Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Une banque de développement chinoise bientôt en Algérie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Une banque de développement chinoise bientôt en Algérie

    Une banque de développement chinoise bientôt en Algérie. Une banque commerciale sud-coréenne est envisagée. La sphère financière effectue suit, avec un peu de retard, le développement des flux commerciaux entre l’Algérie et l’Asie.

    Les activités du Fonds national d’investissement(FNI), bras financier de l’Etat algérien dans le domaine du financement des projets publics et du développement de l’industrie continuent, près de 18 mois après sa création, d’être entourées de la plus grande discrétion qui confine dans certains cas à la confidentialité. Son Directeur Général, M. Saddek Alilat, vient d’effectuer en quelques mois plusieurs voyages en Asie qui l’ont mené successivement en Corée du sud et en Chine. Le dernier de ces déplacements s’est soldé par un accord de principe pour l’installation en Algérie d’une banque commerciale coréenne.

    Le principal résultat du périple asiatique de M. Saddek Alilat devrait se traduire d’autre part par l’arrivée en Algérie d’une importante banque de développement chinoise. L’information est à rapprocher de l’accroissement sensible des flux commerciaux et des relations d’affaires entre l’Algérie et la Chine au cours des dernières années.

    Selon une étude récente, la part de la Chine dans les importations algériennes est passée entre 2004 et 2009 de 2 % à plus de 8%. La Chine se place ainsi devant les Etats-Unis en termes de part de marché algérien.

    Le Fonds national d’investissement a été installé en mars 2009 avec une dotation initiale d’un capital public de 150 milliards de DA (1,5 milliard d’euros). Ce fonds est destiné à suppléer les banques commerciales qui ne disposent ni des ressources financières longues, ni des ressources humaines qualifiées pour prendre en charge le financement des investissements structurant à moyen et long terme pour l’économie nationale. Lors de la cérémonie d’installation du Fonds, le ministre algérien des finances avait indique que les ressources du FNI pourraient être portées à moyen terme à 10 milliards d’euros afin de « répondre aux besoins de restructuration du secteur économique en évitant le recours au financement extérieur ».

    Maghreb Emergent
    Proverbe Chinois : "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir"
Chargement...
X