Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La consommation tourne à plein régime en Algérie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La consommation tourne à plein régime en Algérie

    Avec le développement d'une couche moyenne, les algériens sont devenus de gros consommateurs. Les marques franchisées et les centres commerciaux ont un bel avenir devant eux en Algérie.

    _______________________________
    ALGÉRIE • La consommation tourne à plein régime

    Courrier International
    07/02/2007

    "Les différentes marques de prêt-à-porter et de chaussures, leaders de l'habillement femmes, hommes et enfants, arrivent en Algérie, offrant du coup aux consommateurs une alternative aux produits 'Taïwan' qui inondent le marché. En dépit d'un pouvoir d'achat moyen, les Algériens dépensent sans compter pour être in et bien se saper", rapporte le quotidien Liberté, qui constate que la marque fait la différence. "Naf Naf est la dernière marque de prêt-à-porter à arriver sur la place d'Alger, une belle boutique qui n'a rien à envier à ses semblables parisiennes et qui, depuis son ouverture, ne désemplit pas, signe que les années de privations sont bel et bien terminées. Fini en effet les vitrines austères, on trouve aujourd'hui à Alger des magasins spacieux, bien agencés, et surtout des produits de qualité, des vêtements mais aussi des meubles, des objets de décoration ou encore de l'électroménager, auxquels les Algériens n'étaient pas habitués.

    Le quotidien a également remarqué que "la fashion victime, la gent féminine, est le cœur de cible des différentes marques qui arrivent. Et ce sont les 12 à 25 ans qui y succombent le plus". Certaines dépenseraient autant si ce n'est plus que leurs homologues parisiennes.

    Certains Algériens sont prêts à dépenser des fortunes pour porter des marques prestigieuses malgré la baisse généralisée du pouvoir d'achat, car, rappelle le quotidien, "les augmentations de salaire sont accompagnées d'augmentation de l'électricité, du gaz et autres produits de grande consommation". Toutefois la mode n'est pas le principal poste de dépenses en Algérie. Ces cinq dernières années les plus fortes progressions ont été l'agroalimentaire, l'automobile et la téléphonie mobile.
    Dernière modification par shadok, 08 février 2007, 12h34.
    Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

  • #2
    se qui est etonnant c'est de voir des gens qui en principe n'ont pas vraiment de moyen faire des achats de vétemement a 10.000 dinars voir plus j'ai toujour poser cette question dans ma téte et j'ai pas trouver de réponse.

    Commentaire


    • #3
      @kmou21

      Les algériens aiment la frime
      Le Hirak est une idée et une idée ne meurt pas (الحراك فكرة و الفكرة لن تموت)

      Commentaire


      • #4
        Deja ces franchises nous evitent de se daplacer jusqu'en europe pour faire ces achats (donc c'est un billet deja d'economiser !!!) ca evite de payer et la tva en europe et eviter les droits de douane
        en plus on est certain de trouver de la vraie marque !
        celui qui va installer une franchise Robes de meriées a Alger, va donner un coup de grace a Barbes
        je crois que ces magasins ne desemplissent pas car ils sont centrés a Alger ce qui draine des clients de tout le pays !
        ?

        Commentaire


        • #5
          Exactement, imaginez l'Algérien qui allait en Espagne chercher sa cuisine ou ses poignés de portes pour sa villa, quel économie, ça va faire bosser du monde dans le pays, et c'est ça que vous devriez comprendre.
          L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

          Commentaire

          Chargement...
          X