Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sonacotra : un nouveau nom pour un nouveau métier

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sonacotra : un nouveau nom pour un nouveau métier

    Bonjour, la Sonacotra n'a plus rien à voir avec sa mission d'origine, cette société se diversifie, à quand les foyers sonacotra transformés en auberge de jeunesse pour voyageurs modeste.
    --------------------------------------------------------------------------

    A l'occasion de son cinquantième anniverssaire, célébré ce mardi 23 janvier à la porte de Versailles, la Sonacotra a changé de nom pour mieux refléter ses missions actuelles et s'appelle désormais Adoma.

    En guise de cadeau d'anniversaire, la Sonacotra, cinquantenaire, s'est offert un nouveau nom. Adoma n'est pas un acronyme, mais un nom construit à partir du latin « ad » qui signifie vers et « domus », la maison. Le président Michel Pelissier, qui est à la tête de cette société d'économie mixte depuis 1998, l'a annoncé en présence des salariés en fin de matinée à la porte de Versailles. Car la Sonacotra est au départ l'acronyme de société nationale de construction pour les travailleurs algériens (le dernier mot a disparu à l'indépendance de l'Algérie en 1962). Or cette appellation « ne correspond plus à la réalité ».

    Créée en 1957 pour faire face à une cruelle crise du logement et résorber les bidonvilles où s'entassent un million d'Algériens, la Sonacotra a vu sa clientèle changer au fil du temps. Si elle loge toujours ses travailleurs immigrés, qui, au nombre de 20.000, représentent un tiers des résidents, ce sont aujourd'hui des retraités. Or la société accueille aussi dans ses 73.000 logements, des salariés (30%), des Rmistes (16%) et des chômeurs (20%). En un mot, les plus démunis. Elle loge également des jeunes en insertion (3000), des familles monoparentales et des demandeurs d'asile (6000). Par ailleurs, elle s'est vu confier par l'Etat l'aménagement des aires d'accueil pour les Gens du voyage. Cette nouvelle dénomination marque ainsi la mue de la Sonacotra, qui une fois rénovés transforme ses foyers en résidences sociales (déjà 204 établissements sur 453). Un programme ambitieux rendu possible par la recapitalisation de 100 millions d'euros opérée en novembre dernier.

    Benjamin Neumann
    23 janvier 2007. LExpansion
    Dernière modification par zek, 23 janvier 2007, 19h56.
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

  • #2
    Ils auraient du changer pour "taudis pour immigrés" !
    No peace without Justice !

    Commentaire

    Chargement...
    X