Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Un nouveau rapport international confirme la situation déplorable des libertés publiques et individuelles en Algérie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Un nouveau rapport international confirme la situation déplorable des libertés publiques et individuelles en Algérie

    Les droits civiques, les libertés publiques ou individuelles ne cessent de reculer en Algérie en raison de l’autoritarisme de plus en plus absolu des dirigeants politiques ou militaires aux commandes du pays. C’est du moins ce que constate l’indice du progrès social établi par Social Progress Imperative en collaboration avec la Harvard Business School qui a infligé à l’Algérie des classements chaotiques dans de nombreuses catégories liées aux droits des citoyens.

    A titre d’exemple, en matière de liberté religieuse, l’Algérie est classée au 151e rang mondial sur 169 pays répartis sur la planète et évalués par les experts de cet indice international considéré comme une référence très crédible concernant le progrès social. L’Algérie est également durement épinglée concernant la liberté de tenir des réunions ou manifestations pacifiques puisqu’elle est classée au 127e rang mondial.

    L’Algérie figure aussi parmi les pays les plus mal classés dans le monde au sujet de la Liberté d’Expression où notre pays loge au 119e rang mondial dans cette catégorie. Les droits politiques est l’autre domaine où l’Algérie figure parmi les pays les plus mal classés dans le monde puisqu’elle occupe dans cette catégorie le 123e rang mondial.

    L’accès à la Justice demeure encore plus problématique en Algérie avec un classement international au 108e rang mondial sur 167 pays évalués par l’Indice du procès social. Cet indice classe 169 pays en évaluant leurs performances sociale et environnementale en fonction des produits intérieurs bruts (PIB).

    Social Progress Impérative définit le progrès social comme étant «la capacité d’une société à répondre aux besoins humains fondamentaux de ses citoyens, à établir les éléments qui permettent aux citoyens et aux communautés d’améliorer et de maintenir la qualité de leur vie, et de créer les conditions pour tous les individus pour atteindre leur plein potentiel». L’indice du progrès social suit aussi les principes énoncés par l’économiste Joseph Stiglitz, prix Nobel de l’économie, sur la manière de mieux mesurer le bien-être et la qualité de vie des sociétés. L’indice de progrès social (IPS) est considéré par de nombreux experts internationaux comme l’indice le plus évolué et le plus complet qui existe, en raison de la grande variété des indicateurs qui le constituent.
    Algériepart


  • #2
    militaires aux commandes du pays

    article de propagande que vienne faire les militaire dans la libérée expression moi chez jamais était censurer en Algérie mais plutôt occident qui me censure

    Commentaire


    • #3
      C'est normal l'Algérie est comme son PIB un pays en voie de développement
      on a Jamais été bien classé avant, on est pas dans le top 50

      Commentaire

      Chargement...
      X