Je n'arriverai jamais à comprendre que l'on puisse profaner une sépulture, c'est tellement immonde et irrespectueux envers la mémoire de la personne décédée. En tous les cas la tombe de Souleymane Ibn Abdellah que l'on présume daté de 790 a été profané, on a modifié les dates de décès transformant le calendrier hégirien en calendrier grégorien.

===

Les habitants de la petite localité de Aïn El-Houtz, distance de 5 km de Tlemcen, ont été secoués, il y a quelques jours, de voir que la sépulture de Souleymane Ibn Abdellah avait complètement changé.

En effet, c’est une nouvelle tombe qu’ils ont découverte en lieu et place où repose depuis plus de 12 siècles Sidi Slimane, le frère de Idris 1er, fils de Abdellah El-Koceil, arrière-petit-fils du Prophète. Les nouvelles inscriptions avancent sur la tombe la date du décès à 1611, comme si à cette date les habitants de Tlemcen comptaient les jours en utilisant le calendrier grégorien, alors qu’ils indiquaient les dates de leurs morts en utilisant plutôt le calendrier hégirien. En principe, c’est une tombe datant de 790.

Même le nom du défunt a été spolié. Une enquête est ouverte par la Direction de la Culture afin de retrouver les profanateurs d’un tel lieu saint qui est l’histoire et la mémoire des habitants de la région.

Comme à l’habitude, le Parc national de Tlemcen organise une randonnée sur ces lieux, conduite par M. Baghli Mohamed Ben Ahmed, ingénieur consultant du patrimoine de Tlemcen, ce samedi, pour proposer une fresque retraçant l’histoire de Sidi Slimane, des Souleimany et du lieu. Notre ingénieur consultant ajoute que Souleymane Ibn Abdellah était déjà à Tlemcen, plaque tournante dans le Maghreb de l’époque, pour soutenir une campagne en faveur de Ahl El Bayt auprès des tribus berbères de la région lorsque Idris 1er arriva pour la première fois au Maghreb.

Pour lui, cette randonnée doit montrer l’importance de la sauvegarde de tels lieux pour que plus jamais des mains occultes ne détournent la mémoire et l’histoire de toute une région.

Par le Quotidien d'Oran