Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Révolution au Yémen (1967)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Révolution au Yémen (1967)

    13 janvier 1986 - Décès de Abd al-Fattah Ismail Ali Al-Jawfi

    Ouvrier, révolutionnaire communiste et dirigeant de la République Démocratique Populaire du Yémen (ou Yémen du Sud).

    Fondateur et premier dirigeant du Parti Socialiste Yéménite.



    Révolution au Yémen (1967)

    Le communisme a eu une histoire relativement longue dans le monde musulman extérieur de l'Union soviétique. Les mouvements communistes ont émergé lors de l'époque coloniale (1920 et 1930) en grande partie en opposition au contrôle colonial des Britanniques et des Français, après l'effondrement de l'Empire ottoman. La plupart des dirigeants et des sympathisants des partis communistes viennent des couches moyennes de l'intelligentsia. Cette couche sociale a grandi en même temps que la modernisation des pays était lancée sous occupation coloniale. Elle a transformé les sociétés essentiellement agricoles par l'introduction de secteurs industriels modernes, ce qui a conduit à la création d'une nouvelle classe ouvrière, concentrée dans le secteur pétrolier, dans les ports et les chemins de fer. La lutte de la classe ouvrière était dirigée contre le capitalisme étranger, la lutte des classes est devenue essentiellement une lutte nationaliste pour l'indépendance. (Faleh A. Jabar, ed., Post-Marxism in the Middle East (London: Saqi, 1997). )

    Dans ces deux cas, au Yémen et en Afghanistan, les partis communistes, dans ces pays à majorité musulmane, ont émergé pour devenir des partis de pouvoir.

    La révolution Yéménite de 1967

    Au Yémen, le mouvement communiste est issu de l'aile radicale du Front de libération nationale (FLN) du Sud Yémen (Aden), qui contestait la domination britannique. Les britanniques ont dominé la partie sud et est du Yémen après avoir capturé le port d'Aden en 1839. Jusqu'en 1937, le Yémen dépendait des Indes britanniques. Cette année-là, Aden est devenue une colonie de la Couronne, et à l'ouest d'Aden des protectorats. En 1965, les Britanniques mettent en place une Fédération semi-autonome du Sud Saoudite, qui réuni la plupart des états tribaux dans les protectorats de la colonie d'Aden. Cela a été ainsi fait pour réduire le triomphe du Front de libération nationale, une organisation anti-coloniale de gauche.

    En 1965, deux groupes rivaux , le Front de libération du Sud-Yémen Occupé (FLOSY) et le FNL a lancé un soulèvement contre la domination coloniale britannique. En 1967, face à la montée de la violence, les troupes britanniques commencent à se retirer et la fédération mise en place c'effondre. Plus tard cette année, le FNL a éliminé ses rivaux et a déclaré l'Arabie du Sud, y compris Aden, indépendante le 30 Novembre 1967, donnant naissance a un nouvel Etat, la République populaire du Sud-Yémen.

    En Juin 1969 l'aile marxiste du FLN prend le pouvoir, et le 1er Décembre 1970, la République démocratique et populaire du Yémen (RPDY) est établie. Les principaux dirigeants de cette aile est Abd al-Fattah Ismail, idéologue en chef du YSP (lui-même originaire de la province Hugariyyah au Yémen du Nord), Salim Rubayyi Ali al-Antar, et Ali Nasir Muhammad. Tous les partis politiques sud-yéménites fusionnent dans le Parti socialiste yéménite (YSP), qui devient le seul parti légal. Le régime établit par la suite des liens étroits avec l'Union soviétique, la Chine, Cuba et les palestiniens.


    Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses.(K.Marx)

  • #2
    En Algérie, et, dès l'indépendance, on aurait dû avoir une union de partis ouvriers, socialistes, progressistes et patriotes à la tête du pouvoir d'état.

    On aurait pu éviter la gabegie, l'accaparement des biens publics, des finances et autres biens par une minorité qui n'a été ni élue, ni cooptée par une assemblée nationale ou un ensemble de partis et organisations syndicales et populaires.
    Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses.(K.Marx)

    Commentaire

    Chargement...
    X