Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cyberespionnage : le Maroc pointé du doigt dans l'affaire du logiciel israélien Pegasus

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Cyberespionnage : le Maroc pointé du doigt dans l'affaire du logiciel israélien Pegasus


    puissant logiciel israélien Pegasus a-t-il espionné des personnalités pour le compte d'une dizaine d'Etats ? Oui, selon une enquête internationale publiée dimanche 18 juillet par un consortium de dix-sept médias internationaux, dont les quotidiens français Le Monde, britannique The Guardian et américain The Washington Post. Selon le site d'investigation Mediapart, de nombreux journalistes d'opposition marocains ont aussi été la cible de cette surveillance.

    Des centaines de journalistes ont enquêté sur une liste obtenue par le réseau basé en France Forbidden Stories (Histoires interdites) et l'ONG Amnesty International, comptant selon eux 50.000 numéros de téléphone sélectionnés par les clients de le société israélienne NSO depuis 2016 pour une surveillance potentielle.
    De nombreux numéros localisés au Maroc


    L'enquête inclut les numéros de téléphone d'au moins 180 journalistes, 600 hommes et femmes politiques, 85 militants des droits humains ou encore 65 chefs d'entreprise, d'après l'analyse menée par Forbidden Stories, qui en a localisé un nombre important au Maroc, en Arabie saoudite ou au Mexique.

    Les conséquences peuvent être très graves. Le journaliste mexicain Cecilio Pineda Birto, a été abattu quelques jours après que le numéro de son téléphone ait été publié sur ce document, le 2 mars 2017. Sur la liste de journalistes surveillés on trouve les correspondants étrangers de plusieurs médias dont le Wall Street Journal, CNN, France 24, Mediapart, El Pais, ou l'AFP.
    La presse française espionnée


    Selon cette vaste enquête, de nombreux journalistes et patrons de médias français figurent sur la liste des cibles de Pegasus, en particulier les rédactions du quotidien Le Monde, du Canard enchaîné, du Figaro, du site d'information Mediapart ou encore de l'Agence France-Presse et de France Télévisions. "A plusieurs reprises, le consortium Forbidden Stories et le Security Lab de l'ONG Amnesty International ont pu techniquement déterminer que l’infection avec Pegasus avait été couronnée de succès", écrit Le Monde.


    TV5 monde informations.
    عيناك نهر من جنون... عيناك أرض لا تخون

  • #2
    ca va coûter très cher aux auteurs.
    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

    Commentaire


    • #3
      Maintenant, tout le monde sait c'est qui l'Etat voyou !
      اكليتو لعسل واقتلتو النحل

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par Bachi Voir le message
        ca va coûter très cher aux auteurs.
        improbable!!
        c'est une guerre ouverte.
        même tik tok est un logiciel espion..

        Commentaire


        • #5
          Bof bof....ça fait 30 ans que la NSA viole toute les communications sans que ça ai la moindre conséquence pratique. Tout le monde espionne tout le monde, c'est communément admis jusqu'à ce qu'on se fait attraper. Ça va chialer 2/3 semaines et on passera a autre chose

          Commentaire


          • #6
            Le makhzene a été assez stupide d'espionner mêmes ses plus grands alliés, Macron, Edouard Philippe et Le Drian. Ca va leur coûter cher d'avoir cru à la non traçabilité du logiciel israelien
            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

            Commentaire


            • #7
              Al Qawa Al Iqlimiya !

              Tout le monde est espionné par le Maroc y compris Gaid Salah et Chengriha

              Pendant ce temps notre armée fait des démonstrations militaires ridicules de Hulk !

              Assoul, Lamamra, Chanegriha, les fils Nezzar et Gaïd Salah, Saïd Bouteflika…Le Maroc espionne large en Algérie

              6000 numéros de téléphone d’Algériens sur 50.000 qui ont fait l’objet d’un espionnage ou ont été dans la liste de gens susceptibles de l’être. Le chiffre est énorme, il est le fait du Maroc qui a utilisé avec une grande intensité le logiciel espion israélien Pegasus pour espionner les Algériens.

              La liste laisse songeur sur la frénésie compulsive des services marocains d’espionner les Algériens. Les noms révélés par le journal Le Monde ne laissent pas de doute : ce sont tous les hommes du pouvoir qui sont ciblés (en attendant de connaître la liste des 6000 numéros dont on présume qu’ils concernent également les opposants, les journalistes en Algérie comme à l’étranger) par le Maroc grâce au logiciel espion intrusif et indétectable fournis par l’entreprise israélienne NSO Group.

              C’est une sorte de bottin de la nomenklatura du pouvoir algérien que l’on retrouve dans les noms cités par Le Monde : Saïd Bouteflika, conseiller de son frère et aussi Nacer et Zhor Bouteflika, Abdelkader Messahel et Ramtane Lamamra. Le Monde affirme que les deux numéros actifs, de M. Lamamra ont bel et bien été attaqués et qu’il n’était donc pas qu’une cible potentielle.

              Encore plus mystérieux, le journal note que « Noureddine Bedoui, dont le « Monde » a également vérifié le numéro, est victime, lui, d’une opération de déstabilisation via une officine de « presse » proche du Maroc. » et que « Noureddine Ayadi, qui a occupé successivement les postes sensibles de secrétaire général du ministère des affaires étrangères puis de directeur de cabinet de la présidence de la République, est lui aussi placé dans la liste des cibles potentielles. »

              Rabat espionne à tour de bras en Algérie

              L’appétit des services marocains a ciblé aussi l’appareil militaire. Dans les noms cités par Le Monde on retrouve les numéros des chefs des services de renseignement de l’époque, comme les généraux Ali Bendaoud, Wassini Bouazza et Bachir Tartag, ainsi que les commandants des forces terrestres et aériennes. « Un numéro attribué à Saïd Chanegriha, l’actuel chef d’état-major de l’armée, a également été visé » précise le Monde. De même que l’ancien aide de camp du général Gaïd Salah, l’adjudant Guermit Bounouira. Abdelaziz Rahabi et Zoubida Assoul font également partie des « élus ». Les fils de Nezzar et de Gaïd Salah, Lotfi et Mourad ont également fait l’objet de la curiosité marocaine. Sans oublier, Ali Haddad. L’ancien ambassadeur de France à Alger Xavier Driencourt ainsi que l’attaché militaire français font partie de la liste. L’espionnite marocaine s’est étendue à la France où le numéro de l’ambassadeur d’Algérie, Abdelkader Mesdoua, ou à celui attribué au colonel Karim Hadj Sadok, l’attaché militaire, font partie de la liste.

              On est vraiment curieux de connaître la liste des 6000 numéros Algériens espionnés ou inscrits dans la liste des espionnés potentiels, mais les bribes publiées par Le Monde rendent compte d’une énorme opération d’espionnage prenant un tour compulsif. Pas de quoi améliorer les relations déjà très envenimées entre Alger et Rabat.

              24HDZ
              20-07-2021
              Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

              Commentaire


              • #8
                Bachi,
                bah,on verra ça dans une ou deux semaines,c'est a peu prés la durée qu'a pris la réponse des concernés a la crise de sebta!!

                Commentaire


                • #9
                  Le Maroc est à la Une de tous les jounaux mondiaux suite à ce scandale. Quelle honte !!!
                  اكليتو لعسل واقتلتو النحل

                  Commentaire


                  • #10
                    Bachi,
                    bah,on verra ça dans une ou deux semaines,c'est a peu prés la durée qu'a pris la réponse des concernés a la crise de sebta!!
                    c'est tout vu...
                    La planète entière parle du scandale. Même ici, un village perdu, la 1ere fois de ma vie que j'entends la radio parler de Maroc.
                    et c'est loin d'être fini.
                    Les journalistes vont pas rester les bras croisés. Et c'est vraiment des poids lourds que vos délinquants de moukhabarate ont ciblé.
                    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                    Commentaire


                    • #11
                      Le makhzen est un sous traitant de son mentor Israël İl est à l' image de feu Hassan 2
                      qui a remis des enregistrements de la réunion de la ligue arabe tenue a rabat la veille de 1967
                      ???????????
                      Gone with the Wind.........

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par sekrouf Voir le message
                        Le Maroc est à la Une de tous les jounaux mondiaux suite à ce scandale. Quelle honte !!!
                        le Maroc a espionné des français ,o anta malek?

                        Commentaire


                        • #13
                          le Maroc a espionné des français ,o anta malek?
                          des stupidités.
                          Lève un peu le niveau ou ne pollue pas pour rien
                          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                          Commentaire


                          • #14
                            on va pas taper sur le Maroc, parceque justement c'est le Maroc,l’espionnage,dans toutes ses formes, existe depuis des siècles,on s'espionne entre voisins,ennemis ou alliés,la faute incombe a celui qui a laissé voir ce qu'il cache ou dissimule,chacun selon ses moyens et les possibilités qu'elles lui offrent.
                            ce comportement ne va s’arrêter qu'avec l’extinction de l’espèce ,il faut pas en faire des tonnes parceque une certaine rivalité entre voisin la dicte.

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par Anzoul Voir le message
                              on va pas taper sur le Maroc, parceque justement c'est le Maroc,l’espionnage,dans toutes ses formes, existe depuis des siècles,on s'espionne entre voisins,ennemis ou alliés,la faute incombe a celui qui a laissé voir ce qu'il cache ou dissimule,chacun selon ses moyens et les possibilités qu'elles lui offrent.
                              ce comportement ne va s’arrêter qu'avec l’extinction de l’espèce ,il faut pas en faire des tonnes parceque une certaine rivalité entre voisin la dicte.
                              Hein ? Parce que c'est à cause de nous ? ​​​​​​

                              L'excès de fierté altère la rigueur.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X