Annonce

Réduire
Aucune annonce.

l'intégralité de l'interview accordée par Ramtane Lamamra à la chaine saoudienne Al-Hadath

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • l'intégralité de l'interview accordée par Ramtane Lamamra à la chaine saoudienne Al-Hadath

    الحدث - تحاور وزير الخارجية الجزائري رمطان لعمامرة قبيل انطلاق القمة العربية


    Dernière modification par sako, 31 octobre 2022, 23h20.

  • #2
    Extrait..

    وزير الخارجية الجزائري رمطان لعمامرة: لم تسجل أي خلافات بين أعضاء الجامعة بشأن التدخلات الإيرانية



    Dernière modification par sako, 31 octobre 2022, 23h33.

    Commentaire


    • #3
      Extrait..

      وزير الخارجية الجزائري رمطان لعمامرة: لا أستخدم سياسة "مكبر الصوت" ونعامل الجميع بنفس المستوى



      Dernière modification par sako, 31 octobre 2022, 23h33.

      Commentaire


      • #4
        Extrait 3...

        Commentaire


        • #5

          وزير الخارجية الجزائري رمطان لعمامرة: لم تسجل أي خلافات بين أعضاء الجامعة بشأن التدخلات الإيرانية
          concrètementb il veut dire que tous les membres sont d'accord sur le dossier des interventions comme il le déclare lui même, iraniennes,qui sont (sous entendu par laamamra) dans les affaires internes des pays arabes, mais lequel ?
          soit il approuve ces interventions iraniennes et il s'opposera a un communiqué final qui les condamne, soit c'est l'inverse et l'Algérie opposera sa signature dans un document final qui les condamnerait.

          Commentaire


          • #6
            L’Algérie ne condamnera pas l’Iran,

            Elle ne se laisserait pas dicter sa politique étrangère par le nouveau petit club de normalisateurs qui prend ses directives à Tel-Aviv.

            la propagande sioniste anti-Iran , on laisse braire , on ne mange pas de ce pain-là ..

            Commentaire


            • #7
              L’Algérie ne condamnera pas l’Iran
              C'est la ligue arabe qui impose et non pas l'Algérie . comme si c'est la ligue arabe qui impose l'invitation de M6

              Commentaire


              • #8
                la junte veut faire du défenseur du cadre de boutef un autre cadre défendable...

                Commentaire


                • #9
                  C'est la ligue arabe qui impose et non pas l'Algérie
                  L’Algérie votera contre la proposition, par principe !

                  Le clivage sunnite /chiite est une pure invention sioniste, l’Algérie ne tombera pas dans le piège à cons tendu aux monarchies esclavagistes..

                  Commentaire


                  • #10
                    L’Algérie votera contre la proposition, par principe !
                    ça prouve donc que tu ne connais rien en politique !

                    Laamamra a annoncé que tous les premiers ministres se sont mis d'accord sur TOUS LES SUJETS .

                    Inutile de raconter des salades donc .

                    Commentaire


                    • #11
                      L’Algérie ne condamnera pas l’Iran,
                      je crois qu’elle condamnera. Cette junte a zero principe, elle fait ce qui fera sa politique pour les 7 jours qui viennent.

                      Regardes comment ils ont relegué le Polisario en seconde position quand il s’agissait de faire plaisir aux pays arabes…
                      "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

                      Commentaire


                      • #12
                        La propagande du Makhzen avec l'épouvantail de l'Iran est périmée

                        Il n’y aura pas de condamnation. Les pays du Golf ont effectué, ces derniers mois, un rapprochement avec l’Iran

                        Les Émirates et le Koweït ont rétabli leurs relations diplomatiques avec l'Iran en nommant de nouveaux ambassadeurs à Téhéran

                        L'Arabie Saoudite est en cours de discussion avec l’Iran pour normaliser leurs relations

                        Dernière modification par icosium, 01 novembre 2022, 02h33.
                        "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir" (Proverbe Chinois)

                        Commentaire


                        • #13
                          Il n’y aura pas de condamnation de l’Iran. Les pays du Golf ont effectué, ces derniers mois, un rapprochement avec l’Iran
                          Tu n'as toujours rien compris comme à chaque fois

                          La condamnation n'est pas éternelle lol

                          Le jour ou l'iran cesse de se meler des affaires des pays arabes, à ce moment là comme si rien n'était

                          Comme Alger , le jour ou elle cessera ses betises , le Maroc la pardonnera

                          Commentaire


                          • #14
                            Vous ne comprenez rien en politique étrangère. C'est l’ère de la désescalade pas des condamnations

                            Les pays du Golf ne vont pas mettre en péril leurs efforts de rapprochement avec l'Iran pour satisfaire les désirs du Maroc

                            Mettez-vous à jour, il s'est passé des choses depuis 2 mois


                            Après le Koweït, les Émirats arabes unis annoncent le retour de leur ambassadeur en Iran

                            - Les EAU et le Koweït avaient réduit leurs liens avec l'Iran en janvier 2016

                            21.08.2022

                            Plus de six ans après avoir réduit leurs liens diplomatiques avec l'Iran, les Émirats arabes unis (EAU) ont annoncé, dimanche, que leur ambassadeur reprendra ses fonctions à Téhéran "dans les prochains jours."

                            Le ministère des affaires étrangères des EAU a déclaré que l'ambassadeur Saif Mohammad Al Zaabi se rendrait à Téhéran dans les prochains jours pour prendre ses nouvelles fonctions diplomatiques.

                            Le ministère a déclaré que cette décision s'inscrivait dans le cadre des efforts déployés pour renforcer les liens bilatéraux avec l'Iran "afin de servir les intérêts communs des deux pays et de la région au sens large".

                            Cette annonce intervient exactement une semaine après la prise de fonction de Badr Abdullah Al-Manikh en tant que nouvel ambassadeur du Koweït à Téhéran.

                            Le nouvel ambassadeur koweïtien a présenté, le 14 août, ses lettres de créance au ministre iranien des affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian.

                            Les deux pays arabes ont réduit leurs relations avec l'Iran et rappelé leurs ambassadeurs après la prise d'assaut des missions diplomatiques saoudiennes en Iran en janvier 2016, à la suite de l'exécution de l'éminent religieux chiite Nimr Al-Nimr en Arabie saoudite.

                            Dans un communiqué publié à l'époque, le ministère koweïtien des Affaires étrangères avait qualifié cet acte de "violation flagrante des conventions internationales et de violation de l'engagement international de l'Iran concernant la sécurité et la sûreté des missions diplomatiques sur son territoire."

                            Dans une déclaration distincte, le ministère des affaires étrangères des Émirats arabes unis avait pour sa part déclaré que cette "mesure exceptionnelle" avait été prise "à la lumière de l'intervention continue de l'Iran dans les affaires internes des pays du Golfe et des pays arabes, qui a atteint un niveau sans précédent ces derniers temps".

                            Les pourparlers visant à rétablir des liens diplomatiques entiers avec les EAU et le Koweït ont pris de l'ampleur l'année dernière, après l’arrivée au pouvoir d’Ebrahim Raïssi en Iran.

                            En décembre 2021, quatre mois après la formation du nouveau gouvernement iranien, le conseiller à la sécurité nationale des Émirats arabes unis, Cheikh Tahnoon bin Zayed Al Nahyan, s'est rendu à Téhéran et s'est entretenu avec de hauts responsables iraniens, dont le président Raïssi.

                            Au cours de leur rencontre, le président iranien a déclaré à son interlocuteur que la priorité de son gouvernement était "d'améliorer les liens avec les pays de la région" tout en mettant l'accent sur le renforcement de la sécurité dans la région du Golfe Persique.

                            Anwar Gargash, conseiller diplomatique du président des Émirats arabes unis, a déclaré dans un tweet à l'époque que la visite de Sheikh Tahnoon à Téhéran s'inscrivait dans le cadre des "efforts des Émirats arabes unis pour renforcer la communication et la coopération dans la région, ce qui servirait l'intérêt national."

                            En mai, le président Raïssi a également appelé à ramener les relations entre l'Iran et le Koweït à leur "entière potentialité" lors d'un entretien téléphonique avec l'émir koweïtien, le cheikh Nawaf al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah.

                            Le mois dernier, le chef de la diplomatie iranienne a annoncé, dans une interview télévisée, que les deux pays voisins allaient bientôt nommer leurs ambassadeurs à Téhéran, couronnant ainsi des mois d'efforts entrepris par les deux parties.

                            AA
                            "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir" (Proverbe Chinois)

                            Commentaire


                            • #15
                              Une leçon de diplomatie. N’est pas diplomate qui veut.

                              La diplomatie du mégaphone, une expression de lamamra, ne se pratique pas en Algérie. Lamamra la laisse à d’autres, ceux qui ne savent pas convaincre.

                              Il a été décidé, de ne pas ouvrir les dossiers et de considérer les déclarations du sommet de Tunis comme étant acquises. Une proposition qui a coupé l’herbe sous les pieds des normalisateurs acharnés et qui prennent leur ordre de Tel Aviv. Les adeptes du mégaphone

                              Petit rappel, qui va faire mal au Q des petits larbins

                              L'Iran qualifie de positif le sommet arabe de Tunis


                              Le ministère des Affaires Étrangères iranien a publié un communiqué, dimanche 31 mars 2019, qualifiant le sommet de la ligue des pays arabes qui s'est tenu à Tunis comme le plus positif.

                              Le porte-parole du ministère iranien des Affaires Étrangères a fait savoir que Téhéran scrute avec la plus grande attention les informations venant de Tunis. Il a ajouté que ce sommet est le plus positif par rapport aux autres sommets grâce à l'organisation sage et constructive de la part des responsables tunisiens.

                              Concernant les décisions de ce sommet, l'Iran rejette l'article relatif aux îles contestées avec les Emirtas-Arabes-Unis. Concernant le Golan, l'Iran salue la position arabe tout en le considérant insuffisant pour faire face aux plans "américano-sionistes
                              « Great minds discuss ideas; average minds, events; small minds, people. » Eleanor ROOSEVELT

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X