Et l'huile de table !!!

Une augmentation substantielle du prix du litre de l’huile de table est entrée en vigueur dès l’entame de la nouvelle année. Intervenue presque en catimini, cette hausse inattendue du prix de l’huile de table a surpris grossistes, commerçants au détail et consommateurs qui ne comprennent pas cette augmentation de près de 17 % du prix du litre de l’huile de table. Soit 10 DA de plus sur le prix affiché et ce quelle que soit sa qualité.
Ainsi, le litre d’huile est cédé à 110 DA au lieu de 100. Le bidon de 5 litres l’est à 480 au lieu de 420 et ce depuis le début de l’année en cours. Les grossistes que nous avons rencontrés hier affirment que l’augmentation du prix du litre d’huile de table est de près de 17 %. «C’est énorme, même si le prix de l’huile est resté stable ces derniers mois, et même durant le mois du Ramadhan où généralement le prix des denrées de première nécessité dont cette matière augmente», explique un détaillant qui avoue avoir «ajusté» le prix du litre d’huile bien que ne s’étant pas approvisionné cette semaine. Une aubaine que n’ont pas laissé passer certains grossistes aussi au détriment de la bourse du consommateur. Ce taux de 17% on le conteste à Cevital où on nous précise que l’augmentation est de 10,5%. «Nous cédions le litre d’huile de table à 76 DA TTC, nous le vendons depuis le début de l’année à 84 DA TTC», affirme Malik Rebrab que nous avons joint hier par téléphone. Ce dernier explique l’augmentation du prix du litre de l’huile de table par l’augmentation du prix de la matière première sur le marché mondial dès le dernier trimestre 2006. «Entre le début et la fin de l’année 2006, les prix de la matière première que nous importons ont augmenté de 35%.» Une augmentation qui l’an dernier ne s’est pas fait ressentir sur le marché de l’huile en Algérie. La raison est due au fait que Cevital a vécu sur ses stocks. «Nous avions de bonnes positions sur le marché, nos stocks sont aujourd’hui épuisés», dira Malik Rebrab.

- Le Soir d’Algerie