Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'Allemagne reste championne du monde des exportations

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L'Allemagne reste championne du monde des exportations

    Pour la 4e année consécutive, l'Allemagne maintient sa position de championne du monde des exportations devant les Etats-Unis. Mais pas pour longtemps. En 2008, la Chine la détrônera d'après les experts.

    ===
    L'Allemagne défend son titre de championne du monde des exportations

    L'Allemagne devrait conserver son titre de championne du monde des exportations en 2006, devançant les Etats-Unis pour la quatrième année consécutive, mais elle risque de ne plus pouvoir le défendre longtemps face au concurrent chinois.

    L'an dernier, la principale économie de la zone euro a dégagé un nouvel excédent commercial record, de 161,9 milliards d'euros après 158,2 milliards en 2005, a annoncé jeudi l'Office fédéral des statistiques (Destatis).

    La performance doit beaucoup aux exportations, traditionnel moteur de la croissance allemande: elles ont bondi de 13,7% à 893,6 milliards, leur plus forte augmentation depuis 2000.

    Il faudra attendre la publication mardi des chiffres américains pour être sûr de la première place, mais pour Anton Börner, président de la Fédération du commerce extérieur (BGA), la chose est entendue: "La success-story du commerce extérieur allemand se poursuit. On a encore obtenu le titre de champion du monde des exportations de biens".

    De quoi faire pâlir le voisin français qui devrait annoncer vendredi un déficit commercial record. La France a souffert de l'énergie chère qui a gonflé la valeur de ses importations.

    En Allemagne aussi, la valeur des importations a grimpé de 16,5%, étant donné la hausse des prix des matières premières, selon Dirk Mohr, de Destatis, qui cite en particulier les produits pétroliers et les métaux. Mais cela a été plus que compensé par les performances à l'étranger de l'industrie allemande, notamment l'automobile, la chimie et les machines-outils, note le statisticien.

    "Les entreprises ont utilisé les chances données par de nouveaux marchés en Asie et en Europe de l'Est", relève M. Börner. Il y voit l'effet des efforts des sociétés allemandes pour rester compétitives, en réduisant leurs coûts et en modérant les hausses de salaires.

    Mais si la modération salariale et sa politique de désinflation compétitive permettent de gagner des marchés à l'exportation, elles pénalisent la consommation des ménages en Allemagne, note Marion Cochard de l'Observatoire français des conjonctures économiques.

    "Ce n'est pas forcément une bonne solution de tout miser sur le commerce extérieur alors que dans un grand pays, ce qui est le moteur de la croissance c'est la demande interne", estime l'économiste.

    Autre bémol: les exportations semblent s'essouffler en fin d'année, avec un recul sur un mois en décembre, tout comme l'excédent commercial. C'est "un mois de décembre normal", selon Dirk Mohr qui relève que, fêtes obligent, décembre compte seulement trois semaines. Sur un an, la tendance reste d'ailleurs à la hausse. Pour le statisticien, pas de raison de s'inquiéter à moins que le recul mensuel ne se poursuive dans les premiers mois de 2007.

    Mais, note la Commerzbank (Xetra: 803200 - actualité) dans une étude publiée jeudi, "l'économie mondiale a déjà perdu de l'élan" et "le vent arrière fourni par les taux de change s'est entre-temps changé en vent contraire". Plusieurs pays européens se sont plaints récemment de la faiblesse du yen face à l'euro, qui pénalise leurs exportations.

    Celles de l'Allemagne devraient progresser d'au moins 6% en 2007, selon la BGA. Un peu plus optimiste, la Commerzbank prévoit 8,5%, "toujours un résultat appréciable, mais nettement inférieur à celui de 2006".

    A terme, il sera difficile de résister à l'assaut de la Chine. Celle-ci devrait exporter plus que l'Allemagne en 2008, après avoir dépassé les Etats-Unis déjà en 2007, estimait lundi l'Agence allemande pour le commerce extérieur bfai. L'Empire (EMP-NVA.TO - actualité) du milieu exporte déjà quatre fois plus de produits électroniques que l'Allemagne.

    source : AFP

  • #2
    Impressionnant ses allemands
    on ne pourrra qu'etre admirateur de la manchaft, toute en espérant que ça bouge du coté de chez nous inchallah
    La performance doit beaucoup aux exportations, traditionnel moteur de la croissance allemande: elles ont bondi de 13,7% à 893,6 milliards, leur plus forte augmentation depuis 2000.
    alors si en divise ses 893,6 millard par 82 531 671 habitant on saura que l'Allemand à exoprter en moyenne 10827,3 euros en 2006.
    ya pas grand chose à dire

    Commentaire

    Chargement...
    X