La participation italienne au Salon des travaux publics (SITP) s'est de nouveau faite remarquer pour l'édition 2008 vu sa consistance et son importance.

Certes, 33 entreprises italiennes, opérant dans différents secteurs en relation avec les travaux d'infrastructures et des grands ouvrages, ont pris part à cet important événement. D'autre part, la participation des entreprises habituées au marché algérien et qui ont eu à réaliser d'importants ouvrages à l'image de Astaldi, Condotte, qui ont à leur actif la réalisation du barrage de Taksebt ou encore le Port de Djendjen, des entreprises et non des moindres ont tenu à marquer leur présence pour la première fois comme la société PAV.I Groupe TOTO, un des plus importants holdings italiens spécialisés, qui est à l'origine de la réalisation de grands ouvrages et infrastructures et qui s'est même élargi maintenant au transport aérien et ferroviaire. De plus, même les bureaux d'études et d'ingénierie ont participé avec d'importantes sociétés telles que Géodata, Studio Altieri, et Inpra au Salon des travaux , sachant que ces trois entreprises ont la particularité de s'être installées sur le marché algérien à travers des filiales locales. Par ailleurs, d'autres secteurs étaient représentés aussi, tels que les engins de travaux publics, équipements pour la production de matériaux de construction, produits manufacturés en béton ainsi que les produits sidérurgiques. En ce qui concerne le marché algérien, l'Italie reste un des premiers fournisseurs en équipements industriels, occupant une place importante évaluée à près de 510 millions d'euros, soit (30%) des exportations de l'Italie vers l'Algérie durant les 7 premiers mois de l'année 2008. A cela, il faudrait ajouter le boom des produits sidérurgiques, dont le secteur des travaux publics est un grand consommateur, qui ont pour leur part enregistré une augmentation de 13 % pour atteindre une valeur de 736 millions d'euros durant les 7 premiers mois de l'année 2008, soit 43,5% du total des exportations. Il est utile de rappeler aussi que la participation italienne organisée par l'ICE, Institut italien pour le commerce extérieur, a vu pour la première fois la présence de la société " IGC Venezia " spécialisée dans les travaux sans tranchées. Secteur pour lequel un Desk, regroupant l'ICE et l'Association italienne pour les technologies sans tranchées (IATT), a ouvert récemment à Alger, le premier au niveau des pays du Bassin méditerranéen, chargé de promouvoir ce type de technologies. L'association IATT est d'ailleurs représentée au niveau du Pavillon central où s'est déroulée, jusqu'à hier, la semaine de l'Energie en Algérie et où l'Italie est présente officiellement pour la première fois avec une quinzaine d'entreprises, à l'image des grandes sociétés de Contracting telles que : Saipem, Bonatti, ABB, mais aussi Ansaldo Energia, Iride Aquagas Energy, Valvitalia, Al power (CPL), Inprotec, Mesit et la société FAAM Spa, spécialisée dans la production de batteries industrielles et solaires, qui a eu à rencontrer différents opérateurs algériens du secteur des énergies et dont l'objectif était de présenter sa gamme de produits classés sous le signe de l'écologie.

Finalement, en terme de chiffres et durant les dix premiers mois de l'année 2008, le montant des attributions des marchés en Algérie pour les entreprises italiennes a dépassé les 4,5 milliards d'euros dans le secteur de l'énergie. Sachant que lundi, le groupe Sonatrach a signé avec le Consortium Bonatti/Gavazzi impianti, un contrat EPC d'un montant d'environ 105 millions d'euros pour l'extension de la centrale électrique d'Alrar (wilaya d'Illizi).

Le Maghreb