Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Djezzy ne vaudrait que 2 milliards de dollars

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Djezzy ne vaudrait que 2 milliards de dollars

    en tout cas pour moi l'état algérien ne devrait pas débourser plus que cette somme!!

    "Ce n'est plus à démontrer, l'Algérie est bel et bien décidée à racheter l'opérateur de téléphonie mobile Djezzy. Cela a, d'ailleurs, été réaffirmé à diverses occasions, aussi bien par le ministre des Finances, M. Karim Djoudi, que par le ministre des PTIC, M. Hamid Bessalah. Djezzy est une entreprise de droit algérien et restera algérienne. Cela a été clarifié. M. Bessalah a récemment précisé, pour ce qui concerne le futur statut de l'opérateur, que le gouvernement dispose d'une méthode et d'un plan qui seront, d'ailleurs, dévoilés au moment opportun. Dans de telles conditions, une seule question reste à clarifier : à quel prix Djezzy devra être racheté ? Une question qui s'impose, d'autant plus que le ministre des Finances, M. Karim Djoudi, a clairement signifié que les discussions qui sont actuellement en cours ne doivent être assimilées à des négociations en bonne et due forme. Pour l'heure, des estimations sans lancées ici et là sans donner une image assez claire de la valeur de l'opérateur. Le patron du groupe OTH, voulant en tirer le meilleur profit, le valorise à 7 milliards de dollars. D'autres estimations, américaines notamment, varient entre 5 et 6 milliards de dollars. Par contre, un haut responsable au ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication situe la valeur de Djezzy entre "3 et 5 milliards de dollars maximum". Mais dans la situation actuelle, il serait plus intéressant d'être plus précis. Il faut d'abord prendre en compte le fait que les actions du groupe OTH perdent chaque jour de la valeur sur les Bourses où elles sont cotées. Selon certains médias des pays du Golfe, le groupe Orascom Telecom Holding a perdu plus de 60% de sa valeur au cours des deux dernières années, se situant actuellement, à 28,8 milliards de livres égyptiennes. Ce qui équivaut à 5,2 milliards de dollars. Selon d'autres sources, Orascom Telecom Holding a actuellement une capitalisation de 6 milliards de dollars avec une dette nette de 5,11 milliards de dollars à la fin de 2009. Dans une telle situation on imagine mal l'attribution à Djezzy d'une valeur supérieure à la capitalisation boursière du groupe mère. Certains analystes se hasardent même à dire qu'ils sont sceptiques à croire que Djezzy puissent être valorisé à plus de 2 milliards de dollars et ce, pour les estimations les plus généreuses.
    Cela peut être étayé par plusieurs arguments. Au-delà de la capitalisation boursière du groupe OTH, il serait intéressant de se pencher sur plusieurs éléments des actifs de l'opérateur en Algérie, lesquels sont essentiels à l'estimation de la valeur de l'opérateur. Tout analyste financier devant se pencher sur la question devra prendre en compte les biens meubles et immeubles de l'opérateur. Or l'on se rend compte que Djezzy ne dispose pas de biens immobiliers. Aussi bien le siège social de l'entreprise que les différentes boutiques de l'opérateurs ont élu domicile dans des locaux loués. En réalité, la richesse de l'entreprise réside dans ses abonnés. Un désengagement des utilisateurs du réseau Djezzy au profit de Mobilis et de Wataniya Télécom réduirait la valeur d'OTA à néant. Il faut d'ailleurs signaler, dans ce sens, que Djezzy a perdu 100 000 abonnés entre septembre et décembre 2009. L'opérateur voit également ses parts de marché se réduire. Ainsi, selon le dernier rapport financier du groupe OTH pour le 1er trimestre 2010, celles-ci ont baissé de 13% en une année. Les revenus de l'opérateur ont également baissé de 7,8%. Le groupe OTH se retrouve donc dos au mur, avec une dette importante et une valorisation boursière qui baisse chaque jour un peu plus. Faire traîner les négociations dans la durée ne ferait que l'enfoncer davantage."
    Le Maghreb
    "Ce qui est à moi, est à moi, ce qui est à vous est négociable."

  • #2
    Il devrait l'acheter pour 2 milliards et le revendre pour 6 milliards au groupe Sud Africain.

    Commentaire


    • #3
      on peut encore baisser le prix, avant la fin de 2010 djezzy vaudra encore moins

      Commentaire


      • #4
        Djezzy vaut 9 milliards de dollars selon la banque d'investissement EFG-Hermes. Elle a investit dans notre pays, plus de 4 milliards de dollars.

        Rachat d'Orascom Telecom par MTN : le bras de fer algérien

        Jeune Afrique
        29/04/2010

        Le groupe de télécommunications sud-africain MTN a annoncé publiquement son intention de racheter l’Égyptien Orascom Telecom – dont sa juteuse filiale algérienne OTA. Une opération qui n’est pas du goût d’Alger.

        L’information circulait dans les milieux financiers depuis une semaine. MTN a finalement choisi de se lancer à l’assaut d’Orascom. Mercredi 28 avril, le groupe sud-africain a rendu publiques ses discussions de rachat avec la direction d’Orascom, déjà révélées par des agences économiques, le 22 avril.

        Mastodonte africain

        Alors que la banque d'investissement EFG-Hermes a évalué Orascom à 9 milliards de dollars, la transaction pourrait tourner autour de 10 à 12 milliards de dollars. En cas de réussite, MTN récupérerait les 93 millions de clients du groupe égyptien dans le monde et deviendrait le quatrième acteur du secteur de la planète. Orascom est présent en Tunisie, au Zimbabwe, ainsi qu’au Pakistan et en Corée du Nord. Mais c’est son implantation en Algérie, via sa filiale locale OTA, qui est la plus rentable. Sa marque Djezzy, leader sur le marché du mobile, rend l’entreprise particulièrement juteuse.

        Les autorités algériennes ne l’entendent pourtant pas de cette oreille. « Toute transaction concernant OTA sera nulle et non avenue », a réagi le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, dans un communiqué.

        Alger pourrait utiliser tous les moyens en sa possession pour s’opposer au rachat d’OTA. Le gouvernement, qui ne fait pas partie de ses actionnaires, assure pouvoir utiliser son droit de préemption ou encore opérer un retrait de la licence.

        La loi de 2009 sur les investissements étrangers

        Autre menace brandie par Alger : la loi sur les investissements étrangers votée en 2009. Celle-ci stipule que les entreprises étrangères doivent désormais s’associer à un investisseur local, à hauteur de 30 % du capital dans le secteur de l’importation de produits « pour la revente en l’état » et de 51 % pour les autres investissements étrangers.

        Alors que les autorités souhaitaient imposer ces mesures de manière rétroactive à l’ensemble de l’économie, la levée de boucliers des investisseurs internationaux, dont les français implantés de longue date, les avait forcées à faire marche arrière. Il n’est donc pas certain que le gouvernement puisse s’en prévaloir dans le cas du rachat d’OTA, un groupe privé déjà aux mains d’étrangers.

        Ironie du sort, une précédente polémique avec Orascom avait déjà entraîné une révision de la législation algérienne. En 2007, la firme égyptienne, également présente dans l’industrie, avait revendu l’intégralité de ses cimenteries – initialement achetées à l’État algérien – au groupe français Lafarge, encaissant au passage une belle plus-value. Alger, qui n’avait pas été consulté pour cette transaction entre deux opérateurs privés, s’était profondément vexé.

        Depuis, OTA a connu des problèmes avec le fisc. Le groupe devrait encore 25 millions de dollars au Trésor public algérien, ce qui expliquerait le blocage du transfert de ses bénéfices 2009 vers sa maison mère par la Banque d’Algérie. Selon la nouvelle législation, un groupe ne peut transférer des dividendes à l’étranger que s’il est déclaré en règle par les services fiscaux.

        Cet imbroglio donne une arme supplémentaire à Alger pour peser sur les négociations, en même temps qu’il donne à Orascom une raison de plus de quitter l’Algérie.
        Dernière modification par shadok, 20 mai 2010, 21h11.
        Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

        Commentaire


        • #5
          jeune afrique est tres peu credible quand il sagit des affaires algeriennes

          djezzy ne vaut guere plus de 2 milliards, et la valeur baise chaque jour depuis novembre, ce qui est tout benefice

          djezzy est une societe de droit algerien, soumises aux regles de commerce algeriennes

          lavis des autres, on en a rien a secouer

          Commentaire


          • #6
            Bon courage à notre gouvernement s’il peut acheter Djezzy pour 2 milliards de dollars.
            Une entreprise qui a investit plus de 4 milliards dans notre pays.
            Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

            Commentaire


            • #7
              Djezzy vaut 9 milliards de dollars selon la banque d'investissement EFG-Hermes
              Avec une licence qui expire en 2016 , je suis un peu sceptique .
              .


              Nul n’est plus désespérément esclave, que ceux faussement convaincus d’être libres"-JWVG

              Commentaire


              • #8
                2015 pou être plus exacte ....

                Commentaire


                • #9
                  sawiris paie des articles complaisants dans la presse occidentale, pensant ainsi faire une pression sur limage de lagerie

                  il se plante completement, lalgerie est un pays souverrain, et les journalistes economiques occidentaux, et leur credibilité, leur ethique, leur serieux, on connait que trop

                  (enron, societe generale, subprime, credit lyonnais...)

                  Commentaire


                  • #10

                    Djezzy vaut 9 milliards de dollars selon la banque d'investissement EFG-Hermes.
                    Je pense que 9-10 milliards c'est la valeur totale de Orascom (incluant Egypte, Tunisie, Pakistan...)

                    Commentaire


                    • #11
                      djezzy quand a elle vaut au plus 2 miiliards

                      et je suis large

                      Commentaire


                      • #12
                        2015 pou être plus exacte ....
                        Merci pour la précision

                        et je suis large
                        une diète s'impose alors
                        .


                        Nul n’est plus désespérément esclave, que ceux faussement convaincus d’être libres"-JWVG

                        Commentaire


                        • #13
                          une diete simpose.........

                          disons que continuer a leur mettre pression suffira

                          quils comprennent a qui ils ont a faire, force restera a la loi

                          a la loi algerienne bien entendu !

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Karim28
                            Je pense que 9-10 milliards c'est la valeur totale de Orascom (incluant Egypte, Tunisie, Pakistan...)
                            D'après plusieurs sources, Djezzy représente 60% ou 80% du groupe OTH. Fais un petit calcul et tu trouveras qu’elle vaut bien plus que 2 milliards de dollars.
                            Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

                            Commentaire


                            • #15
                              shadock a dit :

                              D'après plusieurs sources, Djezzy représente 60% ou 80% du groupe OTH. Fais un petit calcul et tu trouveras qu’elle vaut bien plus que 2 milliards de dollars.

                              ------------------------

                              la licence expire dans moins de 5 années...le chiffre de 2 milliards est encore trres genereux

                              la valeur diminue mecaniquement chaque jour...affrirmer le contraire cest plutot hasardeux

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X