Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le principal parti islamiste affirme arriver en tête des législatives

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le principal parti islamiste affirme arriver en tête des législatives

    Le Mouvement de la Société pour la Paix (MSP), a affirmé dimanche être arrivé en tête au lendemain des élections législatives en Algérie. © Ryad KRAMDI / AFPPartagez sur : Le Mouvement de la Société pour la Paix (MSP), principal parti de la mouvance islamiste, a affirmé dimanche être arrivé en tête des élections législatives en Algérie. Dans son communiqué, il met par ailleurs en garde "contre les nombreuses tentatives de modifier les résultats du scrutin".

    Le principal parti de la mouvance islamiste en lice pour les élections législatives en Algérie, le Mouvement de la Société pour la Paix (MSP), a affirmé dimanche être arrivé en tête au lendemain de ce scrutin. "Le MSP affirme arriver en tête dans la majorité des wilayas (préfectures) et à l'étranger", selon un communiqué de ce parti conservateur, considéré comme modéré, qui "met en garde contre les nombreuses tentatives de modifier les résultats du scrutin".

    "Nous prévenons que les conséquences seront dommageables pour l'avenir du pays et le futur de l'action politique et électorale", prévient ce parti, principale formation de l'opposition parlementaire, qui avait décidé de participer au scrutin. "Nous appelons le président de la République (Abdemadjid Tebboune) à faire respecter la volonté populaire exprimée ainsi qu'il l'a promis", insiste le texte.
    Très fort taux d'abstention


    L'Algérie attend le résultat des élections législatives anticipées de samedi, marquées par un très fort taux d'abstention, nouveau signe de désintérêt de la population, après le boycott du scrutin par le mouvement contestataire du Hirak et par une partie de l'opposition.

    La composition de la prochaine assemblée pourrait être connue dans ses grandes lignes dimanche mais, en raison du dépouillement "compliqué", les résultats officiels pourraient ne pas être annoncés avant plusieurs jours, selon le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Chorfi.

    E1
    Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

  • #2
    Les abstentionnistes ont ainsi favorisé la victoire des Islamistes!!!
    Félicitations.
    Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

    Commentaire


    • #3
      Charfi recadre Makri et relève un " chantage à la violence "

      Le président de l’ANIE, Mohamed Charfi, a réagi, ce dimanche, aux déclarations du président du MSP, Abderrezak Makri, qui affirmait, à travers un communiqué, que son parti était « d’ores et déjà » à la tête des élections législatives, prenant à témoin le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, en cas de « fraude ».

      Ce dernier avait également averti sur les conséquences « désastreuses » que cela pourrait avoir sur le pays, dans le cas où les résultats de l’échéance ne seraient pas en faveur de son parti.

      Le président de l’ANIE a relevé, à ce propos, dans un communiqué rendu public, ce soir, une forme de « menaces » et de chantage indirect à la « violence », dans les déclarations du chef du parti islamiste.

      Liberté


      Le double jeu du journal liberté lorsque il s'agit des islamistes il s'aligne avec le pouvoir .

      Commentaire


      • #4
        Donner l'impression qu'il y a de véritables élections. Certains y croient toujours.

        Les islamistes sont au pouvoir avec le cartel depuis bien longtemps. Cette alliance toujours au pouvoir affirme arriver en tête. Après le taux symbolique juste au dessus de 30% de participation, il faudra patienter pour d'autres chiffres déjà planifiés et voir la même alliance au pouvoir.



        Chouan,

        Pour de véritables élections et fort taux de participation, il faut bien connaître les sociétés du Maghreb, d'Egypte ou de Turquie, par exemple. Les conservateurs ou islamistes (partis très à droite) sont bien en tête, pas forcément la majorité absolue. Ces partis là sont un peu à l'image de partis démocrates chrétiens, comme en Europe, aux Etats-Unis ou de partis juifs comme en Israël.
        Les laïcs en Algérie ont bien conscience qu'ils ne sont pas majoritaires. Tu dois en avoir conscience aussi. Il faut savoir accepter cette réalité là comme en Turquie ou en Tunisie par exemple ou comme en France avec le r-n. Ce qui comptera surtout c'est le respect des règles de la démocratie et de la tolérance, respect des libertés des opposants.
        L'Algérie n'est plus à l'époque de la décennie noire, même si certains en France rêvent toujours pour le chaos, même si ceux au pouvoir en Algérie, des islamistes compris, prêchent la peur.
        Pour la fiction élections libres, une bonne partie de la société est pro parti islamiste, comme les évangélistes aux Etats-Unis par exemple.
        Dernière modification par panshir, 14 juin 2021, 11h57.

        Commentaire


        • #5
          Les chacals se disputent le butin

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par panshir Voir le message
            Pour la fiction élections libres, une bonne partie de la société est pro parti islamiste, comme les évangélistes aux Etats-Unis par exemple.
            C'est justement là qu'est le drame!
            Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par Chouan Voir le message

              C'est justement là qu'est le drame!
              Comme aussi une bonne partie pro R-N en France? C'est bientôt le drame en France, il parait. Comme en Israël avec les ultra religieux ou aux Etats-Unis avec Trump et ses évangélistes ou au Brésil ou en Inde, la plus grande démocratie, il faut respecter le choix des électeurs bien à droite. Est-ce un drame en Turquie ? C'est le choix de la majorité des turcs pour l'instant. Partis politiques chrétiens ou juifs ou indous, .....ou musulmans, il faut éviter le 2 poids 2 mesures dans son opinion. Ce n'est pas parce que la société algérienne est en grande partie très conservatrice voir islamiste, qu'il faut interdire la démocratie en Algérie. Les islamistes doivent savoir qu'ils n'ont pas le droit à l'erreur comme Lepen en France. La dédiabolisation existe aussi là-bas.


              Tu as par contre à l'opposé des pays Daechiens non démocratiques comme l'Arabie Saoudite et ce n'est pas un drame pour les
              pays occidentaux, il parait, tout comme la realpolitik mortifère.

              Dans la fiction, il y aura d'autres élections. L'athéisme ou laïcité ce n'est pas pour demain. Déjà pour la démocratie c'est actuellement un long combat pacifique comme tu le constates en Algérie après 30 années d'expérience de lutte. Ce qui comptera c'est la garantie d'élections libres à chaque échéance et des libertés d'opinion.

              Pour rappel, des islamistes sont déjà au pouvoir en Algérie sans besoin de démocratie. La mascarade des élections ne fait que confirmer. Le cartel ne fait que récupérer par peur de perdre le pouvoir.
              Dernière modification par panshir, 14 juin 2021, 19h01.

              Commentaire

              Chargement...
              X