Bonsoir

PEKIN La Chine, quatrième économie mondiale, a de nouveau connu une forte croissance de son produit intérieur brut (PIB) en 2006, à 10,5 %.

Mais le prix à payer est encore «trop élevé», a indiqué un haut responsable chinois lors d'un congrès.

En 2006, selon des statistiques préliminaires, la croissance du PIB sera de 10,5 %, à plus de plus de 20 000 milliards de yuans (environ 3212 milliards de francs), a déclaré le ministre de la Commission nationale pour la réforme et le développement, Ma Kai, cité par la presse samedi.

S'exprimant devant plus de 700 cadres du régime communiste vendredi, M. Ma a estimé que cette croissance avait apporté des bénéfices réels à la population, avec une hausse du revenu net des paysans de 6 %. La progression a atteint 11 % pour les citadins. Cependant, a-t-il ajouté, «le prix à payer pour la croissance économique est trop élevé».

Nombreux problèmes
Parmi les principaux problèmes de l'économie chinoise, M. Ma a cité l'extrême fragilité de l'agriculture, la difficulté pour les paysans de continuer à accroître leurs revenus, le défi que constitue la poursuite des mesures macro-économiques afin de mettre un frein aux investissements et au crédit, les dégâts portés à l'environnement et une croissance qui gaspille encore trop les ressources naturelles.

De plus, a souligné le haut responsable, l'un des autres grands problèmes réside dans le déséquilibre de l'économie, avec un excédent commercial important. «Dans le domaine du développement de la société, il existe encore beaucoup de problèmes qui doivent être résolus immédiatement», a affirmé Ma Kai.

«La promotion de l'harmonie est ardue», a-t-il lancé. La construction d'une «société harmonieuse» est devenue ces dernières années le credo du gouvernement chinois, qui s'inquiète de la montée des inégalités sociales, des disparités entre l'Est développé du pays et l'Ouest, entre citadins et ruraux, et des risques de déstabilisation qui en découlent.


Source: SDA/ATS