14h46.
    Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
    (Paul Eluard)

    Commentaire


    • #3
      Si l'Algérie ne fait rien pour rapatrier définitivement les migrants clandestins et mieux garder les frontières , un jour ou l'autre ils vont se retourner contre notre pays et le menaceront avec de sérieux problèmes de sécurité et de stabilité
      Ca c'est drôle, remplacer le mot Algérie par France, et on a l'impression de lire le commentaire d'un de ces fachos bouffeur de camembert
      "Le mouton a peur du loup, mais c'est le berger qui le mangera" (proverbe roumain)

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par gdesmon Voir le message
        Ca c'est drôle, remplacer le mot Algérie par France, et on a l'impression de lire le commentaire d'un de ces fachos bouffeur de camembert
        A la différence qu'un Algérien a le droit de s'exprimer ainsi mais pas un Français.
        Le premier sera considéré comme un bon patriote soucieux de l'avenir de son pays.
        Pour le second, vous savez déjà ce qu'il en est.

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par gdesmon Voir le message

          Ca c'est drôle, remplacer le mot Algérie par France, et on a l'impression de lire le commentaire d'un de ces fachos bouffeur de camembert
          Kindness is the only language that the deaf can hear and the blind can see - Mark Twain

          Commentaire


          • #6
            J'ai honte d'être compatriote de ces racistes haineux

            Sortez un peu pour vous changer les idées et voir le monde autrement

            M'rahba pour nos frères Maliens, Nigériens ou Tchadiens
            اكليتو لعسل واقتلتو النحل

            Commentaire


            • #7
              Dans l'article: "Vous avez également évoqué l’existence d’un village africain à Magtaâ-Kheira. Pouvez-vous nous en parler ?"

              Village africain? L'Algérie est un pays africain. Ses villes et villages sont africains. Il y a une très grande diversité dans ce grand pays surtout dans le Sahara, la plus grande partie.
              En France aussi il y a des quartiers africains ou chinois. C'est pas interdit.

              La migration c'est naturelle. Vouloir être accueilli à l'étranger et ne pas accueillir chez soi c'est incohérent. C'est aussi la peur du grand remplacement. L'extrême droite existe dans tout pays, souvent une minorité. L'Algérie ne fait pas exception. N'est ce pas Gdesmon. Tu pensais qu'en Algérie il n'y a pas d'extrême droite? Il y a aussi beaucoup d'algériens qui dénoncent le racisme chez eux en Algérie comme des français en France.

              L'Algérie est surtout aussi un passage incontournable vers le nord, vers l'Europe. Des algériens tentent chaque jour la traversée. Il y a de très bons guides en Europe comme à Perpignan à la frontière franco espagnole. Bravo Gdesmon.
              Dernière modification par panshir, 06 avril 2021, 19h41.

              Commentaire


              • #8

                [QUOTE] Gdesmon
                Ca c'est drôle, remplacer le mot Algérie par France, et on a l'impression de lire le commentaire d'un de ces fachos bouffeur de camembert

                A première vue c'est vrai c'est drôle , mais si tu t'assois , café cigarette , bien sur tu vas faire l'effort de comprendre la situation économique du pays , rapidement tu vas réaliser que l'on ne peut remplacer la France par l'Algérie , je ne vais pas entrer dans les détails , y a rien a cacher , et puis tu dois avoir lu des centaines et des centaines d'articles sur l'Algérie et son économie , le salaire est l'un des plus bas dans le monde, pour décrocher un job , faut pas rêver , social on ne connait pas , logement alors , n'en parlons pas , nourriture intouchable , ... etc
                ces Africains espèrent malgré tout économiser quelques sous pour payer des passeurs , les Algériens font tout tout pour quitter le pays , que vont faire des africains a la recherche du paradis dans cet enfer . soyons sérieux !

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par ACAPULCO Voir le message
                  Si l'Algérie ne fait rien pour rapatrier définitivement les migrants clandestins et mieux garder les frontières , un jour ou l'autre ils vont se retourner contre notre pays et le menaceront avec de sérieux problèmes de sécurité et de stabilité
                  tu n'as pas honte?

                  Commentaire


                  • #10
                    Ca c'est drôle, remplacer le mot Algérie par France, et on a l'impression de lire le commentaire d'un de ces fachos bouffeur de camembert
                    A la différence qu'un Algérien a le droit de s'exprimer ainsi mais pas un Français.
                    Le premier sera considéré comme un bon patriote soucieux de l'avenir de son pays.
                    Pour le second, vous savez déjà ce qu'il en est.

                    tu n'as pas honte?



                    https://www.algerie-dz.com/forums/al...gence-de-l-onu


                    Dernière modification par wahrani, 07 avril 2021, 19h08.
                    Ce sont les scientifiques qui construisent le monde et non pas les politiciens . Un homme ou une femme qui sème une graine est plus utile qu'un politicien.

                    Commentaire


                    • #11
                      Il faudrait admettre que l'immigration subsaharienne n'est en aucun cas similaire à l'immigration Algérienne en Europe .

                      Pfff vraiment pas éduqués les africains,...
                      Exact !
                      Ce sont les scientifiques qui construisent le monde et non pas les politiciens . Un homme ou une femme qui sème une graine est plus utile qu'un politicien.

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par ACAPULCO Voir le message
                        Si l'Algérie ne fait rien pour rapatrier définitivement les migrants clandestins et mieux garder les frontières , un jour ou l'autre ils vont se retourner contre notre pays et le menaceront avec de sérieux problèmes de sécurité et de stabilité
                        Tu vas te faire insulter par tous les idiots utiles du mondialisme et les traîtres à la patrie.
                        C'est un secret pour personne que ces flux humains sont organisés au plus haut sommet des instances mondialistes pour détruire les Etats nations, par des remplacements massifs de population,le réservoir humain étant inépuisable en Afrique ( + d'un milliards d'africains) ça ne va aller qu'en empirant
                        Le but ultime est de créer un seul consommateur, sans identité, uniforme et docile.
                        Dernière modification par snake78, 07 avril 2021, 20h19.
                        "When I saw the Hoggar Mountains, my jaw dropped. If you think of Bryce, or Canyonlands National Park, you're close, but the Hoggar Mountains are more spectacular." David Ball, Empire of sands

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par Paix Voir le message

                          tu n'as pas honte?
                          honte de quoi, honte d'avoir toucher à ton point sensible ? j'espère que tu vas me répondre
                          Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
                          (Paul Eluard)

                          Commentaire


                          • #14
                            Tu vas te faire insulter par tous les idiots
                            Pour défendre mon pays , je serais insensible à tes idiots et leurs idioties
                            Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
                            (Paul Eluard)

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par snake78 Voir le message
                              C'est un secret pour personne que ces flux humains sont organisés au plus haut sommet des instances mondialistes pour détruire les Etats nations, par des remplacements massifs de population.
                              Remplacement massifs de population ?
                              S'agit-il du fameux Grand Remplacement dont l'idée est considérée comme étant d'extrême droite ?
                              Uniquement en France, bien entendu, car cette même expression est considérée comme patriotique dans d'autres pays.
                              Au vu de certaines réactions sur ce sujet, il s'avère qu'ils ne souhaitent pas bénéficier de l'enrichissement culturel d'une immigration qui est une chance pour le pays, du vivre ensemble, du métissage, etc...


                              Commentaire

                              Chargement...
                              X