Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les philosophes grecs et savants comme Platon, Socrate et Hypocrate n’ont jamais existé?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les philosophes grecs et savants comme Platon, Socrate et Hypocrate n’ont jamais existé?

    yazid
    Mercredi 12 Septembre 2018


    Quelles sont les preuves de l’existence des livres grecs et de leur écoles et universités? Socrate et Aristote seraient des personnages fictifs pour cacher au monde chrétien l’origine musulmane de ces grands savants. Les savants européens voulaient transmettre la philosophie musulmane mais devaient cacher l’origine musulmane de ces auteurs pour faire face à l’intolérance de l’église par rapport à l’islam et aux persécutions religieuses contre les musulmans comme avec l’inquisition espagnole. Le simple fait de posséder un livre écrit en langue arabe pouvait vous valoir la peine de mort, donc comment dans ces conditions avouer détenir un savoir hérité de l’islam?



    Al-Farabi (872-951 après JC) serait en fait Platon

    Abu Nasr Muhammad al-Farabi, également connu en arabe sous le nom d’Al-Muallim Al-Thani, le deuxième professeur serait à lui seul Aristote et Platon. Il est facilement l’un des plus grands philosophes du monde et de tous les temps. Sa contribution à la pensée aristotélicienne et platonicienne est incommensurable et l’époque moderne doit beaucoup à ce savant d’Asie centrale. Il a contribué à la philosophie, les mathématiques, la musique et la métaphysique, Son travail en philosophie politique reste actuel et utile à toute l’humanité. Son livre le plus important sur la philosophie politique était Ârā al-madīna al-fāḍila (Les vues des gens de la ville vertueuse).

    Dans sa ville vertueuse, Al-Farabi cherche à établir une ville ou une nation basée sur la justice, tout comme la République de Platon, qui cherche le bonheur ultime de ses citoyens et qui est guidée par les vues éclairées de ses philosophes et la lumière de l’Islam et du Coran. Al-Farabi est le premier musulman à exprimer les mérites de la démocratie. Pour quelqu’un qui prétend que l’Islam et la Démocratie sont compatibles, c’est très bien dans la nature d’une démocratie, ce qui est très positif. Al-Farabi suggère que les sociétés ont le potentiel de devenir des sociétés vertueuses à cause de l’aspiration au bien et à la justice inspirée par l’Islam.

    La lecture d’Al-Farabi est éclairante. Il ne pense pas seulement à la politique mais aussi à la réflexion sur soi-même.

    Le serment d’Hippocrate serait en fait celui de Ibn Sina ou Avicenne auteur du canon médical qui a servi pendant 500 ans à former des médecins européens. Par exemple en regardant Wikipedia on y apprend que le raffinage de pétrole a été crée par des occidentaux ce qui est complètement faux car le raffinage de pétrole a existé bien avant l’islam en Mésopotamie et en Egypte et ailleurs.Les égyptiens se soignaient avec du pétrole et momifiaient leur morts avec du goudron ou du pétrole. Enfin l’éclairage public existait bien avant l’islam en Irak mais les rues des villes andalouses de l’Espagne musulmane étaient éclairées bien avant celles de Londres.



    Nasr Eddine Boutammina, Docteur en sciences biologiques et médicales, auteur prolifiques de nombreux ouvrages traitant de la falsification de l’histoire des sciences en général, et de l’histoire de la Renaissance en Europe.

    Il remet en cause l’existence même des savants classiques grecs qui selon lui ont été inventés au moyen âge et lors de la Renaissance afin de d’occulter les racines musulmanes des sciences que les européens ont prétendument initiés. Les grecs n’avaient ni papier ni imprimerie et il n’existe nulle trace archéologique de leur livres que cela soit Pythagore Platon ou bien d’autre comme Archimède ou Hippocrate ou Homère. Les Médicis ont comploté avec le Vatican pour interdire la science et l’imprimerie dans les pays musulmans et ont organisé le plagiat des livres musulmans pour les attribuer à des grecs ou des européens. Finalement toute la mythologie grecque n’a été qu’un vaste mensonge car ainsi on saurait le rôle de chaque Dieu et leur liens de parenté mais on aurait oublié comment les grecs construisaient des ponts et palais qui pouvait résister au temps durant des milliers d’années?

    Sa démarche s’inscrit dans ce qu’il nomme le « Rétablisme » une notion qui se veut remettre en cause l’histoire à l’aune des arguments scientifiques.

    Ainsi le mot Bible ne vient pas du nom Biblios une ville mythique grecque abritant une immense bibliothèque mais en arabe Bible est la porte de Dieu comme Babylone ou la tour de babel autrefois les anciens appelaient Allah il ou el ce qui a donné des prénom comme Israel ou Gabriel ou Mikael.
    The truth is incontrovertible, malice may attack it, ignorance may deride it, but in the end; there it is.” Winston Churchill

  • #2
    c'est qui ce Yazid ?

    il me fait penser aux fumisteries d'un certain abderrahmane de FA
    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

    Commentaire


    • #3
      mais non il deconstruit d une phrase
      mais on aurait oublié comment les grecs construisaient des ponts et palais qui pouvait résister au temps durant des milliers d’années?
      The truth is incontrovertible, malice may attack it, ignorance may deride it, but in the end; there it is.” Winston Churchill

      Commentaire


      • #4
        Les grecs n’avaient ni papier ni imprimerie et il n’existe nulle trace archéologique de leur livres que cela soit Pythagore Platon ou bien d’autre comme Archimède ou Hippocrate ou Homère.
        Cette partie me semble exacte..j'ai déjà eu affaire à ce sujet....on a besoin d'un expert pour nous le confirmer.

        Commentaire


        • #5
          Socrate et Aristote seraient des personnages fictifs pour cacher au monde chrétien l’origine musulmane de ces grands savants.
          croire en des personnages fectifs ne changera rien en ce riche système d'idées philosophique accumulé à l'intervalle,dans le bute d'etablir des fondements scientifique dont le bénéficiaire est l'humanité.Je croirais plutôt à une connaissance anterrieur au monde arabo-musulman pour des simples raisons


          1-le monde arabo-usulman n'à connu un essor dans le domaine scientifique qu'a la venu des abassit en 750 et c'est apres avoir traduit les langues grec hindou
          sur lesquels ils appuyaient leur pensée scientifique et redécouverir les écrits des savants de l'Antiquité que le mouvement scientifique a connu son apogée pour que les musulmans parviennent a développé leurs propre sciences a l'époque de haroun el rachid.le principal facteur ici c'est la langue grec.

          2-si la pensées philosophiques grec était d'origine arabe on aurait compter les philosophes arabe par des milliers or ils sont compter par les doigts.

          3-le témoignage sur l'origine de la pensée philosophique est signalé dans les ouvrages des grands philosophes arabe eux qui étaient musulmans et n'ont pas caché l'immence influence de la pensé philosophique grec antique sur leur état d'esprit.


          alors pleas arrêter de tiré sur les ambulances.
          L'escalier de la science est l'échelle de Jacob,il ne s'achève qu'aux pieds de Dieu
          Albert Einstein

          Commentaire


          • #6
            Il n'y a rien d’étonnant, le monde a de tout temps fait dans la falsification ...

            A lire de telles fabulations bientôt les mythomanes vont nous annoncer bientôt que les 7 merveilles du monde sont à l'origine des œuvres arabes ! ...
            Dernière modification par infinite1, 12 septembre 2018, 21h57.

            Commentaire


            • #7
              Et oui, quant une societè ne produit plus rien depuis des siecles, on recour a n'importe quelle conneries pour se consoler
              Les mains qui aident sont plus sacrées que les lèvres qui prient. - Sai Baba -

              La libertè, c'est le droit de pouvoir dire aux autres ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre -George Orwell-

              Commentaire


              • #8
                Il suffi de lire ibn rochd,ibn hazm, ibn taymiya, el ghazali,ibn sina...et leurs confrontation d'idées a propos de la logique المنطقAristotélicien pour se rendre compte que,si Aristote était une personnage fectif une invention d'un occident chrétien,il est plus qu'evident que le savoir imputé à ce personnage n'était sûrement pas arabe vu la nature des critiques et les avis favorable qui sont en accord avec cette logique aristotélicien,qui ne pointaient que la pertinence ou l'insuffisance dans ses idées et aucun d'autre eux n'à soulevé une question de doute sur l'origine de ces concepts et leur auteur, ils etaient tous en accord pour attribuer cela a aristote.


                ibn sina comme exemple reconnaît Aristote comme une grande autorité,dans le domaine de la philosophie à un point où il était sous emprise morale et intellectuel de ce dernier.

                Si la source est bonne ibn taymiya disait même que socrate platoon et bien d'autres grands philosophes sont venu au sham et ils ont côtoyé des messagers comme daoud et soulayman et ils ont appris d'eux la sagesse. si cette information est confirmé,cela preuve que l'époque de ces personnages même fectif, est très ancienne par a port a moyen âge des chrétiens d'Europe.
                L'escalier de la science est l'échelle de Jacob,il ne s'achève qu'aux pieds de Dieu
                Albert Einstein

                Commentaire


                • #9
                  Plátôn, né en 428 et mort en 347 à Athéne ne pouvait etre le disciple de David et de Salomon Rois Hebreux qui ont vécus 11 siécles avant J C .

                  Commentaire


                  • #10
                    Si la source est bonne ibn taymiya disait même que socrate platoon et bien d'autres grands philosophes sont venu au sham et ils ont côtoyé des messagers comme daoud et soulayman et ils ont appris d'eux la sagesse. si cette information est confirmé,cela preuve que l'époque de ces personnages même fectif, est très ancienne par a port a moyen âge des chrétiens d'Europe.
                    Plátôn, né en 428 et mort en 347 à Athéne ne pouvait etre le disciple de David et de Salomon Rois Hebreux qui ont vécus 11 siécles avant J C .

                    Commentaire


                    • #11
                      c'est moi qui a confondu les noms alors il s' agit sûrement d'un autre je dois vérifier
                      L'escalier de la science est l'échelle de Jacob,il ne s'achève qu'aux pieds de Dieu
                      Albert Einstein

                      Commentaire


                      • #12
                        Je n'ai pas su mettre un mots clé pour récupéré la page et retiré les noms des philosophes qu'ibn taymiya avait cité dans son livre et dit qu'ils avaient voyagé au sham.
                        et côtoyé des messagers.
                        c pas méchant
                        L'escalier de la science est l'échelle de Jacob,il ne s'achève qu'aux pieds de Dieu
                        Albert Einstein

                        Commentaire


                        • #13
                          C’est délirant : Aristote était le précepteur d’Alexandre le Grand...A moins que ce dernier n’existe pas non plus. Sa vie est relativement bien documentée.
                          Pour le reste, si on suit la thèse de l’auteur : Al Farabi était plus hellène que les hellènes pour avoir produit une œuvre (Platon) dont le cheminement doit beaucoup à la langue grecque et traite de thématiques relative à son époque en Grèce et fait référence au panthéon hellène et aux mythes fondateurs de la Grece.

                          Bref, à la négation de l’apport de la civilisation musulmane à la pensée européenne répond un autre délire relevant de l’excès inverse. Tout au plus, il aurait pu difaire e que l’Aristote connu en Occident jusqu’au XIXe siècle était arabe dans la mesure où les textes ont été traduit de l’arabe et que les versions arabes comptenaient des commentaires dans le corps du texte.

                          Commentaire


                          • #14
                            Les grecs n’avaient ni papier ni imprimerie et il n’existe nulle trace archéologique de leur livres que cela soit Pythagore Platon ou bien d’autre comme Archimède ou Hippocrate ou Homère.
                            Parce que les arabes avaient l’imprimerie ? Quant au reste, on transcrivait sur des parchemins. Pour le reste, on doute de l’existence d’Homère mais ça n’empêche pas l’Illiade et l’Odysée d’être des œuvres grecques (si ce n’est pas Homère, c’est la tradition orale des aèdes).

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X