Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Préservation de l'arganier en Algérie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Préservation de l'arganier en Algérie

    préservation de l’arganier



    https://www.aps.dz/media/k2/items/ca...5c23e780_M.jpg
    TINDOUF - Une série de mesures et d'actions visant la préservation de l’arganier et l’extension des superficies consacrées à cette espèce arboricole a été lancée dans la wilaya de Tindouf par la Conservation des forêts dans le cadre de la préservation et de la valorisation de cet arbre endémique, a-t-on appris samedi des responsables de la Conservation des Forêts.

    Des suggestions ont été adressées par les services des forêts de cette wilaya frontalière aux instances centrales en vue de mettre en place une cellule chargée de la protection et du développement de l’arganier et la mise en défense des zones de son peuplement à travers la promulgation de lois à même de résoudre le problème de l’impossibilité d’une double classification en tant que réserves du parc naturel de Tindouf et des zones endémiques de l’arganier dans la région, a expliqué le conservateur des forêts par intérim, Abdelmoumene Mouzaoui.
    Cette espèce demeure aussi en quête d’une étude phytosanitaire pour remédier aux maladies parasitaires affectant cet arbre, en plus de l’encouragement de l’investissement dans son développement par la multiplication de pépinières pour l’extension des superficies de l’arganier, ainsi que le soutien de la femme rurale dans les activités d’extraction, de manière traditionnelle, de l’huile d’arganier en vue de développer l’écotourisme, a-t-il ajouté.

    Selon une étude de la Conservation des forêts datant de 2013, le territoire de l’arganier, qui s’étend sur plus de 672 hectares, dans une zone localisée à 110 km au Nord-ouest de Tindouf, est peuplé de 5.257 arbres, soit une densité de huit (8) arganiers à l’hectare, répartis entre les zones de Touiref-Bouâm, Merkala et Targuanet.
    Cette plante est connue pour sa grande capacité d’adaptation aux conditions climatiques et éco-systémiques de la région, en plus de constituer un moyen de lutte contre la désertification et un moyen de développement du couvert végétal, en sus de ses retombées socio-économiques, dont l’extraction de l’huile d’arganier aux grandes vertus thérapeutiques et aux propriétés entrant dans la fabrication de produits cosmétiques.

    Les efforts de protection et de valorisation de cet arbre endémique ont également donné lieu à la réalisation d’un point de contrôle et d’observation pour les gardes forestiers chargés de la protection des forêts, notamment la lutte contre l’arrachage illicite et la déforestation, ainsi que la réalisation de forages et la plantation de cinq (5) ha de plants d’arganier, a-t-on ajouté à la Conservation des Forêts.

    La Conservation a procédé, au titre de l’exploitation agricole de cet arbre en tant que brise-vents, à la remise aux agriculteurs de plus de 900 arbustes de cette espèce à planter sur une superficie de neuf (9) ha, une opération renouvelable chaque année sur des superficies allant de quatre (4) à six (6) hectares. (APS)
    La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

  • #2
    Le négationisme français a réussi à faire croire au monde entier que l'arganier était un arbre qui s'arrêtait de pousser à la frontière marocaine, mais la réalité est toute autre : l'arganier est un arbre endémique de l'Algérie, et l'Algérie est une terre très fertile à sa culture, notamment du côté de Chlef, où de grandes exploitations d'arganiers ont déjà étés mises en exploitation avec succès, alors que des pays comme Israël réputés pour leur savoir faire agricole peinent à développer l'arganier chez eux.
    La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

    Commentaire


    • #3
      Meme l'Arganier est à vous ?! waw.. après le caftan, le couscous, la mosquée, ... toute la cuisine .. et à présent l'arganier !
      la recherche d'identité mène au suicide ...

      Commentaire


      • #4
        Meme l'Arganier est à vous ?! waw.. après le caftan, le couscous, la mosquée, ... toute la cuisine .. et à présent l'arganier !
        la recherche d'identité mène au suicide ...
        1-L'arganier ne pousse pas uniquement au maroc, il pousse aussi en Algérie, tout comme la clémentine(que vous dites marocaine) et les oranges.

        2-Le Caftan est originaire d'Asie, introduit par les ottomans

        3-Les mosquées se trouvent partout dans le monde, la deuxième plus vieille d'Afrique du nord se trouve à Mila en Algerie bâtie en l’an 59 de l’Hégire (Abou El Mouhadjir Dinar)

        4-Le couscous ne peut être maroquin, les marocains il y a un siècle ne connaissent même pas le blé ( étude faite par un spécialiste maroquin)






        Commentaire


        • #5
          1-L'arganier ne pousse pas uniquement au maroc, il pousse aussi en Algérie, tout comme la clémentine(que vous dites marocaine) et les oranges.
          Les 3iyacha sont des créatures sans grande culture ni intelligence très fine. Les sujets de Sidna ne savent pas que la wilaya de Tindouf, qui est aussi grande que toute la moitié sud du Maroc, est parsemé d'arganiers et que c'est un arbre endémique de la région, qui est abondant en Algérie à tel point que les gens s'en servent même pour se chauffer et cuisiner avec son bois, en plus de l'exploitation de cet arbre pour son huile.

          Pour le reste, ils tombent effectivement des nues quand ils apprennent que toute leur culture et toute leur cuisine vient d'Algérie.
          La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

          Commentaire


          • #6
            L'arganier est aussi très présent dans la RASD. Le Maroc pourrait dûrement perdre le monopole de ce produit si on avait des gens sérieux et entreprenants chez nous.

            Commentaire


            • #7
              et bah .. vous avez prouvé que le Maroc n'a rien .. et ne possède rien.. n'a ni identité ni traditions..contrairement à votre FLN si brillant et si chargé en Hostoire..
              Je vous propose d'aller faire un tour dans le monde entier .. à commencer par l'Europe ..et comptez le nombre de restaurants marocains et restaurants algériens pour commencer..
              regardez youtube sur le savoir faire culinaire nord africain et comparez les recettes par des marocains et algériens ...

              Commentaire


              • #8
                et bah .. vous avez prouvé que le Maroc n'a rien .. et ne possède rien.. n'a ni identité ni traditions..
                Nous n'avons jamais dis que le Maroc n'avait rien. Nous avons seulement dis que le Maroc devait arrêter de s'approprier tout le patrimoine culinaire et culturel maghrébin, car l'argan, le couscous, le melhoune etc, et tous les autres éléments de la culture maghrébine, ne sont pas nés au Maroc mais bel et bien en Algérie.
                La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

                Commentaire


                • #9
                  Bah alors si tout est né en Algérie .. c'est bien ! dites nous sous quel empereur/président/roi tout cela est né alors ? Quelles dates? quelles dynasties?

                  Au passage vous avez oublié le Safran ... car on en a aussi dans les régions sud.. peut etre qu'on la copié aussi de vous?!

                  Nous a priori on n'a fait que vous copier et on n'y arrive meme pas d'après ce que vous dites..que nos artisans encore vivants dans les rues de Fes et de marrakech , ou d'essaouira, de Salé, de Rabat , de Tanger .. que vous pouvez bien visiter (nous on ne ferme rien) et vérifier par vous même .. et dite nous l'équivalent chez vous?
                  Et au passage, rappelez nous qui a décoré et travaillé le platre et le cuivre de la grande mosquée d'Alger ! et aussi les grandes mosquées et palaces des pays du golfe... peut etre des artisans algériens de père en fils?.. dites nous .. apprenez nous pour que nous sortions de ces croyances..
                  Et vous ne m'avez pas répondu sur les restaurants à travers le monde entre algériens et marocains...

                  Commentaire


                  • #10
                    Préservation de l'arganier en Algérie
                    Wallah mat thechmou, tbahdil. 5000 arbres et ils parlent d'Arganier. Je suis sûr qu'il n'y a même pas ces 5000 arbres. Blad mikhi

                    Commentaire


                    • #11
                      Qu'ils préservent juste les terres agricoles du nord
                      détruites pour planter des AADL et ils veulent développer l'agriculture au Sahara

                      rouhou hkouha aux fous cette histoire

                      de belle terres fertiles remplies de bâtiments sans eau sans évacuation sanitaire ou alors précaires

                      Ce sont des intelligents margines plus forts que la nature elle même 123 qowa yakhou qowa
                      Dernière modification par Aloha, 12 octobre 2021, 11h30.

                      Commentaire


                      • #12
                        Nous a priori on n'a fait que vous copier et on n'y arrive meme pas d'après ce que vous dites..
                        Voici pour la chanson par exemple, ou comment la musique marocaine est à l'origine de toutes les musiques

                        Commentaire


                        • #13
                          c'est bien ! dites nous sous quel empereur/président/roi tout cela est né alors ? Quelles dates? quelles dynasties?
                          La culture maghrébine est née en Algérie, sous deux périodes spécifiquement:

                          - royaume de Numidie, qui a posé les bases de l'alimentation maghrébine, en développant la culture du blé notamment, puis démocratisé l'usage du cheval chez les berbères, ainsi que nos traditions maghrébines communes comme la chasse, le calendrier agraire, et tout ce qui a constitué la ruralité berbère.

                          - Royaume Aghlabide pour la période islamique, qui a mis en place l'architecture arabo-andalou avec ses formes carrées, sur le modèle romain et Almohade. Et qui a urbanisé les villes du Maghreb et d'Espagne sur le modèle des villes syriennes. Idem au niveau administratif, votre Makhzen est un leg Almohade, lui-même hérité du modèle de gestion Aghlabide.

                          Le Maroc est une vaste blague, Lyautey vous a construit une histoire quand il a crée votre pays, et vous avez entretenu cette histoire pour les besoins du folklore touristique dont vous vivez, mais à un moment donné il faut retourner sur terre et avouer par honnêteté intellectuelle que le Maghreb central est l'élément structurant de toute l'Afrique du Nord depuis 5000 ans.
                          La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

                          Commentaire


                          • #14
                            Wallah mat thechmou, tbahdil. 5000 arbres et ils parlent d'Arganier. Je suis sûr qu'il n'y a même pas ces 5000 arbres. Blad mikhi
                            5000 arbres selon une étude menée sur 672 hectares seulement ya rass tong, ce qui donne une moyenne de 8 arganiers par hectare dans la région nord de Tindouf, ce qui n'est pas mal du tout. En tous cas l'ouest algérien est une terre qui se porte bien à la culture de l'argan, comme l'a démontré le succès de l'expérience pilote menée à Chlef, beaucoup plus au nord.
                            La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

                            Commentaire


                            • #15
                              la culture Et elle est morte et malade en Algérie ça c'est peut être plus la réalité les islamistes l'interdisent: le chant la musique et tout

                              makrouh ils te disent

                              va voir les cinémas à Alger

                              certains ils élèvent les moutons dedans d'autre comme à bab elwad c'est une décharge en plein ville

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X