Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Belmadi invité à inspecter la pelouse du nouveau stade d’Oran – Vidéo

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • samarkand777
    a répondu
    el khabar ils préfèrent voir l'algérie humiliée au foot mais madjer a sa tête. c'est des saboteurs du pays. porte voix d'une partie des clans haineux

    Laisser un commentaire:


  • okba30
    a répondu
    Je ne sais quelle mouche a piqué le journal el Khabar qui a titré en première page le 23 novembre qu'il fallait montrer la porte à Belmadi.
    Les copains de Madjer ont pris mal ses réussites.

    Laisser un commentaire:


  • Belmadi invité à inspecter la pelouse du nouveau stade d’Oran – Vidéo

    Belmadi invité à inspecter la pelouse du nouveau stade d’Oran – Vidéo


    Sport Par: Rédaction 23 Nov. 2021 à 21:40 La polémique sur la qualité des pelouses des stades algériens rebondit. Lancée par le sélectionneur national Djamel Belmadi la veille du premier match des Verts contre Djibouti début septembre au stade Tchaker de Blida, elle vient de refaire surface, mais positivement.



    On se souvient du coup de gueule du coach lors de la conférence de presse d’avant-match quand il a déploré l’état de la pelouse du stade fétiche des Verts. Il est allé jusqu’à dénoncer un « sabotage » contre l’équipe nationale qui venait d’entamer les qualifications pour le Mondial 2022.




    Le jour du match contre Djibouti – qui a été remporté par l’Algérie sur le score de 8-0 – les Algériens ont constaté la détérioration du rectangle vert du stade Tchaker, ce qui n’a pas aidé les camardes de Mahrez à développer un jeu plaisant. Belmadi avait même regretté l’absence de terrains de foot en Algérie capables d’accueillir les matchs des Verts.






    Le wali d’Oran envoie un message à Belmadi

    Malgré son coup de gueule, la pelouse du stade Tchaker n’a pas été retapée pour permettre aux Verts d’accueillir le Niger dans de meilleures conditions, un peu plus d’un mois après la confrontation contre Djibouti.

    Heureusement que les adversaires n’étaient pas de taille pour rivaliser avec les Verts, parce que la pelouse de Tchaker en raison de son état, était plutôt favorable aux équipes visiteuses qui jouaient la défense.

    Malgré les promesses des autorités de refaire la pelouse avant le dernier match de l’équipe nationale contre le Burkina Faso (16 novembre), rien n’y fait. Les Fennecs et les Etalons se sont affrontés sur un terrain presque impraticable et inadapté au jeu des Verts. En dépit de ces mésaventures, l’équipe nationale a réussi à se qualifier aux barrages qui se jouent en mars, mais la question de la qualité des pelouses algériennes reste posée.








    Ce mardi, le wali d’Oran, en visite au nouveau stade de la grande ville de l’ouest algérien, a lancé un message à Belmadi. Il lui a demandé de venir lui-même inspecter la pelouse du nouveau stade qui semble en parfait état.

    À moins que le sélectionneur national ne lui trouve des défauts où qu’il maintienne sa décision de rester à Tchaker, qui malgré la mauvaise qualité de sa pelouse, porte toujours chance aux Verts.
Chargement...
X