Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Contrats avec des entités étrangères : Djezzy, SAA et CAAR gravement accusées

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Contrats avec des entités étrangères : Djezzy, SAA et CAAR gravement accusées


    Contrats avec des entités étrangères : Djezzy, SAA et CAAR gravement accusées


    Algérie-éco
    Par Arezki Benali -
    10 mai 2021 / 12 :02





    Trois entreprises nationales sont gravement accusées de nouer des relations contractuelles avec des entités étrangères, « sans considération des intérêts économique et stratégique » du pays. Dans une instruction présidentielle datée du 25 avril dernier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a instruit le gouvernement pour que ne soit transféré vers l’étranger aucun dividende lié à tels contrats qui doivent être résiliés sur le champ.

    « De nombreux rapports ont convergé vers la Présidence de la République dans lesquels il a été relevé de graves atteintes à la sécurité nationale par le fait d’entreprises nationales, publiques et privées, qui ont noué des relations contractuelles avec des entités étrangères sans considération des intérêts économiques et stratégiques du pays », lit-on dans le document adressé au Premier ministre, aux membres du Gouvernement, aux responsables des entreprises du secteur public.

    Dans l’instruction, sont citées nommément les deux compagnies d’assurance SAA, la CAAR; « qui ont établi des contrats avec des entreprises d’origines marocaines » et l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy dont la « publicité est assurée par la société proche de lobbies étrangers haineux vis-à-vis de l’Algérie ».

    « Ces relations engagées sans concertation, se traduisent – on peut s’en douter – par la mise à la disposition d’entités étrangères de données et d’informations sensibles qui peuvent porter atteinte aux intérêts vitaux du pays et à sa sécurité », a ajouté le chef de l’Etat. « En outre, il s’agit le plus souvent de contrats qui génèrent des sorties de devises vers l’étranger pour des prestations à peine moyennes pour des entreprises algériennes peuvent prendre en charge aisément », lit-on encore dans l’instruction.

    Un ultimatum de 10 jours est donné à tous les responsables concernés des entreprises nationales pour mettre fin à ce type de contrats. « Partant de ce constat, et eu égard aux effets négatifs de ces pratiques qui ont tendance à se généraliser, j’instruis tous les responsables concernés des entreprises nationales à l’effet de mettre un terme à ce type de rapports dans un délai maximum de 10 jours et de faire preuve, à l’avenir, de plus de responsabilités et de circonspection dans leurs relations avec leurs partenaires étrangers en veillant, en toutes circonstances, à la préservation des intérêts supérieurs de l’Etat », poursuit l’instruction.

    Le président Tebboune a indiqué avoir donné instruction au ministre des Finances « pour que ne soit transféré vers l’étranger aucun dividende lié à ces contrats qui doivent être résiliés sur le champ ». « Toute défaillance dans la prise en charge de la présente instruction sera considérée comme relevant de la concussion et de la complicité et sera, en conséquence, traité en tant que telle, conformément à la législation en vigueur », a conclu l’instruction du président Tebboune.



  • #2
    Pour le cas de la SAA et la CAAR, je crois savoir qu'il s'agit d'une affaire de logiciel de gestion qui s'est avéré être une passoire sécuritaire et qui aurait servi à la récupération de données sans que les concernés ne s'en rendent compte.
    "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

    Commentaire


    • #3
      Harrachi , c'est une réelle possibilité !

      Commentaire


      • #4
        Chais pas. C'est ce qu'on m'a dis en tout cas ...
        "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

        Commentaire


        • #5
          salam

          il a raison , comme si l'Algerie avait besoin de compétences et de savoir faire "introuvables " en Algérie...franchement.

          Pour le cas de la SAA et la CAAR, je crois savoir qu'il s'agit d'une affaire de logiciel de gestion qui s'est avéré être une passoire sécuritaire et qui aurait servi à la récupération de données sans que les concernés ne s'en rendent compte.
          c'est encore pire , des logiciels ..... nswuisidi
          وقد طوَّفتُ في الآفاق حتى رضيتُ من الغنيمة بالإيابِ

          Commentaire


          • #6
            Ça fait plaisir de voir des startups marocaines qui empechent un President de Republique de dormir et qui font vaciller l'economie d'un pays en 2021
            Dernière modification par ayoub7, 11 mai 2021, 07h40.
            "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par Harrachi78 Voir le message
              Pour le cas de la SAA et la CAAR, je crois savoir qu'il s'agit d'une affaire de logiciel de gestion qui s'est avéré être une passoire sécuritaire et qui aurait servi à la récupération de données sans que les concernés ne s'en rendent compte.
              Excusez ma naiveté... Mais vol de données clients ? C'est possible,
              Mais je ne vois pas de lien avec les sorties de devises dont parle l'article ici, qui sont plus immédiates et plus problématiques !


              En outre, il s’agit le plus souvent de contrats qui génèrent des sorties de devises vers l’étranger pour des prestations à peine moyennes pour des entreprises algériennes peuvent prendre en charge aisément
              Lorsque vous changez votre manière de voir les choses, les choses que vous voyez changent !

              Ne cédez donc plus à la tentation de victimisation, si vous voulez êtes l’acteur principal de votre vie.

              Commentaire


              • #8
                Lorsque tu acquiert un logiciel d'une firme étrangère la facture se règle en devise étrangère, et tu continues encore à casquer à longueur d'années pour le service d'entretien, les éventuelles modifications, mises-à-jour, incidents ... etc. C'est une lourde décision pour les compagnies d'assurances.

                A titre d'exemple, à AXA Algérie ils avaient transférés l'équivalent de 800 M DZD pour un vieux logiciel minable que les autres entités du groupe n'utilisaient plus depuis quelques années, et ils payaient encore entre 50 et 100 M DZD pour la suite. Au final, le truc n'avait servi qu'à prolonger la vie de la filiale portugaise détentrice du logiciel, alors qu'un développement local était possible, plus efficient, moins cher et en DZD.
                Dernière modification par Harrachi78, 11 mai 2021, 08h28.
                "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

                Commentaire


                • #9
                  Cela est également à mettre en parallèle avec la volonté de Teboune de développer les start up en Algerie, car Teboune souhaite que l'IT en Algérie soit pris en charge par des entreprises algériennes qui devellopent des ERP, pour des raisons sécuritaires et économiques. Cet épisode n'est que la première bataille que livre Teboune contre des agents de la France et ses relais marocains au sein de l'état Algérien, qui bloquent toutes tentatives d'innovation en Algérie afin que l'Algérie reste consommatrice de services informatiques sous licence françaises, par exemple en bloquant l'accès des start up algériennes aux appels d'offres publiques, ce qui est une manière pour eux de contourner l'octroi de crédits que Teboune à accordé aux start up algériennes. Ainsi, même si les start algériennes ont pu trouver un investissement de départ, à la longue elles éttouferont car elles ne pourront pas se financer et ne conccurenceront donc pas les produits et services informatiques français et leurs dérivés (marocains ou autres).
                  Dernière modification par Hallaj, 11 mai 2021, 08h36.

                  Commentaire


                  • #10
                    harrachi
                    A titre d'exemple, à AXA Algérie ils avaient transférés l'équivalent de 800 M DZD pour un vieux logiciel minable
                    Waoo ? 5 million d'euros, pour acquérir un seul progiciel de gestion? Sans compter son coup maintenance annuel ?
                    Ca aurait surement couté tellement moins cher, et aurait été plus adapté à nos pratiques en le développement nous-même, chez nous.
                    Quelle gabegie !

                    Par contre, je ne crois pas que ca soit juste la perte de ces 5 millions d'euros qui pose problème.
                    Il y a surement des détournement plus grands avec d'autres prestations de service facturées en devises. Non ?!
                    Lorsque vous changez votre manière de voir les choses, les choses que vous voyez changent !

                    Ne cédez donc plus à la tentation de victimisation, si vous voulez êtes l’acteur principal de votre vie.

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par Pomaria Voir le message
                      harrachi

                      Waoo ? 5 million d'euros, pour acquérir un seul progiciel de gestion? Sans compter son coup maintenance annuel ?
                      Ca aurait surement couté tellement moins cher, et aurait été plus adapté à nos pratiques en le développement nous-même, chez nous.
                      Quelle gabegie !

                      Par contre, je ne crois pas que ca soit juste la perte de ces 5 millions d'euros qui pose problème.
                      Il y a surement des détournement plus grands avec d'autres prestations de service facturées en devises. Non ?!
                      Teboune a ordonné un plan de développement des start up algériennes pour remédier à ce problème. Mais c'est difficile à mettre en œuvre car des agents dormants de la France au sein de l'état Algérien sabordent constemment ce plan. Au profit des fournisseurs IT français et de leurs affidés marocains bien sûr.

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Hallaj Voir le message

                        Teboune a ordonné un plan de développement des start up algériennes pour remédier à ce problème. Mais c'est difficile à mettre en œuvre car des agents dormants de la France au sein de l'état Algérien sabordent constemment ce plan. Au profit des fournisseurs IT français et de leurs affidés marocains bien sûr.
                        Une perle

                        Tebboune a decrété : que l'Algerie se start-up-ise et l'Algerie se start-up-isa !

                        Et dans 10 jours ce entreprises d'assurance fonctionneront avec des logiciels algeriens à 100 ans.

                        Le tout dans le monde imaginaire start-up-isé tebbounique de l'Est.

                        Tebboune ne saurait pas la difference entre Ctrl-C et Ctrl-V.

                        Gallek startups
                        Dernière modification par ayoub7, 11 mai 2021, 08h56.
                        "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par Hallaj Voir le message

                          Teboune a ordonné un plan de développement des start up algériennes pour remédier à ce problème. Mais c'est difficile à mettre en œuvre car des agents dormants de la France au sein de l'état Algérien sabordent constemment ce plan. Au profit des fournisseurs IT français et de leurs affidés marocains bien sûr.
                          Qu'il y ait des lobbies étrangers en Algérie, c'est plus que possible.C'est même sain et normal dans n'importe quel pays du monde. Car nous aussi, on peut avoir nos propres sociétés algériennes (comme SONATRACH) qui font du lobbying dans des pays étrangers aussi. Donc ce n'est donc pas ca le problème.

                          Par contre, que des grandes entreprises locales comme CAAR ou SAA ou DJEZZAY favorisent des produits et entreprises étrangères au lieu de ceux locaux,
                          et ceci, sans tenir compte de tous les aspects sécurité, conformité et adaptation à leurs besoins, qualité du service après vente, économique (cout d'achat, d'exploitation et d'extension), pérennité de l'entreprise et de sa solution...etc .... ca c'est de la vrai gabegie et la très mauvaise gouvernance de ces entreprises.

                          L'état doit établir des gardes fous, pour éviter de telles détournements de devises pour tous ce qui concernent l'importation de produits ou de services. Et Dieu sait que les détournements sont de l'ordre de miliards chaque années.
                          Lorsque vous changez votre manière de voir les choses, les choses que vous voyez changent !

                          Ne cédez donc plus à la tentation de victimisation, si vous voulez êtes l’acteur principal de votre vie.

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par ayoub7 Voir le message

                            Une perle

                            Tebboune a decrété : que l'Algerie se start-up-ise et l'Algerie se start-up-isa !

                            Et dans 10 jours ce entreprises d'assurance fonctionneront avec des logiciels algeriens à 100 ans.

                            Le tout dans le monde imaginaire start-up-isé tebbounique de l'Est.

                            Tebboune ne saurait pas la difference entre Ctrl-C et Ctrl-V.

                            Gallek startups
                            ça t'arrive de dire quelque chose d'intelligent dans ta vie à part les sempiternelles stupidités à longueur de topics ?
                            Le Mahzen devrait te virer ,tu donnes une image piteuse de ton pays .
                            L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit.”Aristote

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par molker Voir le message

                              ça t'arrive de dire quelque chose d'intelligent dans ta vie à part les sempiternelles stupidités à longueur de topics ?
                              Le Mahzen devrait te virer ,tu donnes une image piteuse de ton pays .
                              Oui ca m'arrive. Sauf quand je dois repondre a des stupidites. Auquel cas, il faut que je m'adapte.

                              Je suis trop cher pour le "Makhzen"

                              Par contre, si le pays petrolier fait une bonne proposition, je peux vous dire tout ce que vous voulez entendre sur la Startuppisation de l'Algerie.
                              "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X