Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Situation de blocage total en Algérie : Le théorème du singe applicable et vérifiable

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Situation de blocage total en Algérie : Le théorème du singe applicable et vérifiable

    1. Une bonne vingtaine de chimpanzés est isolé dans une pièce où est accrochée, en haut d'une échelle, une banane, et seule l'échelle permet d’y accéder. La pièce est également dotée d’un mécanisme qui permet de faire couler de l’eau très glacée sur la totalité de la pièce. Très rapidement, les chimpanzés apprennent qu’il ne faut pas escalader l’échelle.

    2. Le système d’aspersion d’eau glacée se désactive lorsque le chimpanzé est ramené à terre par ses congénères qui lui défoncent la gueule illico presto, mais le chimpanzés conserve l’expérience acquise dans sa tête et ne tente plus de s’approcher de l’échelle sous peine d'être puni. Il apprend donc qu'il ne faut pas s'approcher de l'échelle seul.

    3. On remplace un des singes par un nouveau, lequel se croit avoir le droit de s'emparer de la banane sous les yeux éblouis des autres et se fait lui aussi défoncer la gueule avant même qu'il ne s'approche de l'échelle, et curieusement celui cogne le plus c'est celui qui a été corrigé dans le 2) .

    4. L'expérience est ainsi renouvelée jusqu'à ce que la vingtaine de départ soit complètement remplacée, on aura alors une vingtaine de singes qui lorsqu'un nouveau entre dans la pièce et rien qu'à l'idée de bouffer la banane lui traverser l'esprit, il se fait taper dessus par le groupe alors que les autres ne sachent vraiment pourquoi ils cognent et qu'en réalité c'est le mécanisme de d'eau glacée qui est à l'origine de ce processus mental conduisant à cogner tout nouveau singe intégrant l'équipe : on s'en fout pourquoi, dès qu'il s'approche de l'échelle il faut lui rentrer dedans collectivement sans lui laisser la moindre chance. Sans qu'aucun singe de l'équipe n'a subi le supplice de l'eau glacée.

    Cette situation de blocage et de clans qui se tapent dessus sans que chacun sache vraiment pourquoi il se bat, un formatage profond du militaire qui voit désormais les ennemis partout. Son supérieur est l'ennemi à abattre, les commandés sont des insectes à écraser et ceci est applicable du garde de joundi jusqu'au grade de général d'armée ou je ne sais pas quel est le plus haut grade algérien (peut être maréchal).

    Pendant ce temps, les chances pour faire démarrer le pays et le sauver s’amenuisent, le rapport de la banque mondiale n'est pas du tout un coup du makhzen ou un entourloupe de la main étrangère, c'est bel et bien la réalité et je crois même qu'il s'agit d'un théorème qui va bientôt se vérifier sur le terrain.

    L'armée est désormais minée de toute part, les vengeances vont se multiplier, dès qu'un parrain disparaît son équipe est laminée, qui elle même attend son tour et ainsi de suite. Les politiques eux sont comme des vierges effarouchées cherchant à longueur de journée un protecteur, pourvu qu'on ne les délogent pas de club de pins.

  • #2
    La démocratie est la gestion du conflit permanent au sommet de l'état. Le complot est le nouveau terme démocratique pour désigner la cabale.

    Le rapport de BM c'est de la connerie... même un lycéen sait que les importations 2021 étaient de moins de 40 milliards et au passage inférieures aux exportations de l'année. Qu'un pseudo expert fasse mine d'ignorer ce genre de chose en dit long.

    Commentaire


    • #3
      qui est à l'origine de ce processus mental conduisant à cogner tout nouveau singe intégrant l'équipe
      Pendant ce temps, les chances pour faire démarrer le pays et le sauver s’amenuisent, le rapportde la banque mondiale n'est pas du tout un coup du makhzen ou un entourloupe de la main étrangère, c'est bel et bien la réalité
      le théorème du chat de shrödinger (du physicien autrichien) décrit une situation paradoxale d’un chat qui peut être à la fois mort et vivant

      il nous faudra un théorème similaire «chat de chengriha ?» pour comprendre comment marche le sytème de la junte ok bon allez ! je sors

      Commentaire


      • #4
        Il y a juste une petite précision à rajouter à cette théorie pour le cas de l'Algérie : tu as oublié que la moitié de ces singes étaient de la chaouia et que l'autre était de la Kabylie et donc ça cogne de partout mais selon les régions.

        C'est la nouvelle donne que Chengriha a rajouté en 2021, le régionalisme et le tribalisme dans l'armée. Et ça n'augure rien de bon pour l'avenir du pays.
        "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

        Commentaire


        • #5
          désolé citoyen
          j'ai rien pigé à ce que tu voulais dire.
          Dernière modification par Bachi, 15 janvier 2022, 16h31.
          Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

          Commentaire


          • #6
            Je résume la situation :

            Tous les instruments d'une politique visionnaire et maîtrisée sont désormais hors service,une administration minée par la corruption, une armée qui a changé de métier, elle a plutôt redoré le blason d'une milice au service de princes, des services secrets dont les secrets sont plutôt une arme contre l'adversaire du moment, bref je vois plutôt un pouvoir qui s'est transformé en un ensemble de milices-familles mafieuses qui se livrent à des tentatives de prise de contrôle des leviers financiers un eu comme les familles neworkaises (du temps lucy luciano, franck costello tommy lucheesee, joe maseria etc).

            Il semble que Bouteflika a réussi à calmer un peu ces guerres de milices, et en voulant créer sa propre milice, la milice dominante. Il s'est fait taper dessus à son tour, c'est la dernière tribu des chimpanzés qui est rentré dans l'arêne.Le problème c'est que cette guerre ne va pas s'arrêter avec ce jeu perpétuel de "nahi hada jib hada" et perpétuant justement ce blocage à l'infini.

            On en tire tout de même un avantage on y voit un peu plus clair, qui est qui, qui roule pour qui, il y a beaucoup de gens avec le titre "mahroug", si jamais demain le pays pose les rails d'un vrai état, ils n'auront aucune chance d'y faire partie.

            Commentaire


            • #7
              oui, je vois...
              ca ressemble effectivement à un état faible et ce n'est pas bon pour le pays.
              Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

              Commentaire

              Chargement...
              X