Annonce

Réduire
Aucune annonce.

288 milliards de dollars pour le programme quinquennal

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #46
    Je sais pas si tu as lu ce que tu postes ou pas. mais ton pdf parle des réalisations 1999 à 2008 (l ère de fakahmtou bouteflika 1er)

    l article parle lui du plan 2010 -2014. C est pas encore des réalisations!! C est un budget prévisionnel. Dont la moitié va servir à ... financer des projets déjà existants..

    Commentaire


    • #47
      Celui qui est basé sur la visibilité et l'ergonomie du site Web !!

      C'est d'aujourd'hui : http://www.algerie-dz.com/forums/sho...d.php?t=169727
      Non pratiquement tout les classements notent trés mal l'université d'Alger, ou alors dans les autres elle n'y figure même pas je suis désolé Jawzia mais c'est pas un article qui va contredire des classements internationaux reconnu.

      L'université algérienne à d'autres problèmes que la recherche.

      Si tu as d'autres classements qui disent le contraire n'hésite pas on les attends avec impatience.

      Commentaire


      • #48
        Dans le classement académique des universités mondiales 2009 ou classement de Shanghaï, la première université algérienne arrive à la 4116 positions (université Djillali Liabès). L'USTHB est classée à la 7008 position. Notre ESI (Ecole Supérieur d'Informatique), première école d'informatique d'Afrique, est classée 8960e mondialement et 96e en Afrique. On trouve dans le top 500 mondial, une seule université arabe : King Saud University.

        Academic Ranking of World Universities - 2009
        http://www.arwu.org/ARWU2009.jsp

        Il ne faut pas se mentir. Notre université va mal. Du moins pas au niveau où elle doit l'être. Il faut engager des réformes et débloquer de l’argent pour la moderniser. Les changements d’appellations en "grande école" ne serviront à rien. Il faut tisser des partenariats avec de grandes écoles et universités étrangères pour hisser le niveau, réformer les programmes, se doter de moyens pédagogiques modernes, améliorer les conditions et les salaires des enseignants etc ...

        L’Algérie arrive en bas du tableau
        15 Septembre 2009
        L'Expression

        Malgré toutes les réformes engagées aucun résultat n’est perceptible. Encore une fois, l’enseignement supérieur essuie un camouflet en matière de performances. En effet, un classement mondial effectué par le site Ranking Web of World Universities a confiné les universités algériennes au fond du sac du classement mondial. Le critère pris en compte par le site demeure celui des activités et participations pour mettre en place les recherches scientifiques et les publier sur le site Internet.

        Ainsi, semble-t-il, malgré toutes les réformes et les dispositions qui ont été prises par nos responsables depuis maintenant plusieurs années, l’Algérie, suite à ce nouveau classement, n’a pu se classer qu’en bas du tableau.

        En effet, il n’y a pas quoi pavoiser. L’université Djilali-Liabès figure au 4116e rang du classement à l’échelle mondiale et au 29e de celle des pays arabes et 27e de celle de l’Afrique. Quant au classement africain, l’université Aboubakr-Belkaïd arrive juste après celle de Djilali-Liabès en se positionnant à la 24e place suivie directement par la faculté de Batna classée à la 47e place des pays africains et figure en 5548e du classement mondial. L’université de Constantine, elle aussi, n’a pu se classer qu’en 62e position des pays africains et la 6766e place à travers le monde. A la grande surprise de tout le monde, l’université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene n’arrive qu’en 65e position dans le classement des pays africains et à la 7008e place mondialement, ce qui montre qu’elle est largement au-delà de la liste des 6000 qui étaient en compétition. L’université Abdelhamid- Ben Badis de Mostaganem n’est pas mieux lotie, puisqu’elle est classée à la 70e place sur la liste des pays africains et en 7205e sur l’échelle mondiale. Quant à l’université d’Alger, elle est en 76e position au classement africain et à la 7849e mondialement et celle de Béjaïa en 86e position. L’université de Boumerdès figure à la 91e position en Afrique et à la 8727e place dans le monde tandis que l’Ecole nationale de l’informatique arrive en 96e position du classement africain et 8960e mondialement. Quant à l’université Mohamed-Boudiaf d’Oran, elle se classe en 98e position et à la 9004e place du classement mondial.

        Par ailleurs, les Etats-Unis confirment, comme à chaque fois, leur statut de leader avec les 40 premières places parmi les 50 en compétition.

        L’université «MIT» de la Technologie du Massachusetts est classée première suivie de la grande et prestigieuse Université de Harvard. Hormis les facultés américaines, plusieurs universités de par le monde ont pu se classer parmi les 50 premières dont les universités canadiennes, britanniques, brésiliennes ainsi que celles de Taïwan, le Japon aussi et enfin le Mexique. Surprise: le classement des universités saoudiennes aux cinq premières places des universités arabes laissant juste derrière elles, celle du Caire qui est classée en 6e position tout en sachant que l’université du Roi Saoud est positionnée elle aussi parmi les plus grandes universités arabes puisque classée 197e sur 6000 à travers le monde.
        Dernière modification par shadok, 21 mai 2010, 16h11.
        Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

        Commentaire


        • #49
          c'est pas un article qui va ...
          C'est pas l"article mais les propos du responsable de la direction de la recherche scientifique. Un type des plus crédibles.

          L'université algérienne à d'autres problèmes que la recherche.
          C'est justement sur le plan de la recherche, que j'objectais les propos de Ayoub par sur le plan de l'architecture ou de l'ergonomie des sites web,
          Dernière modification par jawzia, 21 mai 2010, 17h47.

          Commentaire


          • #50
            SHADOCK a raison, l'algerie a réussi le pari difficile d'amener des millions de gamins a l'école puis a l'université.
            mais on a négligé la qualité pour la quantité.
            maintenant qu'on a 7 ou 8 millions de scolarisés, le gouvernement aurait du s'attaquer a moderniser nos universités,relever le niveau scolaire,ouvrir de nouvelles écoles ect ect

            mais on sent que c'est pas la priorité absolue de boutef.
            il pense plutot aux infrastructures .
            ok pour les 2 premiers plans de boutef ,il y avait un gros retard, autoroutes,aéroports,ports ect ect mais pour ce dernier ,la part belle aurait du revenir a la matière grise.

            en misant sur les cerveaux,on prépare l'apres petrole.beaucoup de pays sans aucune ressource ont misé sur l'education et sont devenues des puissances mondiales.
            boutef fait une grosse erreur avec sa mosquée !!!
            3 milliards c'est énorme !on l'appelera la mosquée bouteflika ???

            sinon bravo nos politiques pour l'opacité des differents plans arf
            un seul député a osé se lever.
            c'est l'avenir des generations futures qui me fait peur avec des politiques pareil.eux sont a l'abri,pourquoi se soucieraient ils des 50 millions d'algeriens dans 20 ans ? et sans pétrole.......aie
            mais bon je reste optimiste quand meme.

            Commentaire


            • #51
              tout le monde a evidement compris que je ne parlais pas d'architecture du site web mais que j'ai poste ceux-cia titre informatif... Je parlais de l'existence reelle de ces universites dans ces pays, bien entendu...

              Commentaire


              • #52
                L’Algérie arrive en bas du tableau
                15 Septembre 2009
                L'Expression

                Malgré toutes les réformes engagées aucun résultat n’est perceptible. Encore une fois, l’enseignement supérieur essuie un camouflet en matière de performances. En effet, un classement mondial effectué par le site Ranking Web of World Universities a confiné les universités algériennes au fond du sac du classement mondial. Le critère pris en compte par le site demeure celui des activités et participations pour mettre en place les recherches scientifiques et les publier sur le site Internet.
                ce classement se fait sur les parutions EN ANGLAIS...

                ce journaliste a vraissemblablement jamais mis les pieds a luniversité...il saureait alors que les algeriens decrochent des diplomes universitaires nords-americains sans problemes

                le nombre dalgeriens etudiants, maitre de conference et chercheurs en amerique du nord est impressionnat (des dizaines de milliers, chiffre en augmentation constante)

                pour des francophones, il faut le souligner...

                ces classements ne prouvent rien, ne demontrent rien, et si on sinterressait au comités de lecture des revues scientifiques (qui autorisent la parution darticles..) on en apprendrait de belles !!

                mais ce journaliste ne fait pas son metier, il glane des anneries sur le net, et y ajoute sa couche de sottise crasseuse ensuite...

                luniversité algerienne exporte ses cervaux...au contraire de la presse algerienne...personne a letranger ne semble vouloir de nos journalistes...

                ceci expliquant cela !!!

                Commentaire


                • #53
                  Excellent, somme importante, il faut savoir la gérer, patience les amis...quant à ceux qui veulent nous mettre des batons dans les roues feront inéluctablement chou blanc




                  Fa9ou

                  Commentaire


                  • #54
                    C'est pas l"article mais les propos du responsable de la direction de la recherche scientifique. Un type des plus crédibles.
                    Tu dis: "Un type des plus crédibles." Pourtant tout les classements disent le contraire. Ce type n'a pas à ce juger lui même, c'est à ses paires de le juger.

                    Moi ce qui me dépasse avec toi c'est que tu oses mentir sans vergonne sur des sujets aussi évident est ou tout le monde connait la vérité et ou tes alégations peuvent être vérifié en deux clics et ou tout même tu es incapables de fournir des classements contradictoires. (Je sais que tu es un adepte de la communication à la sauce Rebrab mais ici ca ne marche pas)

                    C'est justement sur le plan de la recherche, que j'objectais les propos de Ayoub par sur le plan de l'architecture ou de l'ergonomie des sites web,
                    L'universités est un tout, et les classements prennent en compte plusieurs critéres. Et le plus prestigieux d'être eux sont sans appel face à l'université algérienne. Le reste c'est de la littérature.

                    Commentaire


                    • #55
                      Ce type n'a pas à ce juger lui même, c'est à ses paires de le juger.
                      Je ne te ferai pas l'humiliation de te publier son CV mais si tu connais la valeur de cela..... ce sera largement (très largement) suffisant !

                      Commentaire


                      • #56
                        Je ne te ferai pas l'humiliation de te publier son CV mais si tu connais la valeur de cela..... ce sera largement (très largement) suffisant !
                        Mais oui, oui j'attends toujours tes chiffres contradictoires qui n'existent pas !!!!! Tu es fort pour noyer les baleines.

                        Je ne te ferai pas l'humiliation
                        Tu es la pour humilier les gens ??? Bravo l'état d'esprit !!! Moi je pense que tu commences à t'énerver et tu ne sais plus quoi dire.
                        Dernière modification par Black, 22 mai 2010, 13h18.

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X