Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le classement des pays par réserves de change

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le classement des pays par réserves de change

    Ci dessous, le classement 2007 des 28 premiers pays par réserves de change selon les statistique du Fonds monétaire international (FMI).

    Avec près de 1700 milliards de dollars, la Chine dispose du quart des réserves de change de la planète. Le Japon est 2e avec près de 1000 milliards. L'Algérie occupe la 1ère place au Maghreb et 14e dans le monde avec près de 100 milliards de réserves de change.


  • #2
    L'Algérie occupe la 1ère place au Maghreb et 14e dans le monde avec près de 100 milliards de réserves de change.
    À mon humble avis, un pays qui dispose d'une telle puissance (levier) en réserve, devrait etre capable de placer son économie parmi les premiers de ce monde!

    Du temps de Boumédiene l'économie algérienne se plaçait devant des pays importants tels l'Espagne ou la Corée du Sud.

    Pour que l'Algérie prenne une place économiquement parlant qui devrait lui revenir, il lui faudrait:
    Un gouvernement soucieux des intérêts du peuple
    Un peuple prêt à travailler
    Et surtout une volonté politique à laquelle adhère tout algérien....
    L'homme parle sans réféchir...Le miroir réfléchit sans parler!

    Commentaire


    • #3
      Il doit certainement manquer certains pays du golf dans ce classement.

      Les reserves de changes servent au commerce exterieur.
      La seule maniere qu elle peut relancer son economie avec ses reserves de change c'est en payant des entreprises etrangeres en devises dans les projets d'infrastructures.
      L algerie n est pas capable d absorber l equivalent en dinars, cela relancerait l inflation puisque nous n avons pas le secteur productif pour contre balancer la hausse de la masse monetaire.
      C est donc un jeu d equilibriste, il faut oui relancer l economie mais dans les capacites de l algerie.
      Meme si nous avions 1000MM$ ca ne change pas grand chose, on peut payer des entreprises etrangeres, importer....mais ca ne produit toujours rien.
      Il y en a qui s etonne que l on donne les contrats de constructions aux compagnies etrangeres la raison est la, c'est pour eviter des surliquidites en dinars et donc eviter de relancer l inflation...

      Commentaire


      • #4
        je voie qu'il y a que l'algerie et la lybie au top du classment, les autres pays arabes petrolier investissent plus et ne laisse plus l'argent dormir.
        l'USA avec juste un peus plus de 60 milliard, c'est ptetre une demi journe d'inportation us bush a vraiment fais du super travaille.

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par Karim28
          L algerie n est pas capable d absorber l equivalent en dinars, cela relancerait l inflation puisque nous n avons pas le secteur productif pour contre balancer la hausse de la masse monetaire.
          C est donc un jeu d equilibriste, il faut oui relancer l economie mais dans les capacites de l algerie.
          Meme si nous avions 1000MM$ ca ne change pas grand chose, on peut payer des entreprises etrangeres, importer....mais ca ne produit toujours rien.
          Il y en a qui s etonne que l on donne les contrats de constructions aux compagnies etrangeres la raison est la, c'est pour eviter des surliquidites en dinars et donc eviter de relancer l inflation...
          Voici une explication trés juste et sensée.

          L'argent qui tombe du ciel sur un pays est toujours un argent inflationniste et si un pays a du retard à rattrapper dans son infrastructure, alors la meilleur chose qu'il puisse faire avec cette manne c'est de construire son infrastructure et la preference vers les compagnies étrangères est dictée par le souci de qualité, de délais d'execution et surtout pour freiner les poussées inflationnistes.

          Que l'argent se transforme en grandes infrastructures stratégiques à fortes valeurs ajoutés (puisqu'ils sont un facteur trés positif pour attirer les investisseurs) sans emballer la faible économie héritée de la période passée avec des surliquidités, voilà la politique adéquate appliquée en ce moment par le gouvernement.

          Le seul grand investissement direct productif que l'Etat compte faire c'est pour relancer le secteur stratégique de la pétrochimie avec SONATRACH, le reste c'est aux opérateurs privés de le faire.

          Mais croyez moi, les tentations étaient grandes pour relancer une autre aventure socialiste en Algérie en achetant des usines clés en main ce qui fera le bonheur du peuple à court terme, mais ça sera hypothéquer encore une fois l'avenir du pays.

          Commentaire


          • #6
            franchement AVUCIC je ne suis pas tout a fais d'accord avec vous s'agissant de l'impossibilité d'absorption du marché algérien,supposons qu t'injectes une masse monétaire dans le marché automatiquement la demande va augumenter alors si on était dans une économie fermé j'aurai partager ton analyse mais la on est dans une économie ouverte la demande supplémentaire va etre absorbée par l'importation
            et on peut faire mieux que de faire venir les entreprises étrangere, on peut accorder des aides aux agriculteurs acheter du savoir faire fabriquer des usine....et le plus important a mon avis crée un climat attractif pour faire venir nos ressortissant

            Commentaire


            • #7
              L'argent qui tombe du ciel sur un pays est toujours un argent inflationniste
              je ne suis pas d'accord avec vous si il y'aura une inflation elle sera de courte duré car les importation finiront par réequilibrer la balance

              Commentaire


              • #8
                personelement je crois la meilleur solution et de cree un fond souverain .

                Commentaire


                • #9
                  Je vois que les pays de l'extreme-orient occupent les premieres places, c'est peut etre une strategie ou seulement leur philosophie.

                  Commentaire


                  • #10
                    personelement je crois la meilleur solution et de cree un fond souverain .

                    Tout à fait d'accord avec toi auscasa, à l'image de ce que font la chine, les emirats arabes ou encore le qatar.
                    "Ce qui est à moi, est à moi, ce qui est à vous est négociable."

                    Commentaire


                    • #11
                      À mon humble avis, un pays qui dispose d'une telle puissance (levier) en réserve, devrait etre capable de placer son économie parmi les premiers de ce monde! Avucic
                      Je te rejoins mon ami.
                      Il suffit d’écarter les prédateurs et les usurpateurs, libérer les initiatives, et comme tu le signales, impliquer tous les algériens avec un gouvernement représentatif de tous les citoyens.
                      Le fait que l’Algérie possède 100 Mds de réserves, solde ses dettes, construisent des routes et autoroutes, aéroports et écoles, ceci tranquillise les parents pour les générations futures. C'est tjs bon à prendre!

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par sami9313
                        Tout à fait d'accord avec toi auscasa, à l'image de ce que font la chine, les emirats arabes ou encore le qatar.
                        Oui ça peut etre une bonne idée pour un pays déjà construit comme les émirats du golf ou qui est en sur-croissance comme la Chine mais c'est une mauvaise idée pour l'Algérie qui est un pays à reconstruire.

                        Et 100 milliards $ c'est peu comparativement aux projets que lance l'Algérie et qui compte les lancer pour ratrapper ses multiples retards.

                        Commentaire


                        • #13
                          Et 100 milliards $ c'est peu comparativement aux projets que lance l'Algérie et qui compte les lancer pour ratrapper ses multiples retards.

                          moi je pense plutôt à l'argent investit dans les bons du tresor americain qui devrait plutôt être investit dans des entreprises de pays developpés ou emergents par le biais d'un fond souverain bien sûr je ne parle pas là des sommes dejà engagé dans les differents projets en Algerie même.
                          "Ce qui est à moi, est à moi, ce qui est à vous est négociable."

                          Commentaire


                          • #14
                            Bonjour à tous.

                            Dans un cursus d'études économiques souvent on retrouve des unités constructives qui tournent autour de l'élaboration des stratégies et de la mise en place des logistiques, a classer et hiérarchisé ses besoins selon l'urgence, de toujours raisonner selon les priorités et de faire passer le plus pressé.

                            parler de fonds souverains avec l'Algérie c'est renforcer le pourvoir incommensurable des mammouths.

                            Les fonds souverains (une contribution de HÉLÈNE REY dans les échos en date du 25/10/07, intéressante à lire une autre publiée dans les colonnes du Figaro "Les ''fonds souverains'', nouveaux enfants terribles de la finance") proviennent des surplus dont le pays détenteur n'aurait pas un besoin urgent, or ici il convient de faire un petit tour d'horizon de l'économie algérienne pour se rendre compte que c'est loin d'être le cas, que tous les secteurs crient famine et demandent à être approvisionnés.

                            Les techniques de la finance ne sont pas des habits qu'on essaye à sa guise mais il faut les prendre avec beaucoup de prudence, l'Occident est prêt à tout pour attiré ces fameux fonds souverains même à déstabiliser le système monétaire mondiale, faut dire que la spéculation est pis que la peste.

                            Pour en revenir à l'Algérie, avant de pensé à rattraper le retard les incapables qui sont à la barre feraient mieux de construire une économie ayant pour fondements de véritables bases économiques et de se choisirent de véritables partenaires et non pas des charognards qui s'invitent aux braderies du 1/3 monde (ah désolée, j'ai fais un écart de langage, le plus juste serait de parler de pays émergeant, c'est tellement moins péjoratifs et beaucoup plus classe et surtout ça maintient en place le mirage de l'égalité économique et la fin de l'impérialisme )

                            L'économie se nourrie de réalisme et pas d'illusions.
                            “La vérité est rarement enterrée, elle est juste embusquée derrière des voiles de pudeur, de douleur, ou d’indifférence; encore faut-il que l’on désire passionnément écarter ces voiles” Amin Maalouf

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par l'imprevisible
                              proviennent des surplus dont le pays détenteur n'aurait pas un besoin urgent, or ici il convient de faire un petit tour d'horizon de l'économie algérienne pour se rendre compte que c'est loin d'être le cas, que tous les secteurs crient famine et demandent à être approvisionnés.

                              Les techniques de la finance ne sont pas des habits qu'on essaye à sa guise mais il faut les prendre avec beaucoup de prudence, l'Occident est prêt à tout pour attiré ces fameux fonds souverains même à déstabiliser le système monétaire mondiale, faut dire que la spéculation est pis que la peste.
                              Je suis tout à fait d'accord avec celà.

                              Les fonds souvrains c'est pour les pays qui ont un surplus d'argent, et surtout les fonds souvrains c'est de la spéculation pur et simple, et l'Algérie dans ce cas privilégie la sureté du placement que le gain rapide.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X