Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le président du HCP s’étonne sur la pertinence de l'IDH

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le président du HCP s’étonne sur la pertinence de l'IDH

    Le Haut Commissaire au Plan, M. Ahmed Lahlimi s'est dit "fort étonné" par les déclarations du représentant du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Maroc, Bruno Pouëzat, sur la pertinence présumée de l'actuel Indice du Développement Humain (IDH) dans le classement des pays.

    "Cette allégation m'étonne d'autant plus qu'elle est attribuée à un représentant délégué du PNUD", a affirmé M. Lahlimi, cité lundi par le quotidien ''Libération'', tout en contestant point par point les déclarations du représentant du PNUD au Maroc.

    "En ce qui concerne la pertinence, cela ne me semble pas être l'avis de la communauté statistique internationale légitimement représentée par la Commission statistique des Nations Unies", a déclaré M. Lahlimi en réponse aux propos de Bruno Pouëzat, rapportés vendredi dernier par l'AFP, affirmant que "le PNUD ne changerait pas sa méthode de classement des pays en matière de développement humain".

    M. Lahlimi a rappelé que "la réponse du PNUD à la Commission statistique des Nations Unies, lors de sa réunion sur cette question, avait reconnu et continue à reconnaître les limites de l'IDH", ajoutant que "le PNUD s'est engagé à le modifier dès qu'il le pourrait".

    "Le PNUD justifie sa position par l'absence de statistiques suffisantes pour permettre un indice de développement humain plus pertinent. Nous savons, du reste, que plus d'une soixantaine d'Etats contestent l'absence de statistiques fiables ou de statistiques tout court", a dit M. Lahlimi, estimant que "le représentant du PNUD au Maroc ne peut pas ne pas convenir que, dans ces conditions, il est pour le moins aberrant de procéder à des classements des pays en fonction de leurs performances évaluées sur cette base".

    "C'est sur les réalisations des pays que doivent être jugées les performances", a déclaré M. Lahlimi, rappelant que "c'est sur cette base que se sont engagés les Chefs d'Etat au niveau de la communauté internationale".

    Le Haut Commissaire au Plan a indiqué que "le représentant du PNUD serait mieux inspiré de débattre avec les Marocains sur les Objectifs du Millénaire comme l'appelle à le faire la Commission statistique des Nations Unies et au sujet de laquelle le secrétaire général de l'ONU appelle à un sommet des Chefs d'Etat en septembre 2010".

    En ce qui concerne les données, M. Lahlimi a souligné que "le PNUD n'invente, certes, pas les données des pays qui ont la capacité d'en fournir sur des bases scientifiques, comme c'est le cas du Maroc. Le PNUD utilise des statistiques nationales et notamment du HCP. Du reste, nous ne les avons jamais contestées. Mais le PNUD n'en estime pas pour autant beaucoup de données lorsqu'elles ne sont pas disponibles dans plusieurs cas et dans plusieurs pays".

    MAP
    Proverbe Chinois : "Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir"
Chargement...
X