Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'Algérie est une monarchie archaique comme le Maroc

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L'Algérie est une monarchie archaique comme le Maroc

    L'Algérie n'est pas une république démocratique mais une monarchie archaique et rétrograde comme le Maroc.

    Officiellement, l'Algérie est censée être une république démocratique et les Algériens sont censés être des citoyens libres ayant le droit de dénoncer la criminalité et la corruption de leurs dirigeants civils et militaires. Mais dans la réalité, l'Algérie a été transformée en une monarchie archaique et rétrograde par les mafieux du cartel ANP/FLN qui n'hésitent pas à accuser les Algériens d'avoir commis des crimes de lèse-majesté et de les emprisonner pour avoir dénoncé la corruption et la criminalité du président de la république, du chef de l'armée...etc.

    Par exemple, le défunt militant démocrate Lakhdar Bouregaa a été cruellement emprisonné à l'âge de 86 ans pendant 6 mois alors qu'il était malade parce qu'il avait commis un terrible crime de lèse-majesté : critiquer le leadership du mafieux Gaid Salah à la tête de l'ANP. De nombreux autres Algériens ont été emprisonnés pour d'autres crimes de lèse-majesté (atteinte à la personne du président, atteinte au moral de l'ANP...etc). Politiquement parlant, l'Algérie est ainsi une monarchie archaique et rétrograde comme le Maroc et l'Arabie Saoudite. D'ailleurs, dans les classements internationaux concernant la démocratie et la liberté de la presse, l'Algérie est classée derrière le Maroc.

    Par contraste, le Royaume-Uni qui est littéralement et officiellement une monarchie, a aboli les crimes de lèse-majesté et aucun Britannique n'a été jugé pour crime de lèse-majesté depuis 1715. Au Royaume-Uni, le pouvoir exécutif est détenu par le premier ministre et ce dernier, est sévèrement et quotidiennement critiqué par les citoyens, les médias, les politiciens...etc. Cette semaine par exemple, Boris Johnson a été littéralement ridiculisé et humilié par l'opposition en direct à la télé lors de la séance hebdomadaire de questions au parlement britannique et a notamment été traité de menteur, d'homme sans honneur et a été invité à démissionner. Le terrible crime de Boris Johnson? Il n'avait pas respecté les règles sanitaires Covid-19 pendant 30 minutes en 2020 (voir vidéos)!

    Une telle scène est littéralement impossible en Algérie tant notre pays a été transformé en une monarchie archaique et rétrograde par le mafieux Tebboune et ses acolytes du cartel ANP/FLN. Malgré le fait que le mafieux Tebboune est coupabe d'innombrables graves crimes politiques et financiers durant les années et décennies passées, absolument aucun député algérien n'oserait critiquer et traiter le mafieux Tebboune de menteur et d'homme sans honneur avant de lui demander de démissionner. Si un député algérien osait le faire, il serait immédiatement arrêté et emprisonné pour atteinte au président, complot contre l'Algérie et menace à l'unité et à la sécurité nationales!




  • #2
    ...

    Condamner la parole d'un peuple c'est condamner celle d'un pays...

    Les gouvernances réellement démocratiques, ou en voie de l'être, suggèrent totalement que la liberté d'expression n'est pas, en première lecture, un devoir mais bel et bien un droit sans préalable ni différence, chacune chacun dans son emploi commun, ayant à répondre, à discuter, à estimer, le ou les choix dont l'autorité présume, reste à savoir depuis quel droit et pour quel devoir...

    Le pouvoir devient une vue dogmatique lorsque il ne répond pas ou plus ni à la conjoncture citoyenne, ni à la condition humaine...

    Bien à vous...

    merci...
    Dernière modification par nedjmala, 15 janvier 2022, 09h25. Motif: la... de condition humaine...
    ...Rester Humain pour le devenir de l'Homme... K.H.R.

    Commentaire


    • #3
      Les pays sur la voie du développement sont t'il assez fort pour la démocratie sans la perte du contrôle du pays au profit des mastodontes du pillage économique par une armée de vendus au service de l'étranger, le totalisme est t'il une protection de l'intégrité.
      Dernière modification par galaxy, 14 janvier 2022, 07h14.

      Commentaire


      • #4
        Non, l'Algérie n'est pas une monarchie. Le terme de monarchie s'applique pour un pays gouverné par un roi , ce qui n'est pas le cas en Algérie. C'est une dictature militaire, qui ne fait ni plus ni moins que ce que fait une dictature militaire à savoir diriger le pays en interdisant toute forme d'opposition, que ce soit politique, religieux, médiatique. Nous avons eu deux présidents morts en exercice, et ce n'est pas leur descendance qui ont pris la place comme c'est le cas dans une monarchie.
        Ensuite je suis toujours stupéfié par l'appellation de la république démocratique et populaire d'Algérie, ni république, ni démocratique, ni populaire. On devrait dire la Dictature Militaire Autoritaire d'Algérie, cela correspondrait plus à la réalité.
        Aucun parti pris, je vis chez maman la France, m’y sens très bien, ne suis ni one two triste, ni 3ach el’ malik, ni allons zenfants. Patriote de nulle part, citoyen du monde.

        Commentaire


        • #5
          L'Algérie est une monarchie archaique comme le Maroc
          je dirais plutôt un système politique proche de celui de l'époque de la régence ..
          une monarchie élective ou le dirigeant est élu par consensus et pour un temps déterminé par un Diwan constitué de cercles politiques et militaires influents ,la haute hiérarchie de l'ANP agit sur la représentation politique comme le faisait la milice de l'époque .
          peut être que finalement c'est le mode de gouvernance naturel du pays algérien et que notre société est incapable de produire autre chose ,car à bien y réfléchir , on est peut pas là par hasard .

          ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
          On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

          Commentaire


          • #6
            Les Algériens détestent la monarchie marocaine mais de l'autre côté ils aimeraient bien en avoir une avec un rais fort.
            Jai toujours été surpris à l'époque de Bouteflika, les journalistes TV l'appelaient son "éminence le président" un qualificatif pour désigner un monarque.
            Je ne sais pas s'ils le font toujours pour Tebboune.

            Commentaire


            • #7
              je dirais plutôt un système politique proche de celui de l'époque de la régence ..
              une monarchie élective ou le dirigeant est élu par consensus et pour un temps déterminé par un Diwan constitué de cercles politiques et militaires influents ,la haute hiérarchie de l'ANP agit sur la représentation politique comme le faisait la milice de l'époque .
              peut être que finalement c'est le mode de gouvernance naturel du pays algérien et que notre société est incapable de produire autre chose ,car à bien y réfléchir , on est peut pas là par hasard
              Le mode de passation du pouvoir politique chez les Zianides se jouait dans une arène à Tlemcen, celui qui pretendait au titre de souverain devait vaincre en duel les autres prétendants

              Mais sinon le vrai modèle politique de l'Algérie c'est la Tadjma'at et le 3arch, c'est un modèle politique commun aux tribus arabes et Berbères d'Algérie et qui se rapproche de la démocratie.

              Non le modèle Mamelouk de la Régence n'est pas un modèle politique algérien, car il a été introduit chez nous par les Turcs.

              Bourdieu et de nombreux anthroposophistes célèbres ont bien déterminer que le pouvoir réel en Algérie c'était la Tadjma'at :des chefs de famille élisent des chefs de région, qui eux même élisent un chef suprême de toute l'Algérie. C'est comme ca que se constituaient les royaumes avant l'arrivée des Turcs en Algérie.
              La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

              Commentaire


              • #8
                kamel95

                Que ce soit le modèle politique de l'Algérie, ou celui des actuels Alaouite du Maroc, ces deux modes de gestion sont étrangers au Maghreb et ont étés introduit au Maroc par les français chez vous (ce sont eux qui ont façonné votre monarchie sur le modèle de la monarchie absolue française), soit par les turcs chez nous et ailleurs en Afrique du Nord (les pouvoirs Mamelouk).

                Le vrai modèle politique du Maghreb c'est la Tadjma'at. C'est à dire que des familles se mettent d'accord pour élire un chef, puis les chefs de famille élisent un chef de tribu, qui eux même élisent un chef d'état.

                J'avais lu une anthropologue anglaise qui était fascinée par le modèle démocratique des berbères du Souss.

                Les actuels pouvoirs algériens et marocains sont un poison que le colonialisme nous a laissé en cadeau :en Algérie en laissant le pouvoir aux descendants aristocraties issues de la régence (les fils de bachaga), et au Maroc en modernisant la Zaouïa Alaouite et en étendant son pouvoir à tout le Maroc actuel.
                La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

                Commentaire


                • #9
                  Chaque pays a ses specificités et son histoire particulière, ni la republique ni la monarchie ne peuvent se décréter ainsi sans un leg historique, populaire ou institutionnel pertinent.

                  Mais ce que je sais, c'est que si M6 était à la tête de l'Algerie, il aurait fait 10 fois ce qu'il a fait au Maroc. En d'autres termes, l'Algerie serait alimentairement auto suffisante et exporterait en Europe des produits agricoles, des TGV silloneraient l'Algerie du nord au sud et de l'Est à l'Ouest, le pays aurait au moins 6 moteurs economiques et une industrie performante exportatrice et, avec une manne petrolière et gazière comme il y a en Algérie, chaque algérien vivrait comme un émirati.

                  Voila ce que les faits nous disent. Pour l'idéologie c'est pas mon dada. Une chose est sure, les monarchies dans le monde arabe s'en sortent remarquablement mieux que les républiques arabes. C'est un fait.
                  Dernière modification par ayoub7, 14 janvier 2022, 13h02.
                  "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

                  Commentaire


                  • #10
                    Mais sinon le vrai modèle politique de l'Algérie c'est la Tadjma'at et le 3arch, c'est un modèle politique commun aux tribus arabes et Berbères d'Algérie et qui se rapproche de la démocratie.
                    Tadjma'at a existé et existe toujours dans les républiques villageoises ,les ksours etc ,mais ca ressemble plus à une forme de "municipalité" ,c'est à dire que ca ne va pas audelà de la gestion quotidienne du cercle du village ou de la tribu , ( je ne sais pas si ca existe ailleurs que dans les villages de montagnes et les ksours sahariens ) .
                    si on prend comme exemple la Kabylie par exemple , les villages étaient régis par tadjma'at , mais la confédération tribale en relation avec d'autres groupement ou l'autorité à Alger était représentée par la seigneurie d'épée locale , belkadi, Mokrani..etc

                    Non le modèle Mamelouk de la Régence n'est pas un modèle politique algérien, car il a été introduit chez nous par les Turcs.
                    Le régime Mamlouk est propre à l'histoire de l'Egypte , dans le cas algérien ,on parlerait de leur équivalents janissaires.
                    peu importe par qui s'est introduit , l'islam aussi n'est pas indigène ,du moment que ca configure spécifiquement le visage politique de l'Etat d'Alger durant trois siècles ,c'est donc intrinsèquement un modèle Algérien .
                    ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
                    On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

                    Commentaire


                    • #11
                      Que ce soit le modèle politique de l'Algérie, ou celui des actuels Alaouite du Maroc, ces deux modes de gestion sont étrangers au Maghreb et ont étés introduit au Maroc par les français chez vous (ce sont eux qui ont façonné votre monarchie sur le modèle de la monarchie absolue française), soit par les turcs chez nous et ailleurs en Afrique du Nord (les pouvoirs Mamelouk).
                      Du tout, le "makhzen" (grenier collectif) est une structure amazigh marocaine à l'origine (tagadirt, d'ou le nom Agadir) et existe bien avant le protectorat marocain, de quelques siècles...
                      Dernière modification par ayoub7, 14 janvier 2022, 12h55.
                      "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

                      Commentaire


                      • #12
                        xenon

                        Le model social de l'Algérie avant l'apparition de l'état nation c'était la famille élargi, El Ayla ou El akham sur lequel se fondait la 3assabiya d'ibn Khaldun, laquelle structurait tout le paysage politique du Maghreb. Une tribu ou une famille ne prêtait allégeance à un pouvoir que parce qu'il y'avait des liens de sang entre eux. C'est une pratique établie depuis la plus haute époque des royaumes de Numidie, puis poursuivi durant les dynasties islamiques du Maghreb, mais dont la continuité a été cassée par les Turcs, qui vivaient isolés entre eux, sans lien avec la population, exactement comme le fait l'actuel état algérien.

                        L'actuel état algérien est un colonisateur étranger à l'Algérie exactement comme l'étaient les Turcs et les Français. On critique souvent le ben3amisme alors que c'est le seul mode de gestion valable pour l'Algérie, car personne à part un membre de ta famille n'aura jamais de tendresse pour toi, c'est la raison pour laquelle je préconise une régionalisation très avancée d'un état fédéral algérien, dont la tête de cet état reposerait sur des liens du sang avec des chefs de wilaya eux-mêmes désignés par les tribus algériennes. Il faut casser l'état nation algérien et le remplacer par un état tribal à la saoudienne, qui est le plus proche de notre vrai Maghreb.
                        La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

                        Commentaire


                        • #13
                          Du tout, le "makhzen" (grenier collectif) est une structure amazigh marocaine à l'origine (tagadirt, d'ou le nom Agadir) et existe bien avant le protectorat marocain, de quelques siècles...
                          Tu as raison de bien distinguer le Makhzen de la monarchie Alaouite car ce sont deux choses différentes. Le Makhzen est un modèle de gestion politique appliqué par beaucoup d'entités politique au Maghreb, dont les Alaouites n'en étaient qu'une chefferie parmi d'autre. Mais les français ont sélectionné arbitrairement les Alaouites et les ont transformé en monarchie alors qu'auparavant ils n'étaient qu'une zaouia parmi d'autres (des zaouia à Agadir et dans le Rif étaient bien plus puissante que celle de Fes et de Marrakech à l'arrivée des français), puis ils ont éliminés leurs concurrents dans le Rif, dans l'Atlas et dans le Souss, et enfin ils ont modernisé leurs poulain Alaouite en les faisant passer du statut de Zaouia à celui de monarchie absolue, et de ce fait ils ont totalement bouleversé l'équilibre politique tribal qui prévalait avant leurs arrivée dans ce qu'on appel actuellement le maroc.
                          La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

                          Commentaire


                          • #14
                            Archaique et dictatorial, voire tyrannique comme le Maroc mais pas une monarchie.
                            La république a beaucoup donné au peuple et a été très égalitaire et sociale, démocratisation dans bien des secteurs. On ne trouve rien de ca au royaume d'à côté oû la pauvreté continue d'être endémique et les inégalités très profondes au point oû on y classe un Maroc utile et un autre délaissé inutile.

                            le problème de la république demeure la démocratie politique et la bonne gouvernance imposée par la reddition des comptes. Ca viendra par étape.
                            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                            Commentaire


                            • #15
                              Que du pipo, tu es beaucoup libre au Maroc (ou à Dubai ou à Doha) et l'indice de democratie est clair quand on compare les 2 pays...

                              En ce qui concerne la qualité de vie des citoyens, il n'y a pas photo non plus.

                              La république a été hypnotisante, a gonflé le nif sans créer aucune valeur correspondante et a instauré une mentalité de rgued watmanji qui continue à faire des ravages dans l'économie algérienne.

                              Il n'y a jamais eu de republique démocratique en Algérie. il y a eu une politique boumédieniste qui s'est maintenue après lui et qui a complètement détruit des pans entiers de l'économie tout en influençant sur la manière de penser et de réfléchir de l'algérien à long terme.

                              En absolu, dictature, démocratie, islamisme, république, monarchie ne signifie plus rien pour le citoyen de 2021, ce qui l'intéresse ce sont les réalisations et les résultats et comment ça affecte sa vie.

                              Si au moins l'Algérie était une dictature éclairée comme l'Egypte, ce serait déjà pas mal. Mais là, cette junte risque de faire exploser le pays de l'intérieur.
                              Dernière modification par ayoub7, 14 janvier 2022, 14h56.
                              "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X