Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Maroc : Entrée en vigueur de la libéralisation des prix des carburants .

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Maroc : Entrée en vigueur de la libéralisation des prix des carburants .

    La libéralisation des prix des carburants à la pompe est entrée en vigueur ce mardi 1er Décembre dans toutes les régions du Royaume, une mesure qui permettra à chaque station-service de fixer librement les prix de l’essence ou du diesel.

    C’est une journée mémorable pour les groupes pétroliers au Maroc dans la mesure où leur marché est totalement libre à la concurrence.

    Pour le plein, les automobilistes les moins pressés feront probablement le tour de différentes stations-service pour acheter leur carburant au meilleur prix.

    Désormais, les professionnels du secteur fixent librement les prix à la pompe, après avoir été accompagnés par l’État à les homologuer durant une période transitoire, fixée entre janvier et novembre 2015.

    Ceci suite à la décompensation définitive des produits pétroliers.

    Selon le président du Groupement des pétroliers du Maroc, Adil Ziadi, « les prix sont dès aujourd’hui fixés par chacun des opérateurs selon ses charges, qui prennent notamment en compte les cours du pétrole sur le marché international et la valeur du dollar, ainsi que leur politique commerciale. Les opérateurs sont bien préparés et la concurrence va certainement profiter aux consommateurs en termes de qualité des produits et de services, mais aussi de prix ».

    Et d’ajouter que les prix s’inscriraient en légère baisse ces jours-ci, en raison de cours pétroliers favorables à l’international. Les prix auraient pu être plus bas si le dollar ne s’était pas autant apprécié.

    « Par cette libéralisation des prix, le marché reviendra à sa situation normale (…). Le citoyen va bénéficier des baisses et doit gérer les hausses », a déclaré pour sa part le ministre de l’Énergie, Abdelkader Amara.

    Et de prévenir que les prix seront toujours sous la loupe du gouvernement, pour surveiller notamment d’éventuelles ententes sur les prix entre les distributeurs. « Par mesure de sécurité, la commission ministérielle, conduite par le ministère des Affaires générales et de la gouvernance, va être maintenue afin de veiller sur les prix en vigueur sur le marché, tout en gardant un œil sur les cotations à l’international et le taux de change du dollar», a-t-il assuré.

    Pour éviter toute concurrence déloyale qui pourrait s’instaurer, le gouvernement va se baser sur la loi sur la concurrence et la liberté des prix.

    «Le fait d’avoir 15 opérateurs et 2.000 stations-service rend difficiles les positions d’abus, de dominance ou de concurrence déloyale», estime le ministre, qui promet des garde-fous à tous les niveaux de la chaine «à travers des jaugeages inopinés pour s’assurer de l’état des stocks, tout en veillant à garantir l’offre d’un produit de qualité ».




    starafrica.com

  • #2
    « Par cette libéralisation des prix, le marché reviendra à sa situation normale (…). Le citoyen va bénéficier des baisses et doit gérer les hausses », a déclaré pour sa part le ministre de l’Énergie, Abdelkader Amara.
    dorénavant, rien n'amortira les coups des hommes aux costumes noirs et de l'opep, chacun doit s'equiper de son propre pare-choc.
    "Qui ne sait pas tirer les leçons de 3 000 ans, vit au jour le jour."
    Johann Wolfgang von Goethe

    Commentaire


    • #3
      ils profitent de la baisse des prix pour libéraliser..

      au début cela va paraitre beau qd les cours vont se redresser, les gens vont sentir la douleur..

      c un coup pour augmenter le nbr de mobylettes au maroc.

      Commentaire


      • #4
        ils profitent de la baisse des prix pour libéraliser..

        au début cela va paraitre beau qd les cours vont se redresser, les gens vont sentir la douleur..

        c un coup pour augmenter le nbr de mobylettes au maroc.
        si l'argent de la compensation est utilisé pour construire des écoles des universités ou des hôpitaux, je suis pour...

        mais là, y a rien qui se fait, tout est devenu plus cher, l'éducation et la santé reculent....
        "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

        Johann Wolfgang von Goethe.

        Commentaire


        • #5
          si l'argent de la compensation est utilisé pour construire des écoles des universités ou des hôpitaux, je suis pour...

          mais là, y a rien qui se fait, tout est devenu plus cher, l'éducation et la santé reculent....
          5/5...
          on va finir par s'entendre... en algérie, ils ont pris un sinistre des finance spécial pour faire ce sale boulot... en tunisie c pareil...


          y a de plus en plus de riches visibles qui l'assument
          et les pauvres vont devenir plus pauvres..

          Commentaire


          • #6
            5/5...
            on va finir par s'entendre... en algérie, ils ont pris un sinistre des finance spécial pour faire ce sale boulot... en tunisie c pareil...


            y a de plus en plus de riches visibles qui l'assument
            et les pauvres vont devenir plus pauvres..
            ces riches ne payent ni impôts ni rien du tout, et la classe moyenne se fait écraser avec un IGR très haut... et un coût de vie très élevé...
            "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

            Johann Wolfgang von Goethe.

            Commentaire


            • #7
              ces riches ne payent ni impôts ni rien du tout, et la classe moyenne se fait écraser avec un IGR très haut... et un coût de vie très élevé...
              La classe moyenne au Maroc si elle existe encore se fait carrément massacré par ce gouvernement. Il y a pas que l'IR, il y a toutes les augmentations successives.

              D'ailleurs, avant les politiciens parlés de maintenir le pouvoir d'achat, alors que dans le nouveau discours politique on parler de soutenir des démunis. A crois qu'il veulent diviser le maroc en deux les riche et les démunis:22:

              Commentaire


              • #8
                La classe moyenne au Maroc si elle existe encore
                je me demande qui sont ceux qui se bousculent au Morocco mall chaque samédi
                ou ceux qui font le bouchon sur le péage de Berechid chaque dimanche à 17h00 de retour d'un weekend à Marrakech


                un smicard ou un chomeur occupe son weekend à siroter un café à 6,00 dh de 15h00 à 19h00 en regardant lbarsa
                et dimanche pareil en regardant le réal

                Benkirane n'a rien massacré du tout
                J'attend avec impatience la réforme de la retraite pour mettre fin à la gabégie mise en place par le gouvernement socialiste de Yousfi
                les fonctionnaires partent avec une retraite d'un montant égale sinon supérieure à leur dernier salaire !!!!

                cela n'existe nul par au monde

                Les premiers à pâtir d'une dégradation des équilibres macroéconomique d'une nation sont principalement les couches les plus fragiles, les plus pauvres

                et aussi les générations futures que personne ne consultent
                car elle ne peuvent manifester ni protester ....... elles ne sont pas encore de ce monde
                .
                .
                ''La pauvreté ne sera plus séditieuse, lorsque l'opulence ne sera plus oppressive''
                Napoléon III

                Commentaire


                • #9
                  je me demande qui sont ceux qui se bousculent au Morocco mall chaque samédi
                  C'est vrai que les gens ce bouscule mais qui concrétise. Tu ne me dira pas qu'un citoyen de la classe moyenne pourra s'offrir un pull à 3000 DH alors qu'il a femme et enfants et surtout pas la classe moyenne du gouvernement qui commence à partir 3000 DH par ménage.

                  Moi aussi je pensé comme toi avant le mariage, mais après tu te rend compte qu'une augmentation de 1 dh/l de mazoute ca te fait 200 à 300 DH de moins que tu devra retira d’ailleurs.
                  Dernière modification par ecoyoussef, 10 décembre 2015, 11h48.

                  Commentaire


                  • #10
                    La classe moyenne au Maroc si elle existe encore se fait carrément massacré par ce gouvernement. Il y a pas que l'IR, il y a toutes les augmentations successives.

                    D'ailleurs, avant les politiciens parlés de maintenir le pouvoir d'achat, alors que dans le nouveau discours politique on parler de soutenir des démunis. A crois qu'il veulent diviser le maroc en deux les riche et les démunis

                    exactement, tu veux un logement, on te fracasse le porte feuille avec des taux d’intérêt hors du commun, pour tes gosses tu dois casquer pour leurs écoles privées si tu veux qu'il ait une bonne éducation ( et va voir), pour les loisirs pareils, le congé aussi, bref la classe moyenne saigne...

                    je me demande qui sont ceux qui se bousculent au Morocco mall chaque samédi
                    franchement, est ce que le mall est une référence?? disons ils se bousculent..est ce qu'ils achètent quelque chose ? la plupart sont au mall juste pour faire un tour..ou prendre un café...

                    ou ceux qui font le bouchon sur le péage de Berechid chaque dimanche à 17h00 de retour d'un weekend à Marrakech
                    on parle du Maroc entier, et tu nous parles d'un péage, un peux de sérieux tout de même...
                    "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

                    Johann Wolfgang von Goethe.

                    Commentaire


                    • #11
                      les décideurs misent sur le désinteret total des population pour la politique, ils ont réussi à les en dégouter.

                      depuis des mois, ils avaient annoncé ici en algérie les augmentations de l'éléctricité, du gaz et de l'essence, mais tout le monde s'en fichait, on préférait parler foot ou kidnapping d'enfant, c'était voulu, la "libération" de l'audio visuel allait distraire encore plus le peuple, les merdes visuelles que sont en nahar et echourouk, à térroriser les gens H24, leur audimat repose essentiellement sur les faits divers macabres, au point que l'algérien lambda culpabilisait de vouloir améliorer son train de vie tant que ses gosses n'avaient rien, tant que sa femme ne le trompait pas.

                      l'oligarchie marocaine, algérienne, tunisienne, française ou peu importe, ne s'arrête pas aux différents futile du genre baba yegheb babak, tant qu'il y a des interets, et toujours le même mode opératoire hein! plus pour les riches, moins pour les pauvres, des lois sur mesure pour ne laisser passer que les gros poissons, les plus petits eux, s'ils tombent entre les mains du pouvoir, il vont regretter d'être né

                      maintenant, tout les acquis que nous pensions intouchables, inviolables sont entrain de céder.

                      le plus drôle, c'est que tu trouveras toujours des ordures qui vont défendre le système et engueuler la masse, lobotomisée qui court derrière une carotte qu'on agite sous son nez tout en faisant tourner un dynamo pour permettre à l'élite d'apprécier la fraicheur de la clim.
                      La Réalité est la Perception, la Perception est Subjective

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X