Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Grande mosquée d’Alger : Bientôt le début des travaux

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Grande mosquée d’Alger : Bientôt le début des travaux

    Grande mosquée d’Alger : Bientôt le début des travaux


    Les travaux du projet de la grande mosquée d’Alger débuteront prochainement, a annoncé, hier à Tizi Ouzou, le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Bouabdellah Ghlamallah, sans en préciser la date.



    « Maintenant que les différentes études sont terminées, les travaux seront entamés incessamment », a-t-il indiqué lors d’un point de presse organisé en marge des journées nationales sur le chant religieux qui se sont tenues à la maison de la culture Mouloud Mammeri du 5 au 7 juin. Répondant aux questions des journalistes, Ghlamallah a révélé par ailleurs que 65 milliards de centimes ont été collectés au niveau des mosquées et des entreprises économiques au profit du fonds de la zakat dont les recettes atteindront, selon ses dires, 100 milliards à la fin de l’année en cours. « Les fonds collectés seront destinés aux familles pauvres tandis que 37% de l’argent de ce programme ira à l’investissement dans le cadre des projets affectés aux jeunes chômeurs.
    A une question relative à la campagne d’évangélisation en Kabylie, il dira : « Il n’y a pas plus d’évangélistes en Kabylie que dans d’autres wilayas. Il n’y a pas que les évangélistes qui ciblent notre peuple. Nous sommes face à des campagnes menées par des salafistes, des chiites, des terroristes et des ennemis de l’Algérie. » Et d’ajouter : « Ces propagandistes de tous bords profitent de la détresse des jeunes pour les enrôler à des fins inavouées, mais le peuple est assez éveillé pour y faire face puisque l’évangélisation perd déjà du terrain. »
    dz(0000/1111)dz

  • #2
    j espere que ca va se concretiser , tres belle mosquee

    Commentaire


    • #3
      enfin !!

      il etait temps, lislam algerien doit renouer avec ses racines

      avoir oublié cela, et laissé la religion a des interets non algeriens nous aura couté affreusement cher

      hassan 2 avait prevu le coup avec sa grande mosquee de casablanca, il y a pres de 20 ans deja (La mosquée a été financée par l'État et les contributions du peuple. Elle a coûté entre 1 et 2 milliards de dollars.)


      on s y met a peine

      enfin, mieux vaut tard que jamais....

      Commentaire


      • #4
        m'enfin, etes-vous serieux!!! ce ne sont pas que les mosqués qui manquent!!!
        tu donnes un exemple de H2!!! quel bel exemple à suivre -surtout hugo qui passe tous sont temps à le critiquer-!!! les contributions du peuples dont tu parles leur ont été enlevé de leur "gros" salaires et personne n'a demandé leur avis!!! alors si tu crois toujours que c'est ça l'islam, je n'ai plus rien à rajouté....
        "Le fascisme, c'est ferme ta gueule, la démocratie, cause toujours !"

        Commentaire


        • #5
          c'est triste de voir encore l'equation : (Algerie = Maroc - 20 ans) se réaliser..

          Commentaire


          • #6
            non seulement la mosquee hassan 2 a couté entre 1 et 2 milliards de dollars...


            mais a present elle tombe en ruine...

            sacré bouygues !

            pas etonnant quils soient tricards en algerie...

            Le plus beau monument religieux du Maroc va-t-il s’écrouler ?
            La mosquée Hassan II en péril

            Réceptionnée en 1992, la mosquée perdait sa garantie en 2002. Bouygues a demandé l’interruption de la prescription, puisque les dix années ont été bouclées. Pourtant il n’existe pas de document officiel attestant de cette réception.
            Enquête de Abdellatif El Azizi


            • Un beau monument exposé aux forces de la nature.


            Stupeur, émoi, scandale! La Mosquée Hassan II en danger? Le géant aux pieds d’argile menace de s’écrouler et la seule réaction officielle se résume à un communiqué conjoint de la wilaya et l'agence urbaine de Casablanca précisant que “les usures observées sur les infrastructures de base de la mosquée ne concernent qu'une partie de l'esplanade surplombant la mer”.
            Mais sur les véritables questions d’importance, jusqu'à présent, c’est le silence radio.
            Quelle est la cause réelle du danger? Quelle est l’urgence de la prise en charge, les mesures prises ou à prendre? La nature des dégâts? Sur les risques que font courir à l’édifice des piliers fissurés, des panneaux de coffrage qui se sont détachés et l’acier qui a éclaté?

            Dégradation
            Benchekroun Ali, le PDG de Bymaro, la filiale de Bouygues qui a construit la mosquée, nous a pratiquement tenu le même discours que celui de la Wilaya, tentant de minimiser l’ampleur des dégâts: «Concernant les dommages dont vous parlez, il s’agit d’un problème relatif à une dalle-pompier, c’est une partie de l’esplanade qui a subi un décollement de béton. Ce n’est pas l’ensemble de la Mosquée qui est touché, l’esplanade a été fermée au public et nous sommes en train de confectionner un rapport sur la question en collaboration avec le ministère de l’Intérieur et l’Agence Urbaine de Casablanca». C’est là un démenti très confirmatif qui montre qu’il y a bien péril en la demeure.
            L’affaire remonte à l’été 1999. À l’époque déjà, l’information avait circulé annonçant de probables fissures dans l’édifice, voire une vraie dégradation des fondations.
            Le directeur de l’Agence Urbaine de Casablanca est mis au parfum par les employés chargés de la gestion de la Mosquée, une gestion instituée par le dahir de 1993. C’est la Communauté Urbaine du Grand Casablanca qui débourse chaque année une enveloppe de 30 millions de dhs à l’Agence Urbaine pour l’entretien et la maintenance de la Mosquée.
            Pour le maître d’oeuvre Bouygues Matra, régulièrement épaulé par les expertises du Laboratoire Public d’Etudes et Essais (LPEE), il s’agit de faire le service minimum en attendant d’être définitivement débarrassé de la responsabilité des éventuels détériorations de la Mosquée.
            Bouygues établit ses contrôles, un simple travail de routine en attendant le délai de grâce de dix ans qui mettrait fin à la responsabilité du constructeur. Un délai durant lequel Bouygues était lui même couvert contre d’éventuels dégâts par les quatre principales assurances de la place, à savoir RMA, AXA, Sanad et Al Watanya.
            Réceptionnée en 1992, la mosquée ne devait donc plus être garantie au delà de 2002. Mais a-t-elle été dûment récepetionnée? Il paraîtrait qu’il n’existe pas de document officiel attestant de cette réception. Toujours est-il que Bouygues a demandé l’interruption de la prescription puisque les dix années ont été bouclées.


            • Me Hamid Andaloussi, avocat de Bouygues.


            Comble de malchance pour Bouygues, en 2001 les fissures et les dégâts se sont aggravés et par conséquent ils sont devenus flagrants. Pas besoin d’être un expert pour constater qu’une intervention d’urgence s’impose. L’entreprise Bouygues fait alors appel à ses assureurs pour débloquer une enveloppe de quelque 50 millions de dhs.

            Investigations
            Et ce, pour parer au plus pressé, colmater les brèches visibles et faire les retouches nécessaires. Les assureurs acceptent, dans un premier temps, de payer. Mais très vite, ils font volte face. Car des indiscrétions ont révélé que les dégâts qui ont affecté la mosquée étaient beaucoup plus importants qu’on a bien voulu le faire croire.
            Du coup, les assureurs commandent un rapport dressant l'état des lieux, établissant la nature des travaux à réaliser en vue de raccommoder les failles. Mais auparavant, il fallait déterminer les causes de cette dégradation. Et c’est-là le hic.
            Saisi par le constructeur Bouyges, le président du tribunal de commerce de Casablanca désigne un expert, le 12 avril 2002. C’est Ahmed Hakimi, l’ex patron du LPEE reconverti dans l’expertise en bâtiment, qui est désormais chargé du dossier.

            Commentaire


            • #7
              Très belle mosquée, vous êtes sérieux les amis ?? La photo de la maquette ne ressemble à rien. Bouteflika a choisi la plus mauvaise maquette. Il y avait la maquette iranienne qui était plus belle.

              Hassan II a au moins laissé derrière lui une œuvre architecturale qui met en valeur le génie artisanal marocain. Avec ca la mosquée est critiquée par les marocains jusqu’à nos jours.

              Bouteflika va nous laisser un édifice hideux qui va coûter 3 milliards de dollars et en plus à proximité d’Oued El-Harrach.

              Bouteflika veut s’immortaliser comme son ami Hassan II. Du gaspillage pur et simple !!
              Dernière modification par shadok, 15 juin 2010, 22h47.
              Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

              Commentaire


              • #8
                le budget est bouclé a 900 millions, soit deux fois moins que la mosquee de casablanca qui tombe deja en ruine...


                cette mosquee est necessaire pour la religien en algerie....il faut soccuper de notre islam

                sinon dautres le feront....dailleurs dautres lont fait....et on en a payé le prix ensuite....

                basta !!

                Commentaire


                • #9
                  Très belle mosquée, vous êtes sérieux les amis ?? La photo de la maquette ne ressemble à rien. Bouteflika a choisi la plus mauvaise maquette. Il y avait la maquette iranienne qui était plus belle.
                  C'est exactement ce que j'allais dire, on dirait un sillot a grains. La meilleure c'est que les artisans viendront du... Maroc...

                  Le seul benefice de la mosquee H2 cherement payé par le contribuable marocaine, etait que l'artisanat marocain a pu avoir une renaissance et un boost indeniable avec la construction de la mosquee. Je pense qu'avec la mosquee d'Alger, on va revivre la meme chose... aux depens du contribuable algerien cette fois...

                  Commentaire


                  • #10
                    les couleurs et les gouts ne se discutent pas, pour moi ce minaret est vilain

                    Commentaire


                    • #11
                      Il faut arreter de dire n'importe quoi sur ce projet ; cette mosquée n'a rien à voir avec la mosquée Hassan II.
                      Hassan II est un roi qui a voulu marqué son regne alors que le projet algérien se veut comme la célébration du recouvrement de la souveraineté nationale aprés 132 ans de colonialisme français , il date des années 60 et faisait partie du plan Comedor ( Comité permanent d'etudes de développement , d'organisation et d'aménagement de l'aglomération d'Alger) cher au défunt Houari Boumediène , et c'est l'architecte de Brasilia et de l'Université de Bab Ezzouar entre autres , le brésilien Oscar Niemeyer qui etait en charge du projet!
                      Il etait prévu 3 grandes mosquées , l'Emir AbdelKader à Constantine , Ben Badis à Oran et la grande , l'emblématique à Alger , à Mohammadia précisement et pas ailleurs . Boumediène a inauguré celle de Constantine mais personne n'a prétendu que c'etait la sienne et celle d'Alger ne sera pas la mosquée de Boutef non plus , d'ailleurs à part Allah , personne ne sait qui va l'inaugurer !

                      Commentaire


                      • #12
                        mosquee..ou fusee...

                        C'est bien de construire des maisons de dieu.....Mais les vraies et meilleures sont edifiees dans les cœurs et dans les esprits....il faut toujours investir dans le vrais capital..qui est l'humain...z.mohamed

                        Commentaire


                        • #13
                          cette mosquee sera un centre detudes islamiques...

                          il en faut un a alger pour remettre d elordre dans les consciences

                          et reconcilier le peuple avec son islam traditionnel, ouvert et tolerant

                          et laisser les wahabites et leurs agents pourrir dans leurs caves miteuses

                          Commentaire


                          • #14
                            Le seul truc qui me derange c'est que la mosqué ne reflète pas l'identité algérienne....l'islam au maghreb avait tjrs ses specifités et son charisme....ils auraient pu associer une equipe d'architectes, d'historiens locaux....c'est la mosquée d'algérie....

                            lorsqu'on voit une mosquée au maroc, en iran, et même en chine on sent la spécificité de la région....Mais avec cette mosquée qu'elle soit à alger ou à washington c'est du pareil au même....

                            Loins de moi toute envie de dénigrer mais je trouve qu'elle n'a pas d'âme....Dommage
                            Dernière modification par eagle19, 16 juin 2010, 01h08.

                            Commentaire


                            • #15
                              Exact eagle19, je ne vais pas remettre la mosquée en soi en question, mais en regardant l'architecture de la future mosquée, ça ne reflète rien de l'identité Algérienne: histoire turque, identité Arabo-berbère, touche andalouse, .... les photos de la future mosquée ne montrent rien de tous cela, à me corriger....
                              "Le fascisme, c'est ferme ta gueule, la démocratie, cause toujours !"

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X