Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les prix du pétrole remontent au-dessus de 55 dollars

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les prix du pétrole remontent au-dessus de 55 dollars

    Notre prière d'il y a deux semaines semble avoir été entendue par Allah. Le froid qui s'installe dans le nord commence à pousser les prix du baril de pétrole à la hausse. Alléluia!

    ==
    Les prix du pétrole remontent au-dessus de 55 dollars, soutenus par le froid

    Les prix du pétrole sont repassés au-dessus de 55 dollars vendredi, poussés par les prévisions de temps froid dans l'hémisphère nord, de nature à doper la demande de fioul de chauffage.
    Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a pris 1,19 dollar, clôturant à 55,42 dollars.

    A Londres, sur l'IntercontinentalExchange (ICE), le baril de Brent de la mer du Nord a gagné 1,17 dollar à 55,29 dollars sur l'échéance de mars.

    "Le marché est soutenu par le temps froid et aussi en grande partie par l'annonce de l'augmentation des réserves stratégiques américaines", a commenté Jason Schenker, analyste à la banque Wachovia (AWO - actualité) .

    Le service national de météorologie américain a annoncé que les températures devraient rester plus froides que de coutume pour les 8 à 14 prochains jours dans le nord-est du pays, région qui consomme le plus de fioul de chauffage au monde. La demande pour ce produit devrait ainsi y être de 6% supérieure à la normale jusqu'au 2 février, selon les météorologues de Weather Derivatives.

    Par ailleurs, les Etats-Unis ont décidé, mardi, de doubler le niveau de leurs réserves stratégiques de pétrole d'ici 20 ans, en achetant 100.000 barils par jour à partir de ce printemps.

    "Cela a fourni une impulsion haussière au marché qui était proche d'un niveau plancher", a indiqué Jason Schenker.

    Notant que 100.000 barils par jour ne constitue qu'une toute petite part de la consommation mondiale (85 millions de barils par jour), James Williams de WTRG Energy remarquait cependant: "si le remplissage des réserves stratégiques a un impact sur les prix du pétrole, il devrait se mesurer en cents plutôt qu'en dollars".

    "Ceci dit beaucoup de mouvements de prix à court terme sont des réactions à des croyances plutôt qu'à la réalité et il est donc important de prêter attention aux réalités autant psychologiques que physiques", a-t-il ajouté.

    Selon M. Williams, les fondamentaux de l'offre et de la demande plaident toujours en faveur d'une baisse des prix "mais les fondamentaux ne régissent le marché que sur le long terme".

    "A court terme, les prévisions météo continuent à soutenir les cours", a-t-il ajouté.

    Les analystes s'accordent à dire que le brut devrait continuer d'évoluer dans une marge de 50 à 55 dollars, alors qu'il était passé sous 50 dollars la semaine dernière pour la première fois depuis mai 2005.

    source : AFP

  • #2
    j'espere que le prix du baril baissera a la fin de l'hiver car vous n'etes pas sans le savoir, un prix elevé du baril handicape la croissance de l'economie mondiale.
    @nassim
    tu ne crois que ce serait bien de se mettre au travail et de produire au lieu d'esperer une hausse des cours du petrole.

    Commentaire


    • #3
      C'est clair. L'envolée du prix du pétrole est bénéfique pour les pays producteurs comme nous et non pour les consommateurs.
      Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

      Commentaire

      Chargement...
      X