Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'Algérie au bord du black-out

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L'Algérie au bord du black-out

    La baisse des températures enregistrée ces derniers jours en Algérie a engendré une forte consommation d’électricité, dépassant le seuil toléré des 6 200 mégawatts. La puissance appelée en heure de pointe, c’est-à-dire entre 19h-20h, a atteint samedi, indique dans un communiqué la Société algérienne de l’électricité et du gaz, Sonelgaz, 6 217 MW contre 6 135 MW mercredi dernier. Or, la demande maximale nationale en électricité a été évaluée seulement à 6 057 MW en janvier de l’année écoulée. Un tel scénario, faut-il le préciser, n’était pas inscrit dans les prévisions de la Sonelgaz. L’entreprise vit actuellement une situation on ne peut plus inattendue. Il y a à peine quelques jours, la direction générale était confiante quant à la bonne gestion de cette période hivernale.

    Le P-DG, M. Nouredine Bouterfa, a déclaré récemment que la Sonelgaz disposait d’une réserve confortable pour passer l’hiver au chaud… Il fondait ses dires sur la capacité disponible qui était de l’ordre de 6 500 MW pour des besoins en consommation ne dépassant pas les 5 900 MW. Or, au bout d’une dizaine de jours, la nature a contredit le premier responsable de la Sonelgaz et remis en cause l’assurance qu’il a bien voulu faire valoir devant la population. Avec la réception de la centrale de Marsat-El-Hadjadj, un groupe qui est en révision de 260 mégawatts vers la fin du mois en cours et celle de Berouaghia (Médéa), l’entreprise devrait avoir, selon lui, une capacité globale qui avoisinerait les 7 200 mégawatts.

    Une telle offre se veut, certes, une marge sécurisante pour tout l’hiver, mais c’était sans compter sur les changements climatiques qui peuvent intervenir à tout moment. “C’est la cote d’alerte”, diront certains observateurs qui songent d’ores et déjà aux fréquents délestages auxquels risque de recourir la Sonelgaz pour faire face à une demande supplémentaire importante pendant les tranches horaires de grande consommation. Le P-DG était néanmoins catégorique à ce propos : “Il n’y aura pas de réduction d’alimentation en électricité.” Devant ces nouvelles donnes, changera-t-il d’avis ? Une chose est certaine, Sonelgaz reste mobilisée, indique-t-on dans le même communiqué, pour satisfaire toute demande supplémentaire.

    source : Liberté

  • #2
    Celà fait longtemps que cel dure!!

    Une telle situaion de saturation s'est produite plusieures fois par le passé; D'ou les fameux délestages qui ont couté la place de l'ancien PDG de SONELGAZ.

    Alors, depuis, qu'à fait la SONELGAZ pour renfocer ses moyens de production puisque la demande est tellements forte; Beaucoup de producteurs se battent sans relache pour pouvoir trouver des marché à leurs produits et pour la SONELGAZ c'est le contraire!!!!

    Je crois, en fait, que notre Société Nationale attend de pouvoir augmenter le prix de l'électricité, pour la ènième fois, pour commencer à penser à la réalisation éventuelle de nouvelles centrales électriques.

    C'est des questions particulières à notre pays (grand producteur de pétrole et surtout de gaz) et qui restent posées ???.

    C'est la même chose, par exemple, que la pomme de terre; Plus l'Etat aide les producteurs plus elle devient rare et chère !!
    Dernière modification par Fouad, 29 janvier 2007, 08h37.
    Le Sage

    Commentaire


    • #3
      Plusieurs centrales éléctriques sont en construction dont la plus grande celle de Hadjret-Ennous (Tipaza) qui produira 1200 MW. Elle sera opérationnelle en sept 2008.
      Dernière modification par shadok, 29 janvier 2007, 09h20.
      Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

      Commentaire


      • #4
        je ne comprends pas , dans la presse , il était dit que l'Algérie serait un fournisseur d'électricité pour l'Europe ? alors que la consommation locale n'est pas satisfaite .
        Mr NOUBAT

        Commentaire


        • #5
          @noubat

          Théoriquement avec le potentiel de l'énergie solaire, l'Algérie peut satisafaire la demande européene.

          Localement, plusieurs projets de centrales éléctriques sont encours.
          Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

          Commentaire


          • #6
            electricité en algerie

            le problem ne se pose au niveau des richesse des pays a l'exemple du japan qui n'a pas de richesse mais qui superpuissance economique les probleme c' les cadres et le peuple nous on gaspille de l'energie par exemple on alume une ampoule puis 2 pui 3 ....;9 voir + et on les laissent comme sa meme si on en a pas besion donc on est mal eduqués on a pas le sens de responsabilité nous somme des ignorants désolé mais c la realité deusiement on manque de cadre les formation qu'on fait en algerie sont souvent mediocre et on ne parle que des generalité dans les programme encore pire les étudiants n'aiment pas étudier durant le cursus en fin d'études ils disent qu'il ya pa de boulo c evident moi je ramenerais des chinois pour travailler dans mon entreprise que d'amener des algerien pour discuter des les bureaux et les chantier et puis reclamer des salaires elever
            j'ai une partie de mes études en algerie licence en sciences financiere le probleme je ne servais qu'a peu de chose le probleme n'est pas les proffesseurs le probleme c les étudiant je me rappelle apres 1 demi heur de cours des étudiant demande une pose puis a la reprise apres 20 mn on demande l'arret de la seance ,a souligner on est vulgaire on le fait sans l'accord du prof donc fin du cursus avec 20 % du programme c'est une honte pour les étudiants comment voulez vous develloper un pays avec sa on a deja les résultat et moi perso sa me surpris pas en plus ,le peuple est mal honnete comme son pouvoir car on accusait uniquement le pouvoir or que le peuple a sa grande part de responsabilité ,des citoyen algeriens qui disent nous somme des musulmas brache de l'electrecité a leur domicile ilégalement motif tous le monde vole c'est ignoble !!! et pour parler de sonelgaz sonelgaz ne peut pas produire centrale a gaz ou nucleaire pour attendre une augmentation spectaculaire de la consommation d'electricité aux heures de pointe car des centrales suplementaire qui resteraient inutilisable que dans des cas rares c'est des couts fixes en plus que sonelgaz ne peut pas suporter et qu'elle devraient dans ce cas repercuter sur les consommateur or le pouvoir d'achat des algerie est au plus bas donc la bonne solution c'est la rationalité il faut que nous eduquons nos enfant sur la rationnalité c'est a dire ne comsommer de l'electrecité que pour nessicité de tel conduite ont des repercution positives pour le citoyen et pr l'entreprise . donc il faut oter de nos tete que sonelgaz va fair sa ou cela c'est a nous d'agir en moderant notre consommation d'un seu geste en eteignant une ampoule qu'on en a pas besoin . j'ai etudier l'entreprise francaise de production d'electrecite edf c'est le meme probleme que celui de l'algerie car il faut savoir que l'electrecité sa ne se stock pas donc a vous d'agir si vous voulez du bien pour votre pays ,

            Commentaire


            • #7
              electrecite

              et pour repondre a une question qui dit que les entreprise cherchent des clients or que sonelgaz c'est le contraire
              il faut savoir monsieur que dans notre planete rien n'est plus chèr comme les energie alors si sonelgaz applique les prix aux cout le consommateur finira par vivre dans le noir car comme je l'ai deja dit il y'a trop d'alimentation frauduleuse en electricité

              Commentaire


              • #8
                je ne comprends pas , dans la presse , il était dit que l'Algérie serait un fournisseur d'électricité pour l'Europe ? alors que la consommation locale n'est pas satisfaite .

                ce sont a ce que je sais deux choses differentes !

                Quand on parle de la capacité electrique on parle surtout de la moyenne d'electricité produit sur un an ou sur une priode donnée.

                Or ici il 's agit d' un espace de temps limité (quelques semaine) ou la consomation de l'electricité atteint un pic maximal .

                Là il est en effet possible d' enregister un manque vu la frequence de produire l' electricité est inferieur a la consomation maximal pour un moment de donné ( le pic).

                Ce phenome est connu est d' usage et a pour cause: les usines sont concu pour produire une quantité d'e lectricité moyenne durant une longue periode et non pour satisfaire un pic (de courte duré) sur une longue periode. Ca evite que les usine ne soient pas surdimentionés !

                Dans ces temps il se peut qu' il y est des coupures d' electricité pour les menages normaux car les usines ont un systeme de priorité qui alimente dans ces cas essentielement les batiments vitaux: hopitaux, gouvernement, securité, grandes boites ... etc

                Commentaire


                • #9
                  chapo

                  chapo tizinissa

                  Commentaire


                  • #10
                    maxidus a soulevé le problème du gaspillage. Effectivement, les algériens sont de gros consommateurs d’électricité. Ils ne font aucun effort pour réduire leur consommation. On trouve maintenant dans une même maison plusieurs téléviseurs et plusieurs climatiseurs. L’installation des climatiseurs est devenu une mode en Algérie. Je connais quelqu’un qui a mis un climatiseur dans chaque chambre de sa maison. Une dizaine au total. Je ne vous dis pas à quel point le réseau de Sonelgaz souffre l’été.
                    Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

                    Commentaire


                    • #11
                      Black out, c'est normale lorsque bcp d'entreprises ne payent pas l'electricite et elles sont alimente'es froduleusement....cela est meme valable pour les particuliers (les citoyens, faut faire un tour dans les villages, vous serrez etonne').

                      Commentaire


                      • #12
                        Question : est ce qu'il y a des compteurs individuel ou collectifs dans les immeubles?
                        .
                        .
                        ''La pauvreté ne sera plus séditieuse, lorsque l'opulence ne sera plus oppressive''
                        Napoléon III

                        Commentaire


                        • #13
                          individuel.
                          from the cradle to the grave.

                          Commentaire


                          • #14
                            C'est le mouton ou c'est le berger qui gère ?

                            Mon cher maxidus!
                            Ce que je comprends de vos explications c'est que si ça ne va pas en Algérie c'est par la faute du peuple; Alors changeons de peuple.

                            Aussi SONELGAZ doit se contenter de gérer la pénurie par l'augmentation des prix !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                            Le Sage

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X