Annonce

Réduire
Aucune annonce.

2007, année de la monétique en Algérie ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 2007, année de la monétique en Algérie ?

    A en croire les déclarations du PDG de la SATIM, le système domestique CIB (retraits / payements) est en rodage et sera généralisé très bientôt en intégrant aussi l'acceptation des cartes VISA et MASTERCARD. A suivre ...
    __________________________________
    La carte bancaire en rodage

    Le Quotidien d'Oran
    05/02/07
    Hamid Guemache

    La monétique arrive ! A Alger, la carte interbancaire de paiement et de retrait, les distributeurs automatiques de billets (DAB) et les terminaux de paiement électronique (TPE) dans les commerces commencent à se populariser.

    Après la capitale, ce sera au tour d’Oran et d’autres grandes villes du pays. « C’est une question de mois », assure au « Quotidien d’Oran » le PDG de la Satim (Société d’automatisation et des transactions interbancaires et des monétiques), Hadj Alouane.

    Chargée de développer la carte interbancaire domestique, la Satim veut accélérer la mise en place de la monétique dans notre pays. Une bonne partie du chemin devra être parcourue cette année qui semble cruciale pour la modernisation des moyens de paiement en Algérie. « Il y a actuellement 600 DAB à travers le pays. Il y en aura 1.000 à la fin de l’année », affirme Hadj Alouane. Les DAB installés dans plusieurs agences bancaires du pays sont souvent hors service. Les raisons sont nombreuses: manque d’argent, défaut d’entretien... « La Satim n’est pas responsable des pannes sur le DAB.

    C’est la banque qui doit en assurer l’entretien, l’alimenter en billets. La Satim doit seulement assurer son fonctionnement lorsqu’il est en bon état », ajoute le PDG de la Satim.

    A la fin de l’année, les distributeurs automatiques de billets de Satim devront accepter aussi des cartes Visa et Mastercard. Il y a quelques jours, BNP Paribas a mis en service à Alger le premier DAB Visa. « Notre objectif est de développer la carte de paiement et/ou de retrait domestique. Dans les pays développés, le plus grand nombre de retraits, plus de 95%, se fait par la carte domestique. En Algérie, les retraits se feront à 99% avec la carte domestique. Les cartes Visa et Mastercard ne fonctionnent pas sur nos DAB parce que ces derniers ne sont pas connectés aux réseaux de ces deux groupes. Nous allons le faire d’ici la fin de l’année. Il y a des règles de certification de Visa et Mastercard. Le traitement du dossier d’adhésion aux réseaux de ces deux groupes prend en général 10 à 12 mois », explique Hadj Alouane.

    L’objectif principal de la Satim demeure donc la carte interbancaire domestique, valable dans les DAB du pays. Pour chaque retrait, l’utilisateur paiera une commission fixe de 15 dinars, quel que soit le montant retiré.

    Les détenteurs de cartes de retrait ne sont pas libres de retirer les sommes qu’ils souhaitent ou de vider leurs comptes à partir d’un DAB. Des plafonds de retrait existent dans tous les pays. L’Algérie compte actuellement 350.000 détenteurs de cartes de retrait et 70.000 cartes de paiement et de retrait.

    Ces dernières ont été délivrées uniquement à Alger. Selon les prévisions de la Satim, le nombre de cartes bancaires devra augmenter rapidement dans les prochaines années pour atteindre 2,5 millions d’unités fin 2008. Le nombre de DAB passera à 1.500. En 2010, le nombre de porteurs de cartes bancaires devrait atteindre 8 millions, celui des DAB 3.000 et le pays comptera plus de 40.000 terminaux de paiement électronique (TPE).

    La généralisation de la monétique va réduire l’utilisation du cash dans les transactions commerciales. Le recul du cash va réduire le poids de l’économie informelle dans notre pays. L’arrivée de nouveaux services bancaires et le développement de la banque de services va contribuer à la généralisation des moyens de paiement modernes. Le développement de la monétique permettra aux détenteurs de comptes bancaires de retirer de l’argent partout en Algérie. Les gens ne seront plus obligés de voyager avec des liasses de billets pour payer l’avion, l’hôtel, le taxi, le restaurant, faire des courses dans les magasins...
    Dernière modification par shadok, 05 février 2007, 09h58.
    Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)
Chargement...
X