Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Algérie : le projet d'un grand port commercial au centre refait surface

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • noubat
    a répondu
    ilya un port en souffrance depuis sa réalisation: le port de DjenDjen!

    Laisser un commentaire:


  • azouz75
    a répondu
    au delà des chiffres énoncés, créer une infrastructure à-même de booster durablement les IDE et les exportations algéroises et algériennes, serait déjà un gros accomplissement.
    c'est ce qui me parrait primordial aussi, le reste c'est de l'habillage pour vendre du papier .

    Laisser un commentaire:


  • strange mistake
    a répondu
    azouz

    c'est de bonne guerre de citer tanger, et je dirais que c'est plutôt flatteur pour tanger med d'être pris pour référence avant même d'avoir atteint sa vitesse de croisière pour le seul tanger med I.

    cela dit, plus grand port de méditerranée, ça se calcule comment ? en longueur des quais, en superficie (des bassins, terre-pleins et zones logistiques), en trafic (nombre de containers/tonnes de marchandises) ? si c'est la longueur des quais, il faudra se mesurer à marseille (qui je crois a un projet d'extension) ou peut-être gênes. si c'est en nombre de containers, il faudra se tailler des parts de marché dans le transbordement face au duo algesiras-tanger (qui a l'avantage de pouvoir capter les flux sur les voies atlantiques), à gioia tauro, le pirée, ou encore le port d'enfidha qui comme tangermed sera un concurrent maghrébin et sera en exercice avant cap djinet. (enlevez les espaces) :

    http://photos1 .blogger. com /blogger/4504/1414/1600/ports%20conteneurs%20m%3F%3Fd.jpg

    à moins que les entrées-sorties entre l'algérie et l'international permettent à elles seules d'atteindre au port une vitesse de croisière en conformité avec ses objectifs. mais sauf le respect que j'ai pour rebrab, il me paraît difficile d'imaginer remplir les objectifs chiffrés dès 2015. au delà des chiffres énoncés, créer une infrastructure à-même de booster durablement les IDE et les exportations algéroises et algériennes, serait déjà un gros accomplissement.
    Dernière modification par strange mistake, 20 novembre 2008, 14h58.

    Laisser un commentaire:


  • DZmes Bond
    a répondu
    TSA roule-t'il pour Cévital ?
    Et ses comparaisons avec les autres, qu'il se les garde... journaliste de pacotille !

    Laisser un commentaire:


  • amicalement
    a répondu
    "ktefou 3arathe" ce rebrab (il a les epaules larges )!

    Laisser un commentaire:


  • azouz75
    a répondu
    auscasa, rasures toi mon ami, on parle de ce projet depuis l'ére Boumediene, et Tanger n'a rien à voir dedans .

    Laisser un commentaire:


  • auscasa
    a répondu
    Toutes ces études ont conclu à la viabilité économique de ce projet qui pourrait devenir le plus grand port de la méditerranée, loin devant Tanger med au Maroc.
    depuis 2003 on parlent de ce port, juste apres l'annonce du debut de traveau du tanger med.

    c'est pour quand la mise a jour de ce port? .

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    sa devrait rejuire rebrab
    les entrave bureaucratique ne font pas le poid face a rabrab c'est le feu vert du gouvernement qui est trop lent
    tsa depuit la derniere attaque contre leur site qui a été faite par maroki qui sont devenue comme sa

    Laisser un commentaire:


  • azouz75
    a répondu
    bonjour à tous

    je pense que la nouvelle formule du projet de cevital va lui permettre de voir le jour.

    Espérons seulement que la bureaucratie ne sera pas de la partie.

    PS

    TSA font exprès de mettre un peu de zèle dans leurs articles, il mêlent le port de Tanger à toutes les sauces.

    Laisser un commentaire:


  • Algérie : le projet d'un grand port commercial au centre refait surface

    Le projet de construction d'un grand port commercial dans la région centre refait surface. Le gouvernement a entamé les démarches de prospection pour trouver un site pouvant accueillir un port en eaux profondes pour désengorger celui d'Alger, asphyxié par la ville. Des dizaines de bateaux attendent plusieurs jours en rade pour décharger leurs marchandises. Le port d'Alger devenu exiguë n'arrive plus à supporter l'énorme trafic commercial induit par le développement spectaculaire de l'importation des produits alimentaires, des biens et services. «Le port d'Alger est trop petit. Nous avons demandé aux autorités de le délocaliser et nous attendons toujours une réponse favorable», affirme un armateur étranger implanté en Algérie.

    Cette situation pénalise l'économie nationale. «Il y a des bateaux qui attendent jusqu'à 20 jours en rade pour trouver une place et décharger. Les délais élevés d'attente au port d'Alger sont facturés en devises et c'est le consommateur qui paie la facture», ajoute le même armateur. En fait, pour amortir les pertes dues aux délais élevés de déchargement, les armateurs augmentent systématiquement le prix du fret maritime vers le port d'Alger d'au moins 30% par rapport aux tarifs pratiqués vers les ports marocains et tunisiens.

    Face à la hausse de l'activité commerciale, le gouvernement a dépoussiéré un vieux projet de construction d'un port dans la région centre, entre Dellys et Tenes, pour désengorger le port d'Alger. Quatre options sont sur la table des décideurs. La première est la réalisation d'un port en eaux profondes à Cap Djinet en partenariat entre l'Etat et le groupe privé Cevital. Ce projet, qui a bien avancé, a fait l'objet d'au moins cinq études concluantes de la part de bureaux d'études algériens et étrangers de renommée mondiale. Toutes ces études ont conclu à la viabilité économique de ce projet qui pourrait devenir le plus grand port de la méditerranée, loin devant Tanger med au Maroc.

    Les autres options consistent en l'agrandissement et la modernisation des ports de Zemmouri, de Dellys ou de Tenes. Ces ports qui ne disposent pas d'un tirant d'eau important peuvent constituer une solution provisoire à la saturation du port d'Alger qui traite notamment de l'importation des produits alimentaires, des matériaux de construction et des biens et services destinés aux entreprises.

    TSA
Chargement...
X