Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Economie – Tourisme - Destination Algérie, pourquoi cela ne décolle pas

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Economie – Tourisme - Destination Algérie, pourquoi cela ne décolle pas

    Economie – Tourisme - Destination Algérie, pourquoi cela ne décolle pas
    La saison touristique 2006- 2007 a démarré discrètement dans le ventre mou du Ramadhan avec des ambitions algériennes teintées de modestie après les envolées lyriques sur l’avenir de la destination Algérie à l'ère triomphante de paix retrouvée. La réalité des métiers du tourisme, plus concurrentiels dans l'univers des services est, re temps, passée par là. La progression en cinq années de la fréquentation du pays par les étrangers été que de 10 %. Environ 2% en rythme annuel, st bien faible pour un pays qui a démarré de très bas fin des années 90. Toutes les comparaison s sont favorables à la performance du tourisme en Algérie 2005. Elle est en deçà de plus de moitié de la croissance annuelle du tourisme international, 5,5% en 5, après un exceptionnel 10% en 2004. A la traîne a progression africaine, la plus forte du monde avec 10% en 2005. Loin derrière la croissance du tourisme en Tunisie 8% - pourtant à partir d'un niveau déjà élevé -celle du Maroc 5%. Enfin la progression de la fréquentation de l'Algérie par les étrangers avance plus lentement que celle du tourisme des Algériens à l’étranger. Celle-ci évolue au rythme annuel moyen de 6% sur les cinq dernières années. La Tunisie en particulier en a profité avec le passage du nombre d’Algériens de 811 000 en 2003 à probablement de 1,1 million en 2006 (914 000 en 2004 et 930 000 en 2005). Qu'est ce qui peut dans le court terme redresser significativement la courbe de fréquentation touristique étrangère de l'Algérie ? Les autorités semblent avoir renoncé à répondre à la question en insistant essentiellement sur les investissements en infrastructures touristiques qui sont en cours de lancement et dont les effets attendus, différés dans le temps, permettent de « voir venir ». Il y a de ce point de vue une troublante symétrie avec l'attitude du gouvernement concernant l'impulsion de la croissance économique :
    « dépensons pour le rattrapage des infrastructures et le reste découlera de source ». M. Noureddine Moussa ; le ministre du tourisme ; a tenté de pondérer la faiblesse persistante des chiffres du tourisme algérien en annonçant avoir reçu, concernant l'investissement étranger dans le secteur, plus de 40 hommes d'affaires et chefs d'entreprises et de groupes étrangers spécialisés dans le tourisme, durant les neuf premiers mois de 2006 ; et délivré 140 autorisations de constructions a des investisseurs nationaux. La diversité des investisseurs - arabes (Qatar, Emirats Arabes Unis, Liban et Tunisie) et occidentaux (Allemagne, Italie, France et Etats-Unis) - est un motif d'optimisme ...pour le moyen terme. Le fait est que pour l'heure la destination Algérie ne décolle pas. A qui la faute ? Sans doute pas à (a perpétuation d'une activité terroriste en Algérie, bien des destinations dans le monde, comme le Yémen ou l'insécurité est bien plus forte qu'en Algérie, tempère de beaucoup cette corrélation mécanique en dessous d'un certain seuil d'intensité de la violence. A bien y regarder, l'Algérie continue, embellie financière de retour, à se comporter avec condescendance à l'égard des recettes du tourisme international. Les mesures « quasi gratuites » qui rendent bien compte d'un intérêt réel pour la promotion du tourisme et qui ne sont pas rattachées à des investissements lourds de structures d'accueil, restent toujours absentes à l'entame de cette nouvelle année touristique rythmé par l'ouverture de la saison saharienne. Le monopole d'Air Algérie sur les destinations du sud saborde les professionnels du tourisme à coups d'annulations de vols (Djanet se visite plus par voie terrestre que par avion), les activités promotionnelles comme le passage de grands rallyes médiatisés ou le tournage de films internationaux sont refusés tous les ans, la frontière avec le Maroc reste hermétiquement fermée devant le tourisme à défaut de l'être devant la contre bande, les sites archéologiques les plus fameux sont cachés au regard : l'état d'esprit promotion de l'image de l'Algérie n'y est pas. Signe éloquent, la dune géante de Taghit, la plus belle du monde pour beaucoup de spécialistes a été balafrée cet été par l'implantation d'une antenne GSM à son pied. L'opérateur de téléphonie mobile public était plus fort que les autorités locales.

    Source «Le Quotidien d’Oran», information relayée par:

    henri thoa
    Rien n'est pire que de passer dans la vie et de rester inaperçu

    Henri Thoa

  • #2
    un françai qui veut aller au maroc par une agence de voyage n'a méme pas besoin d'avoir un passeport,le méme individu qui veut venir en algerie il lui faut aller au consulat pour faire un visa a 33 euro le probleme ç qu'il lui faut un certificat d'hébergement venu du blede pour avpoir sont visa et si ç un homme d'affaire il lui faut un ordre de mission de son entreprise qui l'envois et un autre de l'entreprise qui l'accueil (ç ce que j'ai lu sur des note affichée au consulat d'algerie a nantes )
    tu tombe je tombe car mane e mane
    après avoir rien fait ...on a souvent le sentiment d'avoir faillie faire ....un sentiment consolateur

    Commentaire


    • #3
      Bon, ben y a plus qu'à aller aux Émirats, vous arrivez à l'aéroport, il vous file un visa gratuit de 2 mois, vous rentrez avec l'argent que vous voulez et vous sortez avec l'argent que vous voulez, sans qu'on vous pose de question, c'est ce qui manque à l'Algérie, la souplesse.
      L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

      Commentaire


      • #4
        un françai qui veut aller au maroc par une agence de voyage n'a méme pas besoin d'avoir un passeport,le méme individu qui veut venir en algerie il lui faut aller au consulat pour faire un visa a 33 euro le probleme ç qu'il lui faut un certificat d'hébergement venu du blede pour avpoir sont visa et si ç un homme d'affaire il lui faut un ordre de mission de son entreprise qui l'envois et un autre de l'entreprise qui l'accueil (ç ce que j'ai lu sur des note affichée au consulat d'algerie a nantes )

        j'ai mal compris, qu'est ce que tu voudrais? Que les français soient dispensés d e visas? moi je suis tout à fait d'accord à condition qu'il y ait réciprocité!

        Commentaire


        • #5
          j'ai mal compris, qu'est ce que tu voudrais? Que les français soient dispensés d e visas? moi je suis tout à fait d'accord à condition qu'il y ait réciprocité!
          La réciprocité est impossible le visa permet au riche de se protéger des flux des population pauvre. Si demain la France léve les visas pour l'Algérie même les chiens et les chats feraient leurs valises !!!

          Par contre si nous nous levons toutes ces conditions c'est par pragmatisme et non par soumission, nous c'est dans notre intérêt que le tourisme se développe.

          Commentaire


          • #6
            dzamine :
            j'ai mal compris, qu'est ce que tu voudrais? Que les français soient dispensés d e visas? moi je suis tout à fait d'accord à condition qu'il y ait réciprocité!
            pas suprimé le visa ,mais juste le rendre le plus facile possible ç tous ,genre suprimer un certificat d'hebergement ? au moins ça
            tu tombe je tombe car mane e mane
            après avoir rien fait ...on a souvent le sentiment d'avoir faillie faire ....un sentiment consolateur

            Commentaire


            • #7
              Destination Algérie, pourquoi cela ne décolle pas ?


              -dans les aéroports , peut être que les pistes sont trop courtes pour les avions .(pour rire )

              -il faut changer l'image du pays : pays dangereux ,

              -faire des structures de qualité : hotel palace ........

              -faire beaucoup de publicité pour donner l'envie de venir visiter et découvrir le pays
              Mr NOUBAT

              Commentaire


              • #8
                un françai qui veut aller au maroc par une agence de voyage n'a méme pas besoin d'avoir un passeport,le méme individu qui veut venir en algerie il lui faut aller au consulat pour faire un visa a 33 euro le probleme ç qu'il lui faut un certificat d'hébergement venu du blede pour avpoir sont visa et si ç un homme d'affaire il lui faut un ordre de mission de son entreprise qui l'envois et un autre de l'entreprise qui l'accueil (ç ce que j'ai lu sur des note affichée au consulat d'algerie a nantes
                Ben si simple, el 3ain bi el 3ain wa sinou bi sin

                Commentaire


                • #9
                  noubat a bien résumé la situation. Il faut aussi une volonté politique et l’adhésion de la population pour développer le tourisme en Algérie. Il faut commencer par changer les mentalités. Déjà, sur FA beaucoup de forumistes sont contre le développement du tourisme en Algérie . Ils ne voient que les points négatifs du tourisme.
                  Dernière modification par shadok, 09 décembre 2006, 15h16.
                  Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

                  Commentaire


                  • #10
                    Déjà, sur FA beaucoup de forumistes sont contre le développement du tourisme en Algérie.
                    Pas le tourisme. Un certain tourisme.

                    Pour ce qui est du changement de mentalité, faudra se mettre d'accord sur la direction de ce changement.

                    Commentaire


                    • #11
                      Salut Jawzia

                      Le " certain tourisme" dont tu parle n'est souvent pas une politique d'Etat mais un dommage collateral qu'il faudra gérer

                      Le seul moyen de développer un flux significatif de touristes sans dommage colatéral est de se contruire un KA3BA et faire appel aux pélerins :-) et encore !!
                      .
                      .
                      ''La pauvreté ne sera plus séditieuse, lorsque l'opulence ne sera plus oppressive''
                      Napoléon III

                      Commentaire


                      • #12
                        @Pihman

                        le seul moyen de développer un flux significatif de touristes sans dommage colatéral est de se contruire un KA3BA et faire appel aux pélerins :-) et encore

                        Il faudra oeuvrer pour diminuer la pauvrete au maximum ,c'est cette derniere qui pousse à ce "certain tourisme".

                        Commentaire


                        • #13
                          Il faut instituer des lois et veiller à les faire respecter ....... même par les touristes

                          Le reste cela coule de sources.

                          Le fait que les touristes decouvrent un pays gangrénée par la corruption et dont les liois même si elles existent ne sont pas appliqués les encouragent à avoir certains comportements repréhensibles (comme les nationaux d'alleurs)

                          Il ne faut pas en porter le chapeau aux tourrisme comme activité humaine et économique.

                          I faut séparer deux choses :

                          1. Le tourisme comme activité économique générateur de richesse et d'emploi et
                          2. La corruption et la malgouvernance générateur de tous les vices sociaux et économiques

                          Sinon il faut aussi interdire l'automobile car en l'utilisant des milliers de personnes meurent chaque années
                          et la liste est longue
                          .
                          .
                          ''La pauvreté ne sera plus séditieuse, lorsque l'opulence ne sera plus oppressive''
                          Napoléon III

                          Commentaire


                          • #14
                            d'Abord, parce que on vend mal le produit du tourisme.
                            Vient après, le mauvaix service, et la mauvaise qualité.

                            A part le Tassili et le Hoggar, qu'est ce qu'on a à offrir au touriste?
                            La mer et le soleil? on ne pourra pour le moment rivaliser avec ce que nos voisins offrent.

                            Commentaire


                            • #15
                              voila qqe propositions

                              J'ai visité il y a qq temps la foire internationale du Tourisme a Nice, l'Algerie n'a pas ete visible, faut mettre la main dans la proche et se payé un beau standing, j'ai du cherché plusieurs minutes pour voir le stand, et pire les posters et les affiches, laisse pas a desirer.

                              En suite, Pire l'acceuil, le Mec qui vend la distination Algerie (Un mec avec sa calvicie), je suis desolé mais il n'atire pas les Nicois et les etrangers, faut mettre une Belle Brune (un casting, ou se payé des filles ici) ou une beau gosse, c'est ce qui est fait dans toutes les manifestations, je suis desolé, mais c'est ca le buisness, sinon faut rester chez soit.


                              Faut arretter de faire n'importe quoi, ca commence par ca, apres faut mettre, bcp d'argent dans la Pub, 2 millions d'euros c'est rien, comparant a nos voisins qui sont a 60 Millions.


                              Ensuite, faut se focaliser sur une clientelle, Quesque l'algerie peut presenter de nouveau et de Fashion pour les touristes (Evedament actuellment c'est TAM et puis le tourisme culturelle pour les Pieds noirs (Alger, Oran, hippone, ...), et religieux avec St Augutin, rondo en Kabylie, Romain pour Tipaza et Cherchell...), ben faut faire des cercuit et sejour (non pas a 700 euro mais a 300 euro, meme a perte, juste pour redonner l'image d'un pays frequentable).

                              http://www.********************/circuits_algerie.htm

                              De mon avis, le NIF faut le laissé de coté, la supression de Visa est tres importante pour les visites d'une a deux semaines (pour autres choses, j'ai rien a dire, c'est politique). car serieux voila une comparaison :

                              8 jours et 7 nuit avec le vole Paris -Istanbul, grece, Maroc, ... et l'Hotel est a 300 euro max (aller voir www.govoyage.fr) un visa qui coute 33 euro (et qui va couter 60 euro, vu que le Shengen sera a partir de Janvier a 60 euro) c'est bcp car c'est le benef des agences de voyages (les prix sont negociés au centimes pres entre agences) et en plus c'est frustrant pour les touristes de se tromballer dans les consulats.

                              Je dis une supression pour une a deux semaines, ca ne fera pas de malle, meme ca va cree BCP BCP d'emploi et de devise.


                              Bcp de choses reste a faire, les Hotels a bon prix, la propreté des villes en premiers ALGER (qui est en catastrophe), et la securité, et faire changé les mentalité des gens...........


                              Aller voir le prix sur www.govoyage.fr un sejour en Tnisie, vous aller vite comprendre pkoi ca decolle pas......
                              Dernière modification par racdavid, 10 décembre 2006, 22h37.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X