Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les salaires des patrons de Detroit réduits à 1 dollar

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • mansali06
    a répondu
    LE PLAN DE LA DERNIERE CHANCE POUR LES VOITURES AMERICAINES

    03 décembre 2008 | 07h49 dans L'EDITO DU JOUR
    Marc Fiorentino


    Les trois constructeurs Américains sont déjà en faillite. De Fait. Le Congrés doit décider cette semaine si il veut les maintenir sous respiration artificielle.C'est un peu le plan de la dernière chance pour les constructeurs automobiles Américains

    General Motors, Ford et Chrysler jouent leur peau cette semaine devant le Congrés. Et la peau de centaines de milliers de salariés. Ils devaient présenter un plan prouvant qu'ils étaient viables et qu'ils pouvaient se sortir de la crise pour obtenir l'aide du gouvernement.

    Il faut dire qu'avec des ventes de voitures qui ont chuter de 40% aux Etats Unis en Novembre, ce n'est pas une tâche facile. GM demande 18 milliards d'aide, Ford 9 milliards.Chrysler n'a pas encore fait sa demande.

    Les plans présentés n'ont rien de révolutionnaire: ventes des marques périphériques, GM vendrait Saab, Ford vendrait Volvo, réduction des effectifs d'un tiers au minimum, suppression d'un tiers des modèles et fermetures d'usines.

    En cas de refus du Congrés, y a t'il un plan B?
    Pour GM c'est une certitude, il n'y a pas de plan B et il y a même urgence. Si GM ne reçoit pas 4 milliards de financement d'ici la fin d'année, donc dans moins d'un mois, le Chapter 11, loi de protection sur les faillites, est inévitable. Ford pourrait tenir encore quelques mois mais Chrysler est également à l'agonie.

    Quelles sont les chances que le Congrés céde à l'appel des constructeurs?
    Les démocrates sont favorables à une aide immédiate, l'administration Bush et la plupart des Républicains opposés. L'aide risque de passer.

    Je dis risque car la réalité c'est que la meilleure solution, en tous cas pour GM, c'est de se mettre sous la protection du
    Chapter 11. GM est déjà en faillite.
    Et 18 milliards de dollars ne suffiront pas à changer la donne.

    Il faut rappeler que des secteurs entiers de l'économie américaine ont fait l'expérience du Chapter 11 et en sont sortis renforcés. Les compagnies aériennes dans les années 90, l'industrie de l'acier dans les années 2000. La décision est politique. Economiquement les trois constructeurs sont déjà en faillite

    http://www.fiorentino.fr/le-plan-de-...aines-628.html

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    yeah... ces gens se feront des millions avec leurs stock options des l'annonce du bailout. leur salaire c'est des cacahuetes a cote...

    Laisser un commentaire:


  • Pihman
    a répondu
    ils ont pris cette decision après avoir subi une veritale douche ecossaire lors des hearing au congrès
    par des congressman qui leurs reprochent leur train de vie extravagant maintenu même en venant quémander des mrds de $ d'aide

    Laisser un commentaire:


  • arayzon
    a crée une discussion Les salaires des patrons de Detroit réduits à 1 dollar

    Les salaires des patrons de Detroit réduits à 1 dollar

    C'était une des conditions implicites posées par les parlementaires afin que ceux-ci acceptent de mettre en place un plan en faveur des constructeurs.

    L'heure est à de nouveaux sacrifices à Detroit. Les patrons de Ford, de Chrysler et de General Motors (GM) ont promis à l'unisson, devant le Congrès, d'accepter un salaire symbolique de un dollar en 2009. Une concession relativement modeste pour des dirigeants qui ont accumulé de grosses fortunes, ces dernières années.

    Le geste est néanmoins significatif, car les Big Three demandent 34 milliards de dollars de prêts d'urgence (18 milliards pour GM, 9 pour Ford et 7 pour Chrysler) au Congrès, soit 9 milliards de plus que prévu. GM et Chrysler, les plus exsangues des trois, affirment même avoir respectivement besoin de 4 et 7 milliards de dollars avant la fin de l'année.

    Le dollar unique de salaire doit aussi donner le ton des négociations qui s'engagent aujourd'hui avec le syndicat des ouvriers du secteur automobile. Ce dernier se dit prêt à faire des concessions si elles ouvrent la voie à un retour à la viabilité de leur employeur. De son côté, GM prévoit de supprimer jusqu'à 31 500 emplois d'ici à 2012.

    Les chiffres des ventes automobiles en novembre (- 31% pour Ford, - 43 % pour GM, - 47 % pour Chrysler, - 34 % pour Toyota et - 32 % pour Honda) confirment ainsi l'impact dramatique de la crise du crédit.

    Sources : lefigaro.fr
Chargement...
X