Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Une déclaration signée par des citoyens dénonce les élections législatives

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Une déclaration signée par des citoyens dénonce les élections législatives

    Des citoyens ont dénoncé dans une déclaration publiée ce jeudi les élections législatives prévues ce samedi 12 juin, estimant qu’elles « n’aboutiront pas au changement espéré et revendiqué par la révolution pacifique ».

    « Les élections n’aboutiront pas au changement espéré et revendiqué par la révolution pacifique. De nombreux Algériens ont rejeté la feuille de route du pouvoir, à commencer par les élections formelles du 12 décembre 2019 et la constitution dont le référendum a été boycotté par la grande majorité du peuple, et qui fait du parlement une chambre d’enregistrement entre les mains du système »
    , affirme la déclaration signée entre autres par les avocats Abdelghani Badi et Nabila Smaïl, le sociologue Nacer Djabi, la sociologue Fatima Oussedik, la politologue Louisa Ait Hamadouche ou encore le journaliste Ihsane El Kadi.

    « L’Algérie est enfermée dans une politique d’état d’urgence non déclarée : Fermeture de toutes les places publiques, empêchement des manifestations et de toute expression pacifique appelant à un changement démocratique. Tandis que des salles et des canaux médiatiques sont ouverts pour promouvoir l’échéance du 12 juin », fustige la déclaration signée également par des partis politiques et des associations.

    Pour les signataires de la déclaration, cette situation « s’inscrit dans le sillage d’un système en faillite imposant toutes les contraintes possibles pour se maintenir et empêcher le peuple de réaliser sa volonté politique », estiment-ils.

    Dans ce contexte, les signataires de la déclaration soutiennent que « la répression agressive des autorités ne peut parvenir à empêcher la voie de la libération portée par ceux qui appellent à la rupture avec le système et ses pratiques. Ces méthodes d’un autre âge deviennent une menace pour le pays, son unité et sa sécurité », affirment-ils.

    « Nous appelons à la fin immédiate de la répression, à la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion et à leur réhabilitation, au respect des droits de l’homme et du droit aux manifestations pacifiques. Enfin, nous invitons les autorités à être à l’écoute de l’appel de millions de citoyens pour une transition politique démocratique », plaide la déclaration rendue publique ce jeudi.

    TSA
    10 Juin 2021
    Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

  • #2
    « Nous appelons à la fin immédiate de la répression, à la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion et à leur réhabilitation, au respect des droits de l’homme et du droit aux manifestations pacifiques. Enfin, nous invitons les autorités à être à l’écoute de l’appel de millions de citoyens pour une transition politique démocratique », plaide la déclaration rendue publique ce jeudi.
    Quelques citoyens qui se font les portes paroles de millions de citoyens , et quoi encore , pour parler au nom de ces millions , il faut qu'ils soient légalement désignés pour le faire , n'importe qui peut dire n'importe quoi au nom de qui il veut !

    Commentaire


    • #3
      Je suis désolé mais le deuxième Hirak devait se prononcer bien avant.

      Commentaire


      • #4
        Tant que les vrais décisions sortent des garnisons
        La haine aveugle

        Commentaire


        • #5
          A travers cette pétition, plus de 400 Algériennes et Algériens condamnent la répression menée contre des citoyens pacifiques, et s’opposent franchement au processus qu’impose le pouvoir politique depuis le 12/12. Un processus dont le but unique est d’imposer le fait accompli et reproduire le système en place.

          Parmi les signataires figurent des centaines d’Algériennes et Algériens à l’intérieur du pays et dans la diaspora, des avocats du collectif de défense des détenus d’opinion, des militants politiques, de la société civile, des journalistes influenceurs, des universitaires reconnus, des syndicalistes engagés, des citoyens et des citoyennes inquiets pour l’avenir de leur pays.

          Figurent également les partis d’opposition, des associations indépendantes, des collectifs issus du Hirak

          Source: LADDH


          Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

          Commentaire


          • #6
            Je ne me reconnais pas de ce n ieme torchon Concocté par une poignée de individus sortis de terre comme des babouches embusqués
            et visibles le temps de vie d' un papillon
            PS j' ai horreur qu on parle au nom du peuple
            Cette période est révolue revolue
            Gone with the Wind.........

            Commentaire


            • #7
              Des citoyens ont dénoncé dans une déclaration publiée ce jeudi les élections législatives prévues ce samedi 12 juin, estimant qu’elles « n’aboutiront pas au changement espéré et revendiqué par la révolution pacifique ».
              D’autres citoyens vont dénoncer dans une déclaration publiée que le 4-4-2 de Belmadi n’est pas une bonne tactique pour gagner contre la Tunisie, d’autre que les SU-57 n’est pas un bon investissement pour l’ANP, d’autre que la dévaluation du dinar n’est pas une bonne stratégie pour redresser l’économie nationale.

              Ces citoyens espèrent apporter quoi avec leur petite publication ? Arrêter les élections ? Pousser Teboune à les inviter à El-Mouradia pour négocier avec eux le partage ou le transfert du pouvoir ? Ou, ils l’ont fait juste pour dire qu’ils sont des opposants et qu’ils ont fait leur part, ils ont fait une publication.

              La politique se pratique au niveau des institutions de l’état. Elle ne se pratique pas dans la rue ou à travers des publications sur Facebook. Si ces citoyens ont le moindre poids politique, ils n’ont qu’à s’organiser en parti politique et aller remporter des élections. Des gens l’ont fait avant eux, ils n’étaient pas les bons, mais ils ont le mérite d’avoir fait un travail de fond et d’avoir gagné des élections.

              Commentaire


              • #8
                Une déclaration signée par des citoyens dénonce les élections législatives
                c'est risible

                Commentaire


                • #9
                  « Nous appelons à la fin immédiate de la répression, à la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion et à leur réhabilitation, au respect des droits de l’homme et du droit aux manifestations pacifiques ...
                  Ça, c'est le genre de choses qui peuvent très légitimement faire l'objet d'une pétition et de revendication de la part de citoyens X et que tout le monde soutiendra d'une manière ou d'une autre, quel que soit le nombre des auteurs et leurs identités.

                  ... Enfin, nous invitons les autorités à être à l’écoute de l’appel de millions de citoyens pour une transition politique démocratique ».
                  Ça, par contre, ça n'engage que ceux qui le disent et, du coup, mélanger ceci avec cela dans un même document fait que le tout ne regarde plus que ses auteurs.

                  "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

                  Commentaire


                  • #10
                    Le Hirak version 2 a des revendications ce qui est normal mais le mouvement en question n'a jamais prit en considération l’État algérien. Le vrai Hirak celui du 19 février 2021 qui est sortie dans les rues des villes pour contester lachèreté du niveau de vie. Ils étaient 13 millions de personnes contre le pouvoir. Avec le temps les 13 millions de personnes ont reçue des garanties par le pouvoir ce qui a été fait pendant des étapes car le pays a été sous pression pendant un manque d'argent mais aussi la pandémie mondiale a bouleversé les données de la planète.

                    Le Hirak 2 a bien profité de la faiblesse du pouvoir néanmoins pendant 2 ans ce Hirak s'est concentré sur Alger, Tizi Ouzou etBéjaïa en essayant de contrecarrer l’État. Ils voulaient une république démocratique servit sur un plateau d'or du jour au lendemain. Ils ont mis a l’écart ces 13 millions de personnes ou le moi est plus important que le reste du pays.




                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par Harrachi78 Voir le message
                      Ça, par contre, ça n'engage que ceux qui le disent et, du coup, mélanger ceci avec cela dans un même document fait que le tout ne regarde plus que ses auteurs.
                      Une transition démocratique est le vœu des millions d’algériens qui sont descendus dans la rue depuis le 22 février

                      La pétition ne parle pas de la forme de la transition démocratique. Il y a plusieurs expériences de transition gérée par le haut, concertée ...


                      Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par elbieroi Voir le message
                        D’autres citoyens vont dénoncer dans une déclaration publiée que le 4-4-2 de Belmadi n’est pas une bonne tactique pour gagner contre la Tunisie, d’autre que les SU-57 n’est pas un bon investissement pour l’ANP, d’autre que la dévaluation du dinar n’est pas une bonne stratégie pour redresser l’économie nationale.

                        Ces citoyens espèrent apporter quoi avec leur petite publication ? Arrêter les élections ? Pousser Teboune à les inviter à El-Mouradia pour négocier avec eux le partage ou le transfert du pouvoir ? Ou, ils l’ont fait juste pour dire qu’ils sont des opposants et qu’ils ont fait leur part, ils ont fait une publication.

                        La politique se pratique au niveau des institutions de l’état. Elle ne se pratique pas dans la rue ou à travers des publications sur Facebook. Si ces citoyens ont le moindre poids politique, ils n’ont qu’à s’organiser en parti politique et aller remporter des élections. Des gens l’ont fait avant eux, ils n’étaient pas les bons, mais ils ont le mérite d’avoir fait un travail de fond et d’avoir gagné des élections.
                        Merci elbieroi
                        J'ai augmenter la taille des caractères pour ceux qui n'ont pas des lunettes de vue à 360 degrés le froid au canada brise certains verres abîmés

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par elbieroi
                          ...ils n’ont qu’à s’organiser en parti politique et aller remporter des élections.
                          Ailleurs...

                          Commentaire


                          • #14
                            "bousbaa lezreg"Les lecheurs de "godasses" montent au crenau ces jours ci enhardi par la gamelle bien rempli comme dit l'autre lehass un jour lehass toujours cette gangrene de l'algerie a la vie dure

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X