Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Algérie: Classement annuel de Jeune Afrique, Sonatrach en tête des 500 entreprises.

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Algérie: Classement annuel de Jeune Afrique, Sonatrach en tête des 500 entreprises.

    Bonjour, pas facile de se retrouver dans le classement de Jeune Afrique, car il faut aussi avoir un feed back des années précédentes pour affiner l'analyse et les performances, le journal La Tribune débroussaille et clarifie ce classement, pour le plus grand bien des forumistes.
    ------------------------------------------------------------------------

    Selon le classement annuel de l'hebdomadaire Jeune Afrique (JA),la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach reste en tête des 500 meilleures entreprises africaines. Le hors-série de JA s'interroge : «Qui détrônera le géant algérien des hydrocarbures de sa place de numéro un des 500 meilleures entreprises africaines ?» et de souligner que le chiffre d'affaires (CA) cumulé des 25 premiers groupes africains de télécommunication sur le continent africain atteint à peine 75% de celui de Sonatrach.

    «Aucun groupe» africain, même fusionné, ne sera «capable d'afficher les 27% de hausse en un an de Sonatrach», estime JA qui classe Sonatrach avant la sud-africaine des assurances Old Mutual. De manière générale, selon le classement effectué par cette revenue hebdomadaire sur la base d'une enquête, l'Afrique du Sud continue de dominer la scène économique à l'échelle africaine alors que l'Algérie affiche «un dynamisme remarquable». D'ailleurs, en plus de Sonatrach qui améliore ses résultats chaque année avec des taux de progression à deux chiffres, l'Algérie compte 32 entreprises dans les 500 meilleures africaines soit 8 de plus par rapport à 2005, formant «13,8% du CA global».

    Parmi les entreprises algériennes classées, on retrouve Naftal (34ème place), Algérie Télécom (64ème), Sonelgaz, Naftec, Air Algérie, Cosider, ONAB, SNTA, ou encore l'assureur SAA. On note par ailleurs sur un plan plus global l'augmentation du cumul des 500 CA de ce classement. Lequel a dépassé en 2006 la barre des 400 milliards de dollars, soit une légère hausse de 3% par rapport à 2005. A la lumière de cette croissance à un chiffre du CA global, JA note en parallèle «une baisse de forme enregistrée pour les 100 premières entreprises d'Afrique» car le classement «nous avait habitués à une croissance à deux chiffres», soit 24,5% en 2005 et 23% en 2004. Cette situation est liée, selon JA, à la dégradation de la compétitivité internationale des entreprises» sud-africaines.

    Samira Imadalou
    13 Janvier 2007. La Tribune (Algiers)
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier
Chargement...
X