Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'"Ordre cannibale" du monde responsable de la misère mondiale (Jean Ziegler)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L'"Ordre cannibale" du monde responsable de la misère mondiale (Jean Ziegler)

    ALGER- L'homme politique et sociologue suisse, Jean Ziegler, a estimé dimanche à Alger que "l'Ordre cannibale" du monde, né après l'implosion de l'Union soviétique (URSS) et l'apparition de la globalisation sont responsables du malheur et de la misère des populations dans le monde.

    "Des pays du Sud, notamment l'Algérie, sont porteurs d'espoir et de résistance et sont capables de faire face à cette situation", a-t-il ajouté lors d'une conférence sous le thème "l'Ordre Cannibale du Monde: Quelles Alternatives pour les Pays du Sud?", tenue à l'Institut national d'études de stratégies globales (INESG).

    Pour l'auteur "L'apparition d'une action oligarchique, au début des années 90, incarnée par 500 sociétés, échappant à tout contrôle, notamment celui des institutions officielles (Union Européenne) et qui contrôlent la plupart des secteurs, financiers, économiques, durant la décennie ( 1992- 2002) a été marquée par une évolution technologique gigantesque, impressionnante".

    "Ce Néo-libéralisme ou oligarchie mondiale, dont l'idéologie est la privatisation du monde, s'appuie sur trois mercenaires, à savoir le Fonds monétaire international (FMI), Organisation mondiale du commerce (OMC) et la Banque mondiale (BM), qui ont fait du Wall Street et des bourses mondiales leur terrain d'attaque", a ajouté M. Ziegler, qui est également professeur de sociologie à l'université de Genève jusqu'en 2002.

    Dans ce sens, M. Ziegler a indiqué que pour légitimer "leur action dévastatrice", notamment sur les population du Sud, ces trios institutions ont adopté "une théorie de légitimité", qui consiste, selon lui à "intervenir dans les champs de la fiscalité des Etats, et les obligeant à mener des réformes sévères".

    Cette théorie, selon lui, "a imposé des directives consistant à la libéralisation à outrance, élargir l'assiette fiscale en intégrant les classes sociales moyennes, la suppression de toutes les règles d'investissements, l'abolition du secteur public, la libéralisation des échanges et l'élimination de toutes puissances territoriales".

    Cette oligarchie mondiale instaurée, poursuit M. Ziegler, "est responsable du malheur et de la misère dans le monde, a érigé sa tyrannie et a réussi à maintenir cette ordre grâce à l'argent signe de pouvoir pour eux".

    "Ils ont réussi à faire face aux Etats et aux institutions", a-t-il encore mentionné.

    Dans ce sillage, M. Ziegler, qui était rapporteur spécial auprès de l'ONU sur la question du droit à l'alimentation dans le monde de 2000 à 2008, a dénoncé l'organisation internationale qui a failli, selon lui, dans sa mission de garantir ce droit, déplorant ainsi le nombre effrayant de morts à cause de la faim dans le monde.

    "Il n'y a plus de monde objectif aujourd'hui, un ordre cannibale absurde tue sans nécessité, signant ainsi sa victoire sur le monde objectif", a-t-il déploré, affirmant que "cet ordre cannibale qui a provoqué "une effroyable montagne de morts", à cause des restrictions boursières sévères imposées par "les maîtres du monde sur les aliments de bases".

    -Les pays du Sud, porteurs d'espoir et de résistance-

    Pour faire face à cette situation, M. Ziegler a estimé que des pays du Sud peuvent relever le défis et affronter cet "ordre cannibale".

    "L'Algérie est un exemple typique et rare sur le continent africain qui peut relever ce défis et résister à cet ordre cannibale", a-t-il souligné, se référant aux "fondamentaux et aux principes fondateurs de l'Etat algérien, la souveraineté et l'autonomie".

    "L'Algérie ouverte aux investissements, mais en exerçant sa souveraineté", a-t-il surenchéri, soulignant dans ce sens que "la diplomatie algérienne donne le ton dans les différentes institutions mondiales où elle siège, en dénonçant les massacres et impose la voix de la dignité", a-t-il conclu.

    M. Ziegler, actuellement membre du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, était conseiller municipal (socialiste) de la ville de Genève de 1963 à 1967.

    Il est membre du parlement fédéral suisse (canton de Genève) du 1967 à 1983 et du 30 novembre 1987 au 5 décembre 1999 (parti socialiste). Il est, notamment le premier dirigeant de la communauté d'Emmaüs genevoise.

    aps 09/11/2015
    Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses.(K.Marx)

  • #2
    Ces minorités qui monopolisent le monde mènent l'humanité vers la misère de tous les peuples et aux guerres meurtrières sans fin ?

    Chaque pays doit construire son économie selon ses intérêts nationaux et sans directives étrangères ? La libération commence par l'économie ?
    Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses.(K.Marx)

    Commentaire

    Chargement...
    X