Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Des lignes ferroviaires pour les Hauts-Plateaux et le Sud

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Des lignes ferroviaires pour les Hauts-Plateaux et le Sud

    Un avis d’appel d’offres international pour la réalisation d’une ligne ferroviaire dans les Hauts-Plateaux sera lancé dans les prochains jours.

    C’est ce qu’a annoncé le directeur général de l’Agence nationale d’études et de suivi des investissements ferroviaires (ANESRIF), Omar Ifticene. Intervenant hier sur les ondes de la Chaîne I de la radio nationale, il affirme que la réalisation de ce projet devant relier quatre villes de la région (Saïda, Tiaret, Boughzoul et M’sila) permettra à l’Algérie d’avoir enfin un véritable réseau ferroviaire. « Lorsque cette ligne sera réalisée, on pourra dire que nous avons un réseau ferroviaire. Cette ligne facilitera la réalisation de bretelles qui relieront le nord au sud du pays », explique-t-il. Outre la ligne des Hauts-Plateaux, le directeur annonce également le lancement d’un autre avis d’appel d’offres pour la réalisation d’une ligne ferroviaire dans le sud du pays. Cette ligne, inscrite dans le plan de modernisation du réseau ferroviaire, reliera Djelfa à Hassi Messaoud en passant par Laghouat et Ouargla. Selon M. Ifticene, le programme de développement et de modernisation du secteur du transport ferroviaire, dont les contours ont été tracés en septembre dernier, prévoit d’étendre le réseau national sur une distance de 9000 km au lieu de 3500 actuellement. « Cet objectif sera atteint d’ici à l’horizon 2014 », dit-il. Une enveloppe budgétaire de 18 milliards de dollars a été dégagée pour la concrétisation dudit plan.

    50 km de câbles volés à Alger

    Ce plan prévoit également la construction d’une ligne ferroviaire reliant l’aéroport d’Alger à Alger-Centre. Ce projet, qui attend l’aval de la commission nationale des marchés publics, porte également – manque de terrains oblige – sur la réalisation d’un tunnel de 2,5 km entre l’infrastructure portuaire et le centre de la capitale. Un groupement algéro-russe se chargera, précise-t-il, de la réalisation du projet. « Le programme prévoit également la création d’une gare centrale à El Hamma ainsi que la rénovation de certaines gares afin d’en améliorer l’exploitation », ajoute l’orateur. Revenant sur les projets de modernisation et de doublement de la rocade ferroviaire du nord (Annaba-Alger-Oran), M. Ifticene annonce l’entrée en exploitation de la ligne Alger-Thénia (janvier 2009), la ligne Alger-Blida (mars 2009).

    D’autres projets, concernant le doublement et l’électrification d’autres lignes de la même rocade sont en cours de réalisation ou seront lancés prochainement. Le développement du réseau ferroviaire est confronté, indique le responsable de l’ANESRIF, à un problème majeur : le vol de câbles électriques. Selon lui, environ 50 km de câbles de haute tension (25 000 volts) ont été volés au niveau du projet d’électrification du réseau de la banlieue d’Alger (lignes Alger-Thénia et Alger-El Affroun). Afin de parer à ce problème, l’agence a dû, souligne-t-il, recruter 400 agents pour surveiller les câbles et les équipements en attendant la finalisation des travaux. Pour rappel, le ministère des Transports avait annoncé, en 2005, qu’une enveloppe budgétaire de 500 milliards de dinars était consacrée au développement des chemins de fer en Algérie. Depuis, aucun bilan n’a été fait.




    Par Madjid Makedhi (El Watan)

  • #2
    l'Autoroute Est-Ouest c'est bien mais il faut investir massivement dans le rail.

    Commentaire

    Chargement...
    X