Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les entreprises françaises continuent à délocaliser en Tunisie

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les entreprises françaises continuent à délocaliser en Tunisie

    Dans la région toulousaine, on ne parle que de cela : la création de 1 000 emplois en Tunisie par Latécoère, un des grands équipementiers mondiaux, partenaire de rang 1 de grands avionneurs comme Airbus. D’après La Dépêche du Midi, l’entreprise, dont l’envol du chiffre d’affaires n’en finit pas (+ 13 % en 2007 à près de 490 millions d’euros), effectuera un transfert d’activités de son site de Meaulte en Picardie, sans suppression d’emplois en France. Dèja présent depuis 1995 en Tunisie où il dispose de deux usines de cablage, le groupe français va y développer une troisième unité pour fabriquer des pointes avant d’Airbus.

    Aujourd’hui, il est question du nouvel atterrissage de Latécoère dans ce petit pays du Maghreb. Mais l’année passée, les journaux français s’interrogeaient plutôt sur la stratégie du spécialiste de la lingerie Aubade, venu tisser sa toile en Tunisie. En fait, le mouvement de délocalisation de l’industrie française au Maghreb n’est pas prêt de s’arrêter. La Tunisie, dont l’économie croît règulièrement (6 % en 2007), propose des coûts de main d’oeuvre alléchants. Mais surtout elle possède une main d’oeuvre qualifiée - toutefois, en quantité encore insuffisante - et une Administration suffisamment huilée pour faciliter l’implantion. C’est pourquoi, à l’instar du Maroc, elle reçoit depuis plusieurs années des entreprises actives dans l’automobile et l’aéronautique. Un premier succès est souvent suivi d’une nouvelle expérience. Le cas de Latécoère n’est pas isolé. Dans l’aéronautique, l’automobile ou l’électronique, Valeo, Faurecia, Zodiac ou Sagem sont également implantés.

    Les délocalisations contribuent à la position privilégiée de la France en Tunisie. Certes, dans le total des IDE (investissements directs étrangers), lesquels ont atteint le niveau record de 2,6 milliards d’euros en 2006, la France, avec une part de 9 %, est dépassée par les Emirats Arabes Unis (26,3 %, grâce à l’acquisition partielle de Tunisie Telecom) et le Royaume-Uni (11,7 %, leader dans le secteur énergétique). Mais en terme d’emplois créés, elle arrive largement en tête, fait-on valoir à la Mission économique à Tunis, avec globalement un chiffre de 100 000 emplois et un nombre de sociétés implantées de 1 200. La moitié concernerait le textile, mais l’industrie mécanique, électrique et électronique, tout comme l’automobile et l’aéronautique, joue aussi un rôle important.

    Progressivement, au Maroc comme en Tunisie, ce sont de véritables pôles industriels offshore qui se constituent. Libéralisation des économies, disparition des frontières, délocalisations, tout est lié. C’est un mouvement de fonds. La Tunisie, qui a été le premier pays de la rive sud de la Méditerranée à signer un accord d’association avec l’Union européenne (UE) pour les produits industriels en 1995, a même devancé de deux ans le démantèlement complet des barrières. Depuis le 1er janvier, elle constitue ainsi une zone de libre échange avec l’UE. Ce qui, si l’on regarde de plus près, ne va rien changer globalement. L’industrie tunisienne est principalement d’origine européenne et naturellement tournée vers l’extérieur. L’Etat, qui a mis en place des incitations pour les entreprises avec au moins 70 % de leur chiffres d’affaires à l’exportation, cherche continuellement à maintenir, voire à améliorer, un régime offshore qui a déjà fait ses preuves auprès des investisseurs internationaux. C’est ainsi que dans la loi de finances pour 2008 le gouvernement a choisi de reporter de trois ans la taxation de 10 % des bénéfices issus de l’exportation qui devait être appliquée le 1er janvier de cette année.

    source Tunisie Affaire
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

  • #2
    alors c'est la tunisie qu' a enfin gagné lacoteore,
    dommage pour le maroc

    Commentaire

    Chargement...
    X