Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La manne pétrolière de l'Algérie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La manne pétrolière de l'Algérie

    Bonjour à tous,

    Actuellement en raison notament des risques d'attentats en Arabie Saoudite sur les gisements pétroliers, le cours du pétrole atteint et a même dépassé les 40 Dollars ce qui est un taux exceptionnel et pas encore atteint jusqu'a present créant d'ailleurs un vent de panique sur les marchés.

    Si bien sur cela suscite des inquiétudes légitimes car le cours du baril aussi haut n'est pas du tout bon pour la stabilité des pays industrialisés ( car la reprise économique ne peut se faire avec un cours trop élevé) et on craint un choc pétrolier . Mais pour l'Algérie c'est une manne qui s'ouvre pour elle et c'est une occasion en or de faire fructifier et de doper son marché. Saura t'elle être à la hauteur?

    Que pensez vous de cette situation?

    Salutations

  • #2
    Bonjour à tous,

    Hier en constatant ce taux reccord du baril plus de 40 dollars, je me demandais comment l'Algérie allait savoir gérer cela et la Presse aujourd'hui parle de cette manne aussi .Le taux est vraiment elevé il n'y a pas une semaine il etait aux alentours de 28 Dollars et c'etait déja élevé. Si la situation perdure d'après M. Mékidèche cela représentera 15 à 20% de hausses des recettes d'hydrocarbures

    Une aubaine pour l’économie algérienne

    L’année 2003 restera sans doute une année de référence pour Sonatrach avec un chiffre d’affaires global équivalent à 25,1 milliards de dollars US, et des versements au Trésor public, au titre de la fiscalité pétrolière, d’un montant de 1 285 milliards de DA. Ces deux chiffrent constituent à eux seuls des records jamais atteints depuis l’indépendance du pays.
    Les réserves de change ont dépassé les 33 milliards de dollars. L’encours de la dette extérieure à moyen et long terme s’élève à 23,2 milliards de dollars à fin 2003, après une stabilisation à 22,5 milliards de dollars en 2002.
    Le Fonds de régulation des recettes depuis sa création en 2000, ce mécanisme a permis à l’Algérie d’épargner un excédent de trésorerie cumulé de plus de 1 000 milliards de dinars (environ 14,3 milliards de dollars), et dispose actuellement d’un solde de 8 milliards de dollars. “La dotation actuelle du Fonds permet d’assurer sur une année civile une contraction jusqu’à 12 dollars le baril”, affirment les spécialistes.
    Ces performances ont été réalisées avec un prix moyen du baril, dont l'impact sur la balance des paiements reste important, de 28,9 dollars/baril, bien au-dessus de la moyenne (25,2 dollars/baril) enregistrée en 2002 et celle (24,8 dollars/baril) de 2001.
    Au premier trimestre de cette année, l’Algérie a engrangé plus de 7 milliards de dollars, d’exportation d’hydrocarbures.
    Pourtant, la prudence s’impose : la croissance reste tirée par le secteur des hydrocarbures (35 % du PIB) ainsi que l’agriculture.
    Le secteur industriel reste peu performant, combinant un malaise profond du secteur public et un essoufflement du secteur privé, même si une bonne partie des activités du secteur privé, y compris formel, échappe aux statistiques officielles.
    Cette fragilité persistante de la croissance hors hydrocarbures montre que l’on n’a pas encore touché le cœur des réformes.

    A lire La Grosse cagnotte

    A propos de Pétrole, je vous conseille de lire aussi la nouvelle hypothèse émise au sujet cette flambée soudaine des prix. Certains analystes émettent l'hypotothèse que Washington serait derrière car on dit souvent à qui profite le crime et là dans le cas présent cela renflouerait les caisses entre autres de l'Arabie Saoudite dans le but de les convaincre de financer l'effort de guerre américain. C'est n'est pas de la fiction,presque un bon polar en tous les cas aussi passionnant : Comment Washington dope le baril



    Salutations

    Commentaire


    • #3
      Hello Morgane,

      Logiquement ,ils doivent etre tous a leur calculette pour définir le taux et la super cagnotte qui va leur tomber sur leur compte suisse ...

      Faut pas oublier les promesses faites aux proches....
      L'appart à Paris,le Yacht,la derniére de chez dernier caprice de l'année 2004 :ben:

      Commentaire


      • #4
        Que faire de 40 Milliards de dollars de réserves ?

        Que faire de 40 Milliard de dollars de réserves ?

        A la fin de l'année, le ministre de l'economie table sur 40 Milliards de dollars de reserves de changes. Les avis divergent sur son utilisation.
        M benbitour dans récent interview a liberté pense que ca ne changera rien a notre situation économique. Le ministre des finances selon le QO compte payer par anticipation aux échances la dette algerienne. Pour le citoyen lambda l'état doit augmenter le niveau de vie des algeriens. d'autres préconisent de relancer l'investissement . Pour l'insant cette argent reste dans les banques , en tout cas c'est ce qu'on nous dit !
        “If you think education is expensive, try ignorance”
        Derek Bok

        Commentaire


        • #5
          Ecoutes, si vous ne savez pas vraiment pas quoi en faire, je peux toujours vous refiler le No de mon compte... :biggrin:
          BEHIND EVERY
          SUCCESSFUL WOMAN
          IS... HERSELF!

          Commentaire


          • #6
            Ya benti rani fi ghaybouba meddahk

            Commentaire


            • #7
              Du pétrole en Algérie uniquement pour 16 ans

              Notre pays sera un importateur net de brut à partir de 2020.
              Dans la Revue statistique sur l’énergie dans le monde daté de juin 2004 de British Petroleum, compagnie pétrolière N° 3 à l’échelle de la planète, le groupe anglo-américain réputé pour ses analyses et ses données chiffrées sur le secteur indique que la durée de vie des réserves pétrolières de l’Algérie n’est que de 16 ans. De façon plus précise, les réserves prouvées de brut du pays sont, à fin 2003, de 11,3 milliards de barils, soit environ 1, 6 milliard de tonnes. Elles représentent 1% des réserves mondiales. L’Algérie a produit en 2003 pour 1,8 million de barils/ jour de liquides. Rapportée au niveau d’extraction du pays, la durée des réserves n’est que de 16 ans. Ce qui veut dire, nous semble t-il, — si entre-temps, il n’y a pas eu de découvertes significatives ou de réévaluations à la hausse des accumulations de brut dans les gisements —, que l’Algérie sera un importateur net de pétrole à partir de 2020. En comparaison, la durée de vie des réserves de pétrole du Nigeria et de la Libye, respectivement premier et second producteurs de brut en Afrique est de 43 ans et de 66 ans. L’Angola risque de ravir à l’Algérie sa place de troisième producteur dans le continent. Bien qu’aujourd’hui, ses réserves prouvées soient seulement de 8,9 milliards de barils et une production de 885 000 barils/jour, leur durée de vie est de 27 ans. Avec les successives découvertes enregistrées dans le golfe de Guinée, ces chiffres seront sans doute revus à la hausse au cours des prochaines années. En comparaison avec les pays du Golfe et d’autres pays grands producteurs de brut, les ressources de l’Algérie s’avèrent très modestes. La durée de vie des réserves est de 73 ans pour l’Arabie Saoudite, de 92 ans pour l’Iran. Elle est de 71 ans pour le Venezuela, 22 ans pour la Russie et le Kazakhstan.
              En revanche, les ressources gazières de l’Algérie sont beaucoup plus importantes. Ses réserves prouvées sont à fin 2003 de 4 520 milliards de m3, soit 2,6 % des réserves mondiales. Leur durée de vie indique British Petroleum est de 54 ans. Les réserves de gaz de l’Algérie sont classées septième au monde. Sa production, de 82 milliards de mètres cubes en 2003, place le pays au cinquième rang à l’échelle de la planète.
              En résumé, l’Algérie est un pays beaucoup plus gazier que pétrolier. Et ces chiffres invitent de façon urgente à réfléchir, dès aujourd’hui, sur l’après-pétrole et à une véritable industrie de biens et services de substitution aux hydrocarbures, à mettre en place d’ici à 2020.

              http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=28631
              “If you think education is expensive, try ignorance”
              Derek Bok

              Commentaire


              • #8
                Si on avait eu un gouvernement compètent dans l’intérêt de la nation notre pétrole aurait du être préservé pour la consommation intérieure, l’exportation du gaz suffisait largement.

                Le peuple algérien a été trahi, l’argent du pétrole a servit à importer la nourriture que l’on pouvait produire, il a servit à acheter des usines clef en main dont beaucoup ont fini à la casse, au lieu de miser sur les petites et moyenne entreprises, il a servit à engraisser 1% de la population.


                Après 40 de dictature, c'est encore le pauvre peuple qui paye la facture.

                Voyez ce qui s’est passè en Allemagne de l’Est des entreprises qui n’avaient plus de marché parce que trop obsolètes, trop cher à remettre à niveau ont été laminè, parce que le protectionisme c'est fini !!
                L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

                Commentaire


                • #9
                  durée de vie des réserves pétrolières de l’Algérie n’est que de 16 ans
                  Je ne cacherai pas que celà m'inquiète.Où est donc passé tout le pétrole du pays?! C'est une des ressources principales et dans 16 ans ça sera terminé! Pauvre Algérie.A croire que tout marche à l'envers chez nous.

                  Louisa
                  Quand le sage montre la lune l'idiot regarde le doigt.

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par stan
                    la durée de vie des réserves pétrolières de l’Algérie n’est que de 16 ans
                    oh mon dieu que va t on devenir on va mourire de faim
                    la politique de gestion des hydrocarbure de notre pays est catasctrofique
                    les USA sont parmi ceux qui ont le plus important reserve au monde et depui tjrs il etais importateurs,pour que les generations a venir puissent en emprofiter(ca c des gens qui pense) :biggrin:
                    si La parole est d'argent, le silence est d'or
                    le plus beau bijoux que possede une femme c est le cilence, malheuresement elle ne le porte po trop souvent

                    Commentaire


                    • #11
                      Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, malmsteen! :wink:

                      Les USA ont à peine 8% des réserves mondiales du pétrole, consomment le quart de la production mondiale et importent 60% de leurs besoins. Et en termes de réserves stratégiques, ils en ont pour 3 mois maxi. En plus clair, les USA dépendent beaucoup du pétrole du Golf (60 % des réserves mondiales) et comme le dit Kerry, il va falloir penser à l'après pétrole si les USA ne veulent pas couler.

                      Pour revenir à l'Algérie, grâce au gaz naturel, elle aura un sursis de 2 ou 3 décennies après l'épuisement du pétrole et d'ici là, les algériens ont interêt à se mettre au travail et à se choisir de vrais dirigeants capables de sauver l'Algérie.

                      Commentaire


                      • #12
                        SELON LE DÉPARTEMENT AMÉRICAIN DE L’ÉNERGIE
                        L’Algérie dispose d’un important stock pétrolier

                        http://www.lexpressiondz.com/T20040913/ZA4-7.htm
                        :biggrin: :biggrin:
                        L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

                        Commentaire


                        • #13
                          salut

                          ben c ce qu on m a apris a lecole ,decidiment .........
                          Envoyé par nassim
                          les algériens ont interêt à se mettre au travail et à se choisir de vrais dirigeants capables de sauver l'Algérie.
                          mais c est qu on essai de faire depuis 10 ans dejas
                          si La parole est d'argent, le silence est d'or
                          le plus beau bijoux que possede une femme c est le cilence, malheuresement elle ne le porte po trop souvent

                          Commentaire


                          • #14
                            du pétrole en Algérie seulement pour 16 ans

                            je comprends pas, les ressources gazières et pétrolières de lAlgérie ne sont exploitées que sur 1/4 du territoire national!!! javais lu un article qui disait que compte tenu du fait que 1/4 seulement du sahara avait été exploité et/ou étudié cela laissait laissait des perspectives très intéressantes pour lavenir!

                            De plus, sil ne reste que 16 ans de pétrole comment se fait-il que lAlgérie ambitionne de produire 2 millions de barils/jour en 2010 contre 1.2 millions aujourd'hui??, à ce rythme cest plus 16ans mais 10ans??

                            Commentaire


                            • #15
                              ils restent encore des réserves non explorées

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X